www.media-web.fr

Notre-Dame-des-landes : 3e rencontre du céDepa avec la commission du dialogue

Le 4 février, les élus du CéDpa* ont rencontré pour la troisième fois la « commission du dialogue », pour préciser les conséquences du projet d’aéroport sur l’agriculture et son inconséquence par rapport à la loi sur l’eau.

La délégation était composée de : Jean-Pierre HAMON ( élu à Blain), Dominique GUITTON (élu à Bouvron), Christophe DOUGE (conseiller régional), Françoise VERCHERE (conseillère générale) et Thérèse LEPAROUX (élue à Treillières). Elle communique le compte rendu suivant.

« Nous avons insisté sur la diminution constante des emplois agricoles, et sur l’artificialisation rapide du département qui ne pourraient que s’aggraver avec  l’amputation envisagée. Nous avons montré la  valeur économique et écologique du bocage (mares, haies, prairies) particulièrement dense et préservé de la zone. Nous avons aussi rappelé qu’on se situait en tête de deux bassins versants (Vilaine et Erdre)  sur un territoire classé en zone humide sur sa quasi totalité. Nous avons enfin réaffirmé la non-prise en compte de la loi sur l’eau dès le début du processus de décision, l’absence d’étude alternative dans le choix du site, l’incompatibilité des mesures compensatoires présentées par AGO-VINCI et l’Etat avec le SDAGE Schéma Directeur d’Aménagement de Gestion des Eaux du bassin Loire-Bretagne et donc au regard du droit applicable des législations française et européenne, la nécessité d’abandonner ce site.
Interrogés sur notre appréciation de l’arrêt récent de la Cour de cassation, nous avons demandé que pendant le délai donné par cet arrêt, les agriculteurs en place puissent continuer à exploiter leurs terres et à  bénéficier des DPU (Droit à Paiement Unique –subvention européenne).
Enfin, nous nous sommes indignés de la destruction d’une maison depuis la dernière rencontre et la présence de pelleteuses, le jour même, pour mener des sondages archéologiques sur des sols totalement noyés et sans autorisation, à notre connaissance, au titre de la Loi sur l’Eau.
Nous avons demandé au Président de la commission d’intervenir auprès du Préfet afin que cesse ce que nous considérons comme des provocations en plein soi-disant dialogue ».


*CéDpa* Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes http://aeroportnddl.fr

09/02/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Réactions syndicales après le suicide d'un chômeur à Nantes »
Article suivant : « Sénat: les musées doivent davantage rechercher les propriétaires d'oeuvres d'art volées par les nazis »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter