www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Des médiateurs désignés par le gouvernement et déjà contestés

Les trois médiateurs ont été désignés hier par Matignon. La nomination de deux d’entre eux pose problème de par leur opinion connue sur le projet ou la proximité de l'un, de Nicolas Hulot. Les favorables au projet s’insurgent contre le choix de ces médiateurs.
Michel Badré Anne Boquet Gérard Felzer
Michel Badré Anne Boquet Gérard Felzer

Gérard Felzer ancien pilote de ligne est proche de Nicolas Hulot, Michel Badré est membre du Conseil économique social et environnemental (CESE) Anne Boquet préfète vont s’attaquer au dossier  pour essayer de trouver une issue.

Les médiateurs ont 6 mois pour rendre leur copie. Philippe Grosvalet président du département conteste cette nomination « Aucune garantie sur l’indépendance de la médiation autour de l’aéroport »

« Force est de constater que la feuille de route ne correspond pas aux engagements pris jusqu’à présent sur ce dossier par le nouveau Président de la République, qui avait dit vouloir « respecter le résultat du référendum et faire cet aéroport ». 

Les profils des trois médiateurs nommés ce jeudi 1er juin par le Premier ministre ne garantissent ni l’impartialité, ni l’indépendance de leur mission. Là encore, c’est contraire aux engagements du Président de la République. 

Dans ces conditions, sans éclairage du Premier ministre d’ici là, je ne me rendrai pas au rendez-vous organisé sur le sujet mardi prochain à Matignon. »

Dénonçant une «mascarade», les représentants des pro-aéroport fustigent les engagements écologistes de deux médiateurs et la proximité de l'un d'entre eux avec Nicolas Hulot. Ils ont menacé de ne pas participer à la réunion prochaine.

03/06/2017 | 6 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : Macron et sa promesse de campagne « l’aéroport se fera » »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Philippe Grosvalet met la pression au nouveau gouvernement »

Vos commentaires

#1 - Le 03 juin 2017 à 09h50 par OUI
Des médiateurs il y en a eu des dizaines.
Des centaines de recours ont tous été perdus par les opposants
Toutes les instances européennes, régionales, départementales ont donné leur aval à ce projet.
Toutes, TOUTES, les grandes villes de l'Ouest sont favorables à ce projet.
Le référendum qui devait être décisif a donné une large majorité au OUI.

Quel gâchis, quelle lâcheté de repousser à nouveau ce projet vital pour la région.
#2 - Le 03 juin 2017 à 12h10 par prajot, Saint-nazaire
C'est une honte !!!!! Macron fait exactement comme Hollande il nomme des médiateurs car il approche des législatives !!!!!!!!!

Pour ma part ,il faut sanctionner aux législatives Macron !!!!!!!
#3 - Le 04 juin 2017 à 22h00 par Lemere
Le Président Macron vient d'être élu, et avait promis de faire vite á propos de ce projet.
Il tient parole. Il n'avait en aucun cas dit qu'il ferait NDDL.
Il bénéficie d'un " référendum" national, qui a nettement plus de valeur que celui fait par un ex premier ministre, qui ne disposaait dejá plus d'aucun crédit, et qui se raccrochait aux branches. Qui avait promis tout et n'importe quoi á propos de NDDL.

Donc c'est referendum contre referendum. Un point partout.

Laissons les médiateurs faire leur boulot.
#4 - Le 05 juin 2017 à 10h48 par prajot, Saint-nazaire
Lemere,

reprenez les discours quand hollande a été élu on dirait les mêmes que macron.

Macron se fout des habitants de La Loire Atlantique ,un referendum a été fait avec un oui massif !!!!!!! A chaque fois qu'un président arrive on change tout .

Macron a un manque total de respect des gens qui ont voté oui massivement !!!!!

Comment gagné du temps sur les législatives .Bravo la démocratie
#5 - Le 05 juin 2017 à 11h09 par michel bailly, Bouguenais
Le propos de Lemere (3) est pertinent.

NDDL est devenu une patate chaude que tous s'emparent avec posture qui confine à l'imposture.

Contre tout ce qui est pour, pour tout ce qui est contre, fatigue tout le monde.

Nous ne sommes plus dans ces schémas.
Appeler à sanctionner les candidats LREM aux législatives, comme nous y incite Prajot (2) est inutile.

" Laissons les médiateurs faire leur boulot" dit Lemere.
Je rajouterais : " Laissons le Gouvernement et le Président de la République faire leur boulot ... sur le dossier NDDL.

Michel Bailly
Ancien conseiller municipal RPR/UMP Bouguenais (animateur de l'opposition au Maire PS Verchère).

PS : Lors de mes deux mandats effectués, Nantes-Atlantique a fait l'objet de nombreux débats à Bouguenais, lors de commissions extra-municipales Urba, entre autres, mais aussi lors de réunions publiques dont quelques-unes dédiées au dossier.
Beaucoup d'entre nous ont pu s'exprimer sans esclandres, et les bouguenaisiens (les 1ers concernés par le transfert au nom de leur proximité, ou par des emplois sur la zone aéroportuaire D2A), connaitre les positions de chacun.

J'ai soutenu le transfert et fait campagne "activement" pour le OUI à prononcer lors de la consultation ... il y a un an.
#6 - Le 05 juin 2017 à 11h20 par OUI
Lemaire encore une fois délire et manipule les évènements au service de son sectarisme.
Quel référendum national?
Sa haine de Valls a justifié l'élimination salutaires frondeurs et du PS.
Dur avenir pour ces fossoyeurs de la démocratie et du sauvetage économique de la région.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter