www.media-web.fr

Nantes : interdiction de vendre de l'alcool à emporter les nuits de week-end

À partir du 15 octobre, un nouvel arrêté municipal est mis en vigueur pour limiter la vente massive d’alcool à emporter, à Nantes.

« Ce nouvel arrêté interdit la vente d’alcool à emporter à Nantes, de 22 h 00 à 8 h 00 les jeudis, vendredis et samedis. La mesure concerne les commerces, les grandes surfaces, la vente par Internet et les livraisons à domicile » indique la mairie de Nantes.
Des arrêtés municipaux d’interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique sont en application depuis 2007 sur le centre-ville et ont été étendus à certains quartiers prioritaires en 2011.
Nantes tente de lutter contre l'hyperalccolisation chez les jeunes et cherche et à changer les comportements. Veilleurs de soirée, packs formation pour les soirées étudiantes, partenariats avec la Tan et les bars, plaquettes d’information, brigade de contrôle nocturne...
En 2010, 20% des 15-25 ans déclaraient avoir consommé de l’alcool au moins deux fois par semaine au cours des derniers mois et 31% avoir été ivres à trois reprises ou plus (source Observatoire régional de la santé des Pays-de-la-Loire 2010).
La surconsommation d’alcool est source d’accidents, de nuisances, de violences. Selon la Ville 30 à 40% de la délinquance sur la voie publique est liée à l’alcool.
 

02/10/2013 | 3 commentaires
Article précédent : « Cap Atlantique : Christophe Priou répond à René Leroux »
Article suivant : « Baisse de l'aide juridictionnelle: le barreau de Nantes en grève totale le 4 octobre »

Vos commentaires

#1 - Le 03 octobre 2013 à 11h26 par Yen Amar, Nantes
Un non sens, cette mesure punit les epiciers et livreurs à domicile et leu impose purement et simplement de fermer définitivement, plus d'alcool dans une epicerie = 80% du CA qui disparait. Alors que la plupart des jeunes, qui ont moins de moyens et plus de temps que les actifs un peu plus agés, ont le temps d'aller acheter à moindre cout en grande surface, on vise à pénaliser le petit commerce qui n'a pas ce genre de clientèle ou très peu.

Bref, comme si les epiciers étaient le diable en personne, qu'ils auraient inventé et incité au Binge Drinking.

C'est du grand n'importe quoi, cette mesure entrainera des consequences nuisibles à tous, moins d'emploi, moins de taxes perçues, plus de chomage et une alcoolisation chez les jeunes qui n'aura pas changé d'un yota.
#2 - Le 04 octobre 2013 à 08h42 par vodkov, Nantes
C'est ridicule cette interdiction. Il faut l'étendre du vendredi 22h au dimanche 8h.
Que pensez vous qu'il advienne la journée du samedi ? entre 8h et 22h ? Ben l'alcool est acheté pour préparer le samedi soir ...
#3 - Le 07 octobre 2013 à 08h58 par Alcove, Nantes
Cher Yen Amar, sans pour autant être contre vos propos, n'oubliez pas que la vente d'alcool dans une épicerie ne détient pas la même marge de vente à l'étiquette qu'une grande surface. Cela ne va pas changer grand chose dans le tiroir caisse de l'épicier ne va pas se voir chuter à ce point, ne vous inquiétez pas...
Par contre, vouloir contrer le "binge drinking" alors même que les élus ont développés des endroits typiques via le voyage à Nantes, c'est vraiment se foutre de la gueule du monde !
C'est encore une fois du grand n'importe quoi...que des Héros à Nantes :p

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter