www.media-web.fr

Macron n’a plus le choix

Le président de la République n’a pas compris les raisons de la haine à son encontre. On pensait un instant qu’il allait reprendre la main avec le grand débat, il n’en n’est rien. Après les évènements de samedi dernier, il n’a plus le choix, il doit dissoudre l'Assemblée nationale ou démissionner.

Les gilets jaunes et une grande majorité des Français ne supportent plus les injustices sociales. Ils n’acceptent plus pour un très grand nombre d’être en dessous du seuil de pauvreté. Ils en ont assez de voir que 517 personnes sont mortes dans la rue en 2017 et 565 en 2018. 

Les réseaux sociaux ont diffusé l’image d’une vieille dame qui mange un jour sur deux, elles sont combien ? Ceux qui vont au travail avec leur voiture et qui font quatre pleins d’essence dans le mois à 1,49 € le litre aujourd’hui n’en peuvent plus. Les gens en ont assez d’être à découvert à la banque le 15 du mois, d’acheter de la nourriture pas chère, qui cale, mais qui favorise l’obésité et les maladies cardio-vasculaires. Les gens démoralisés par leur situation précaire de ne pas pouvoir vivre normalement avec leurs enfants, plongent dans l’alcool et la dépression. Leur nombre est en augmentation dans les hôpitaux spécialisés.

Le Président n’a pas pris la mesure de la pauvreté en France. Cette pauvreté qui face aux inégalités, attise la haine et la radicalisation vers la violence.

Macron en favorisant les riches pour espérer le ruissellement s’est trompé. Ça ne fonctionne pas. Le président élu par défaut a été mis en place par les riches et pour les riches. Il fallait bien un retour en supprimant l’ISF. Il n’a aucune volonté de négociation avec une Europe qui nous tire vers le bas.

Macron a choisi le pourrissement au détriment des pauvres gens. Il va réprimer encore plus fort les prochaines manifestations. Ce n’est pas la réponse à apporter. Pendant que ça brûle à Paris et que tout le prévoyait sur les réseaux sociaux, il est au ski avec ses amis. 

En 68 le général De Gaulle a dissous l'Assemblée nationale et mis en place les  Accords de Grenelle qui sont le résultat d'une négociation collective, menée à l'initiative du gouvernement , avec les représentants des syndicats de salariés et ceux des organisations patronales. Un accord a été trouvé.

- une augmentation de 35 % du SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti) et de 10 % en moyenne, pour les autres salaires ;

- la création de la section syndicale d’entreprise, actée dans la loi du 27 décembre 1968.

Les gilets jaunes attendaient des mesures sociales sur le pouvoir d’achat et l’adoption du Référendum d’Initiative Populaire qui fonctionne très bien en Suisse. Macron a essayé d’endormir les gens avec son grand débat. Les réponses ne sont pas là, car pour certaines, elles n’ont pas l’accord des riches.

Les gilets jaunes sont déterminés à aller jusqu’au bout. La solution pour calmer le jeu est de provoquer de nouvelles élections législatives ou de partir.

Auteur : Rédaction | 19/03/2019 | 20 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 20 mars 2019 à 09h04 par breizh44, Pornichet
Très certainement pas ! Le gouvernement ne va tout de même pas céder devant une poignée d’anarchistes ! Les gilets jaunes veulent détruire notre démocratie et la remplacer par une dictature du prolétariat. Ce n’est pas ma vision de la France et je suis sûr, ce n’est pas la vision d’une grande majorité des Français non plus. Il est grand temps que les gilets jaunes arrêtent leurs « actes » auxquels ils appellent avec des paroles martiales, incitant ainsi à la violence, pour ensuite clamer « Ce n’est pas nous, c’est les méchants casseurs, on n’y peut rien ». Si, ils y peuvent quelque chose. Ils ne sont non seulement complices, mais ils font chauffer la marmite. Même s’ils ne cassent pas activement les biens de gens innocents en risquant parfois leurs vies, ils sont aussi coupables que les incendiaires ultra-violents. Il faut que cela cesse ! Rien ne justifie ce comportement !
#2 - Le 20 mars 2019 à 09h59 par michel bailly, Bouguenais
Bonjour,

"Assez parlé" titrait Les Echos dans un article à destination d'abonnés, diffusé le 18 Mars dernier.

Tout est dit, sauf ... du constat de l'état dans lequel se retrouvent "les structures politiques" (partis et personnels qui en sont issus).

Une dissolution de l'Assemblée nationale ?
Pour remplacer qui par qui ?

La situation pâtit de l'absence d'un Chef d'Etat.

En 1968, De Gaulle avait cette Autorité.
En 2019, Macron n'en dispose pas.

Sans procès d'intention à l'égard de ce dernier ... "Assez parlé".

Michel Bailly
#3 - Le 20 mars 2019 à 10h28 par Lemere
@ Breizh44
La violence n'a jamais rien apporté de bon.

Alors on fait quoi maintenant ? On se voile la face , on dit ce n'est qu'une poignée d'irréductibles .
Mais cela fait des mois que cela dure, et les victimes sont de plus en plus nombreuses .

On demande , comme vous , á plus de répression ?
C' est nier le fait que depuis le 17 Novembre rien. N'ait été fait , et par conséquent c'est reconnaître que ce gouvernement et sa majorité n'est pas à la hauteur.

Hélas cher Breizh44 , la reponse ne peut venir que du gouvernement qui attend le résultat du grand débat lancé par le president.
Alors je crains fort que malgré toutes les incantations et parce que le president ne veut pas changer de cap, vous allez devoir encore supporter des manifestations et dès débordements.
À moins qu'une majorité ne fasse comme en 68 une grande manifestation de soutien à son nouveau général . Mais la je crains qu'elle ne soit pas aussi suivie et par conséquent lancée par les supporters de M. Macron .
Alors reste peu de temps afin que cela ne bascule pas dans le pire, pour que LREM ne se ravise et en vienne à demander à son chef de revenir sur des décisions impopulaires , et plus que cela injustes.
#4 - Le 22 mars 2019 à 10h25 par breizh44, Pornichet
@ lemere – vous voulez bien me pointer sur le passage dans mon texte où je réclame plus de répression ?
A part cela, comment pouvez-vous dire que depuis novembre rien n’a été fait ? Vous avez oublié le cadeau de noël de 10 milliards aux GJ, à payer par vous et moi ? L’abandon de l’écotaxe ? Le grand débat qui a lieu actuellement pour ré-calibrer la politique avec les vraies attentes de TOUTE la population (non seulement la minorité en GJ) ? Bien sûr, beaucoup comme vous savent déjà avant même sa conclusion que cela ne servira à rien. Attendez voir quand-même. Certes, si votre attente est que le gouvernement devra à l’issue du débat accomplir toutes les revendications maximales, souvent contradictoires, des GJ, vous allez forcément être déçu. D’une, certaines fausses bonnes idées comme le RIC ne semblent pas avoir la cote auprès de la population dans son ensemble. Ensuite, il faut mettre les revendications dans le contexte économique et social du pays. On ne pourra pas tout faire tout de suite. Il faut garder la raison, mais j’avoue, c’est dur pour certains. Et il faut que les réformes continuent. Elles ne sont pas toujours populaires, parfois désagréables sur le moment, mais à long terme indispensables pour le futur de notre pays. Ce serait très dommageable pour le pays si le gouvernement reculait devant la contestation comme tous ceux avant lui.
#5 - Le 23 mars 2019 à 21h47 par Lemere
@Breizh44

Je vous associe au gouvernement qui a mis en place plus de répression .
Pour ce qui est des 10 milliards , ou sont-ils ?
Exemple la défiscalisation de la prime pour les salariés , seulement 10% de ces derniers l'ont touchés.
Sur le grand débat , libre á vous de croire qu'il en sortira quelque chose. J'ai passé l'âge d'être naïf et j'ai pratiqué ce type de démarche au sein de grand groupe, façon post-its !

Et comme les réformes à venir ( retraite par exemple ) ne vont pas s'accompagner de gestes apaisants je crains que la mauvaise humeur ne persiste . Mais je ne demande qu' á me tromper .
#6 - Le 24 mars 2019 à 19h18 par breizh44, Pornichet
@ lemere – Faux ! Le gouvernement n’a pas mis en place plus de répression. Il a confié la mission de protection de certains biens aux militaires pour soulager la police dans leur mission de maintien de l’ordre. C’est malheureux d’en venir là, mais vu les évènements anarchiques du 16 mars, c’était une façon de contenir la violence. Mais de toute manière, quoi que le gouvernement fasse, aux yeux de certains ce ne sera jamais bien. Et il y a une explication à cela. Ce « mouvement » s’est transformé en troupe de vengeance de MLP pour les élections perdues. Le but n’est plus le pouvoir d’achat, ce n’est qu’un prétexte. Le but est encore moins de faire progresser la France. Le but est de nuire à Macron par tous les moyens. Que cela nuit gravement au pays ne pose aucun problème à ces irresponsables.
Les 10 milliards – vous voulez nier qu’elles ont été déboursées ?
Quant aux réformes à venir – comme il ne faut pas compter sur la coopération des GJ (représentés par le RN à l’assemblée), pas la peine de chercher à les caresser dans le sens du poil. Le gouvernement doit faire ce qu’il a à faire.
#7 - Le 24 mars 2019 à 23h22 par Lemere
@Breizh44
Désolé mais ce n'est pas moi qui reproche à la France d'user de trop de répression mais bien l'ONU ( https://news.un.org/fr/story/2019/02/1036341)
Mais vous pouvez toujours leur rétorquer que c'es faux !
Et utiliser l'armée pour résoudre des problèmes d'ordres publiques , cela fait tout de même un sacré bout de temps que cela n'a pas été fait. Meme De Gaulle n'a pas osé en 68!
Espérons que cela ne dure pas trop longtemps
#8 - Le 25 mars 2019 à 13h34 par breizh44, Pornichet
Lemere, comme souvent vous mélangez tout. L’ONU ne s’est jamais prononcée au sujet de la protection de bâtiments publics par des militaires. Et l'armée n’est pas déployée pour résoudre des problèmes d'ordre publique, c’est toujours la police qui s’en occupe. Effectivement on ne peut qu’espérer que cela ne durera pas trop longtemps, mais pour cela il va falloir que les GJ cessent de jeter de l’huile dans le feu et de se faire complices des casseurs.
#9 - Le 26 mars 2019 à 16h03 par Lemere
@Breizh44
Je n'ai jamais écrit que l'ONU reprochait à la France d'utiliser l'armée Pour défendre les bâtiments publics. Pourquoi l'aurait elle fait?
Mais elle a bien reproché au gouvernement l'usage d'une répression hors norme . Lisez l'article pour lequel je vous ai indiqué un lien.
Et revenez quand vous aurez de vrais arguments pour défendre ceux qui a vos yeux n'ont aucune raison d'être critiqué.
#10 - Le 26 mars 2019 à 19h51 par Lemere
@Breizh44

Méthode Macron

1- je vais réduire le nombre de fonctionnaires de 30 000
2- interprétation du Français Lambda : 30 000 salaires en moins donc moins d'impôts .
3- mise en œuvre par gouvernement :
190 000 fonctionnaires ne travaillent pas 35 h , en les faisant travailler 35 h / sem c'est l'équivalent de ......30000 fonctionnaires qu'on aura pas á embaucher !

Voilà on vous l'avait promis 30 000 fonctionnaires en moins.

Elle est pas belle la méthode !
#11 - Le 28 mars 2019 à 11h07 par breizh44, Pornichet
Hors sujet, cher lemere, mais pour vous répondre quand-même: 30.000 départs non remplacés, c'est quoi d'après vous?
#12 - Le 28 mars 2019 à 16h09 par Lemere
@Breizh44

Merci de nous communiquer vos sources et la répartition de la suppression. ( non remplacement ) de ces 30000 fonctionnaires .
#13 - Le 29 mars 2019 à 20h13 par Lemere
Peut être que le gouvernement considère que le personnel de France Télévision et Radio France. Sont des fonctionnaires ? Du coup en supprimant la redevance et par conséquent en demandant au privé de prendre en charge les frais , on privatise les fonctionnaires et hop quelques milliers de moins !
Du libéral pur et dur ce gouvernement et de plus en plus
#14 - Le 30 mars 2019 à 01h23 par Lemere
Et maintenant les ministres et autre porte parole du gouvernement démissionnent pour la " bataille" de Paris.
Ah! Elle est belle la politique autrement, il est beau le nouveau monde promis.
Sans compter la patrouille qui risque de rattraper Macron et Royal sur leurs passés de ministres qui auraient signé un décret pour lequel ils n'avaient pas pouvoir.
Et c'est lui qui donne conseil de sagesse à une femme âgée renversée par les forces de l'ordre !

Manquerait plus qu'un épisode catastrophique à Bordeaux pour l'acte XX

Bonne chance pour les Européennes
#15 - Le 01 avril 2019 à 10h55 par Lemere
Et tous les jours un nouvel épisode

Précédemment dans " La Macronie "
Démission de ministres

Aujourd'hui Nomination d'une menteuse qui s'affiche Mme Ndiaye.
Emmanuel est de plus en plus seul et rappelle les grognards . Ira-t-il jusqu'à réembaucher le petit Benalla ?
Vous le saurez dans le prochain épisode .
#16 - Le 09 avril 2019 à 11h17 par breizh44, Pornichet
Article dans Les Echos - matière à reflection, si Marcon n'a vraiment rien fait de bien:

https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/locde-juge-que-les-reformes-de-macron-auront-un-impact-important-sur-la-croissance-en-france-1007781
#17 - Le 10 avril 2019 à 23h39 par Lemere
@Breizh44

Je cite " ...Dans son rapport rendu ce mardi, l'institution internationale estime que les réformes mises en oeuvre par le gouvernement gonfleront de 3,2 % le PIB par habitant ...."
Et je récite "...à horizon de dix ans. "

Et c'est cela que vous appelez avoir fait quelque chose?


La franchement Breizh44 non seulement vous êtes décevant mais on pourrait penser que vous vous f... de nous !

On vous demande ce qu'il a fait ou est en train de
Faire pour les Français ou L'Europe pas ce que sont susceptibles de donner des ESTIMATIONS de l'OCDE dans 10 ANS !
Merci de revoir votre copie, car avec votre aveuglement ou amour inconditionnel de la macronie, vous êtes en train de contribuer à faire monter dans les sondages les extrêmes de tous bords ( dernier en date LFI !)
À moins que cela soit ce que vous ne désiriez pour ensuite agiter le chiffon rouge et dire " c'est eux ou nous". Mais la vous jouez avec le feu.
#18 - Le 11 avril 2019 à 21h05 par Lemere
Un autre exemple de l'incapacité de Macron à résoudre un problème .

Le Brexit , c'eut été un bon exercice s'il vaut si le faire.
Mais Non il échoue à imposer sa vue et EN MEME TEMPS il se met à dos le reste dès gouvernement européens .
Résultats Nul Chez lui ( une majorité de Français voulait le report court sinon No deal plutôt qu'un report long.
Et Nul á l'extérieur .
Quand va-t-il prendre la mesure de sa tâche ?
Et se montrer à la hauteur de ses prédécesseurs !
#19 - Le 11 avril 2019 à 21h09 par Lemere
Et ca continue : nomination a la Française des
Jeux de l'épouse du député Lchef de file de LREM et ce avant la privatisation de la FD J !

Nouveau monde, vous avez dit nouveau monde , je vous assure cher Macron vous aviez dit nouveau monde!
#20 - Le 12 avril 2019 à 23h22 par Lemere
Et maintenant le grand débat et les chiffres fantaisistes façon "selon la police ".
On touche le fond...du moins on l'espère .
Parce que la normalement on devrait rebondir à moins qu'ils continuent de creuser.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter