www.media-web.fr

Non Mélenchon n’en n’a pas trop fait

Jean-Luc Mélenchon a décidé de se défendre bec et ongles face à la campagne de calomnies orchestrée par le pouvoir et les médias. N'importe quel individu injustement sali se défendrait avec véhémence. Il se trouve que Mélenchon est originaire du sud et parle beaucoup avec les mains et fort. Mais en aucun cas, il n'a pas fait obstruction à la justice comme le démontre les images.

15 perquisitions ont eu lieu au mouvement la France Insoumise et chez des particuliers. Les dirigeants n’ont pas eu droit d’accéder à leurs locaux, il n’y a pas eu de procès-verbal ni d’inventaire des biens embarqués par la police. La procédure n’a pas été respectée et il n’est pas besoin d’être très perspicace pour se rendre compte que Jean-Luc Mélenchon est victime d’un complot politique. 100 policiers mobilisés comme pour l’arrestation d’une figure du grand banditisme. 

Franz-Olivier Giesbert qu’on ne peut pas soupçonner d’être Mélenchoniste, déclarait sur LCI : "je pense que la justice, à travers les juges est indépendante," "mais très politisée et très partiale". Autonomes, quelques juges "ne font qu'à leur tête et ils ont décidé de se payer Mélenchon". Sur Jean-Luc Mélenchon, "il y a eu acharnement", précise-t-il. "On est dans un pays de fous. "100 policiers, c'est beaucoup plus que pour Redoine Faïd", l'ennemi public numéro un.

Et l’insoumis Mélenchon de s’étonner sur les conditions de perquisition dans l’affaire Benalla, dont on ne sait toujours pas où sont passées les armes et le coffre-fort.

Alors que les sondages donnaient François Fillon élu, par qui l'affaire a-t-elle été déclenchée ? François Fillon qui a été Premier ministre connait les pratiques et ce n'est pas pour rien qu'il a évoqué un cabinet noir.

Jean-Luc Mélenchon en tant que premier opposant et doté d’une grande facilité oratoire, ne laisse pas un moment de répit à la majorité. La crainte du pouvoir en place de le voir remporter un succès à la prochaine élection européenne peut effectivement favoriser les coups tordus dans un milieu machiavélique. 

« Un site en ligne vient de publier des informations couvertes par le secret de l'enquête, protégées et intimes, tandis qu'il est indiqué que rien n'est encore transmis au pouvoir judiciaire et qu'aucun indice grave et concordant n'est constaté pour poursuivre cette affaire », écrit dans un communiqué Me Mathieu Davy, l'avocat de l'ancien candidat à la présidentielle.

Dans un article publié vendredi soir sur les perquisitions menées mardi, Mediapart affirme l'existence "de longue date" d'une relation intime entre le député et sa conseillère Sophia Chikirou, qui a été entendue par la police dans le cadre de soupçons de surfacturations lors de la campagne présidentielle de M. Mélenchon en 2017.

Mediapart rapporte par ailleurs que selon ses informations, quelque 12.000 euros en liquide auraient été découverts par les enquêteurs au domicile d'un proche de M. Mélenchon. De même source, cet "ami et collaborateur de toujours de Jean-Luc Mélenchon" aurait dit que la somme lui avait été confiée par le mandataire financière de la campagne de 2017.

En l'absence de transmission au parquet à ce stade, "il ne peut donc être autrement, que ces fuites proviennent des services de police et justice", écrit l'avocat, avant d'interroger : "Comment ont-elles été acquises ? Qui les a données ? Quelles sont les conditions et modalités, notamment financières, de cette transaction ?".

Me Davy demande par ailleurs le dessaisissement du "procureur en charge", le procureur de Paris François Molins, "car il devient établi de manière claire et concordante que les services sous ses ordres ne respectent pas les règles et procédures applicables en l'espèce".

Jean-Luc Mélenchon avait, dès la nuit de vendredi à samedi, dénoncé sur Facebook l'article de Mediapart, "preuve" selon lui d'une "boucle macronie-parquet-média" affairée à lui nuire ainsi qu'à son mouvement politique.

Les médias, ont-ils pris suffisamment de recul dans une affaire gangrenée par le mensonge ? Jean-Luc Mélenchon n’a jamais apprécié les journalistes et se dit trop souvent victime de bashing. La recherche de l’audience à n’importe quel prix, justifie t'elle de tels comportements ? 

Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis ressortiront plus forts* de cette épreuve dont l’effet boomerang sera terrible.

* Plus de 1000 adhésions sont arrivées à la France Insoumise depuis 48 heures.

Auteur : MJ | 22/10/2018 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter