www.media-web.fr

Municipales 2020 : Le conseil d’Etat a retoqué la circulaire Castaner

Les Républicains avaient déposé un recours contre la circulaire Castaner visant a donner une couleur politique dans les seules communes de plus de 9000 habitants. Le ministre de l’intérieur voulait donner la nuance « liste divers Centre » ce qui favorisait le parti présidentiel.
Christian Jacob
Christian Jacob

Selon Les Républicains : « Cette circulaire, dont l’objectif était de masquer l’absence d’ancrage territorial du parti présidentiel et une défaite inévitable aux élections municipales, montre une fois encore le mépris d’Emmanuel Macron à l’égard des territoires ruraux et sa volonté de faire passer ses intérêts partisans avant l’intérêt des Français. »

Christian Jacob, président des Républicains, se félicite donc de voir le Conseil d’Etat « suspendre cette circulaire et mettre ainsi fin aux petites manoeuvres politiciennes de LREM. »

31/01/2020 | 4 commentaires
Article suivant : « Macron : la boulette Royal »

Vos commentaires

#1 - Le 01 février 2020 à 08h33 par michel bailly, Bouguenais
La ficelle était un peu grosse.

Castaner, en overdose de macronisme, n'avait pas vu la bêtise que Macron lui faisait commettre.

Une nouvelle nuance de teinte avec celle de DVC après les DVD et DVG ... en omettant +/- 50% des électeurs inscrits, s'exprimant au nom des valeurs qu'ils défendent avec des appartenances politiques de gauche ou de droite via les partis politiques, même pour les élections municipales. N'en déplaise à LaREM !!!

Le Conseil d'Etat retoque, une deuxième fois en une semaine, deux textes du gouvernement.

Aux électeurs, lors des élections municipales, de siffler la fin de la récréation en votant CONTRE les listes menées par les "défroqué.es ex LR", tout d'abord, si (!!!) nombreuses en L-A, parmi les communes de 9000 habitants et beaucoup +.

Bon w-e.

Michel Bailly
Bouguenais
#2 - Le 01 février 2020 à 22h48 par Lemere
@ M. Bailly

Entièrement d'accord avec vous.

Il est temps qu' on sorte de cette gouvernance d'incapables, j'ose le terme.

A part leur grand chef, qui s'est perdu dès l'affaire Benalla, les autres sont des victimes du syndrome de Peter.
Ils se retrouvent avec un costume trop grand. Qu'ils perdent l'un après l'autre.
De Rugy, Loiseau, Griveau , NDiaye,
Belloubet ,Castaner et il y a deux jours Penicaud .

Ils ressemblent à tous ces consultants, jeunes ou moins qui se trouvent balancés au sein de grands groupes, dont les séniors managers qui ont viré tant de monde se plaignent ensuite du manque d'effectifs et qui sont obligés d'encenser un temps les petits jeunes ( sans expérience ou les moins jeunes, qui se croient expérimentés).


C'était prévisible
#3 - Le 11 février 2020 à 14h14 par breizh44, Pornichet
C’est vrai, M. Bailly, la ficelle était trop grosse. Et je suis stupéfait par autant de naïveté de l’avoir tentée. C’était obligé de leur péter à la figure. En tant que supporteur de LREM et de notre président je suis quelque peu navré par ces maladresses stupides (une autre récente étant l’histoire du congé pour les parents ayant perdu un enfant) qui écornent l’image du gouvernement qui, par ailleurs, fait un boulot remarquable et bénéfique pour le pays. Comme titrait le Point la semaine dernière : "Qui ferait mieux ?". Pour moi comme électeur la couleur politique du candidat ne joue pas un rôle primordial dans les élections municipales. Les sujets locaux doivent primer sur la grande politique. Ce qui est important, c’est le programme que propose le candidat pour l’avenir de la commune. Je n’irais pas jusqu’à voter pour un candidat facho (généralement de toute façon avec un programme "anti" basé sur l’exclusion et la haine), mais autrement la couleur politique m’importe peu, du moment où le programme est crédible et à la hauteur de mes attentes. Sur ce dernier point, à Pornichet je suis quelque peu largué encore. Et ce n’est pas le candidat LREM qui va me rassurer.
#4 - Le 13 février 2020 à 10h42 par Lemere
@ Breizh44

Sans lancer une polémique sur l'aspect national , le Point aurait tout aussi bien pu titrer " Qui aurait fait pire ?"

Mais revenons au local, et sur Pornichet en particulier, nous sommes bien d'accord le candidat LREM M. PELLETEUR ne fait rien pour rassurer sur une volonté d'être d'abord et avant tout au service des Pornichetin-es .

Et si encore il affichait et assumait clairement son étiquette LREM, on pourrait lui reconnaître une sincérité.
Du coup on a du mal à croire en ses discours et on cherche le verbe , la négation, le mot qui d'un coup jette le doute sur son discours, son programme, ses promesses.

Ces élections qui ne devraient être qu'un concours de programmes et de visions de la commune devient du coup un enjeu politicien national. Pas sur que les Pornichetin-es en soient les gagnants.

Mais continuons d'examiner les programmes, ils peuvent encore nous réserver de bonnes surprises, comme par exemple la volonté de la liste " Une autre voie pour Pornichet " de plus de participation des Pornichetin-es aux décisions et à la vie municipale.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter