www.media-web.fr

Marie-Odile Bouillé à la conquête d’un nouveau mandat

La députée socialiste Marie-Odile Bouillé est presque entrée en campagne électorale. Ce week-end elle donne le coup d’envoi d’un  match, rencontre avec  des grands et petits patrons ainsi que des présidents d’associations.

Marie-Odile Bouillé est une femme active et même si le site www.nosdeputes.fr a révélé une présence discrète à l’Assemblée nationale elle se dit volontiers très présente dans sa circonscription. Pour paraphraser son candidat à la présidentielle « j’aime les gens » et elle reçoit systématiquement tout le monde à sa permanence.

Elle regrette que dans le travail de député, le terrain ne soit pas pris en compte. Elle indique avoir fait un voyage d’étude sur l’éolien offshore dont le temps n’est pas comptabilisé dans son activité de député.

La députée aimerait surtout que l’on réforme le mode de fonctionnement de l’Assemblée nationale. En Allemagne les députés vont siéger une semaine sur deux. Le reste du temps ils sont proches de leurs électeurs. « Nous, on travaille deux jours deux nuits à l’Assemblée nationale et à 4 heures du matin on est quatre dans l’hémicycle. ». Elle recommande de prendre exemple sur le modèle allemand. Décidément c’est « tendance » de prendre exemple sur nos voisins germaniques.

Mais Marie-Odile Bouillé est surtout indignée par la pesanteur du fonctionnement de l’Assemblée Nationale.

« En France dès qu’il y a un problème quelque part, on pond une loi. On a un Président qui veut légiférer sur tout, résultat sur 400 textes examinés à peine le quart seront applicables. »  Pour la députée on est trop souvent dans les effets d’annonces .

Sur les questions locales du franchissement de la Loire et de l’éolien offshore la députée n’est pas favorable à un troisième pont, « le pont de Saint-Nazaire actuel n’est pas saturé, peut-être faudra-t-il dans l’avenir une solution par rapport à Notre-Dame-des-Landes . »

Elle se dit très favorable à l’implantation de fermes marines. Toutes les conditions sont réunies, « au Danemark c’est devenu un lieu touristique on visite les fermes. Les pêcheurs danois sont heureux, ils me racontaient : « heureusement que l’on a les éoliennes ça favorise le repeuplement des poissons »

La députée a souhaité que la gauche remette à plat la réforme territoriale. « Le rapport à la population est différent suivant le mode de scrutin qui doit être repensé. » « Par liste pour les régionales ou uninominal pour les cantonales. »

Enfin pour conclure sur le souhait de Pornichet de quitter La Carène pour Cap Atlantique « ce n’est que politique » et elle préconise une seule intercommunalité.
 

Auteur : JBR | 08/02/2012 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter