www.media-web.fr

Macron a franchi la ligne jaune

Emmanuel Macron dans une interview au Parisien a franchi une nouvelle fois la ligne jaune en insultant les Français.

« Je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien, là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu’au bout.» A déclaré le président au journal Le Parisien.


Une autre déclaration est encore plus grave : « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen.»


Comment un président de la République peut-il tenir des propos pareils ? « Un irresponsable n’est plus un citoyen.»


Emmanuel Macron vient de provoquer un séisme politique. Lui qui disait rassembler les Français, il est en train d’accentuer la division dans un pays qui a besoin de calme et de sérénité.


"Le Guardian". Le journal britannique relaie les propos d'Emmanuel Macron, en soulignant le vocabulaire grossier du chef de l'Etat, et rappelle que le président a souvent été jugé "arrogant" et "méprisant" par l'opposition depuis le début de son mandat.


La député LFI Clémentine Autain fait remarquer : "Le Président Macron considère donc que 5 millions de Français ne sont plus citoyens. Après la déchéance de nationalité, la déchéance de citoyenneté !".


Yannick Jadot a qualifié ses propos d'"indignes". "Aucune urgence sanitaire ne justifie de tels mots."


On peut encourager la vaccination sans insulter personne ni pousser à la "radicalisation", a réagi sur Twitter, le sénateur LR Bruno Retailleau.


À l'Assemblée nationale, l'examen du texte sur le pass vaccinal a été interrompu, suite au tollé généré dans l'hémicycle. 

Après la Légion d'honneur à Agnès Buzyn, le retrait du drapeau français de l'arc de triomphe, Emmanuel Macron fait un grand pas vers une déconvenue à l'élection présidentielle.

Auteur : NG | 05/01/2022 | 4 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 05 janvier 2022 à 15h02 par Michel Bailly, 44340 Bouguenais
Réaction épidermique de Macron vis à vis des députés LREM qui n'ont pas su éviter ce fameux coup du rideau utilisé par les oppositions, quelles qu'elles soient, face à des majorités insolentes ...
Ou stratégie de diversion face à des candidatures déclarées.
Macron, sanguin ou malin ?
Bonne Année 2022.
#2 - Le 05 janvier 2022 à 19h54 par Michele ADAM, Pornichet
Ce qui me choque c'est la réaction des citoyens . En particulier les médias et les politiques qui ont choisi de mettre en exergue une partie des propos qui peuvent être très facilement excusés, atténues, humanisés...".emmerder, irresponsables, plus citoyens" certes ce ne sont pas des termes acceptables dans la bouche d'un Président d'une République Démocratique. Mais il y en aura toujours qui réussiront à se faire l'avocat du diable pour ces mots.
Cependant , pour moi la formulation qui fait fureur est celle-ci:
" Il s'agit d'une petite MINORITE réfractaire...comment la réduire...jusqu'au BOUT." C'est ce principe absolu de réduction d'une
minorité qui me heurte. Et que signifie " réduire une minorité jusqu'au bout" en FRANCE. Dans d'autres pays on sait ce que cela veut dire; l'histoire aussi nous a donné des exemples honteux.
Pour en revenir au sujet plus spécifique de la pandémie, les non vaccinés ne sont pas à ce jour en infraction. Ils ont un point de vue ,un choix. l'article 10 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen ( partie intégrante de la Constitution) évoque que" nul ne peut être inquiété pour ses opinions, pour ses choix...pourvu que leur manifestation ( position) ne trouble pas l'ordre public établi par la loi." A fin qu'ils puissent être inquiétés ( certains diraient emmerdés)il faut que leur refus deviennent une transgression, pour cela logiquement, la loi doit rendre le vaccin obligatoire .
Or qu'est ce qui empêche donc de rendre le vaccin obligatoire? s'il est sur? sans risque? sans impliquer la responsabilité du Président?
Pour en revenir aux termes évoqués dans cet article ci-dessus, notre Président-copain, manque de distance fonctionnelle en tant que représentant de l'Etat et chef des armées. En tant que gestion en bon père de famille il nous accable de situations paradoxales, tantôt papa-pote tantôt autoritariste menaçant qui maltraite son fils désobéissant ,le consignant dans sa chambre, le stigmatisant, lui interdisant de vivre
#3 - Le 06 janvier 2022 à 12h10 par alain dubois, GuÉrande (44350)
les emmmerdeurs sont ceux qui ne veulent pas se vacciner et qui encombrent les hopitaux prenant la place de personnes en ayant vraiment besoin. Le Président a raison
#4 - Le 11 janvier 2022 à 16h19 par Candidat
@#2 Michèle Adam

Qu'est-ce qui l'empêche de rendre la vaccination obligatoire?

La réponse est simple, cela devrait impliquer des capacités de contrôle pour infliger quoi ? Des amendes ou de la prison?
C'est ça le but recherché ? Non c'est que les gens se vaccinent, hors les irréductibles d'aujourd'hui seraient les irréductibles de demain. Et ce ne sont pas les peines encourues qui les inciterait à changer d' avis.
Hélas on ne peut compter que sur celles et ceux qui les côtoient pour espérer leur faire entendre raison d' un point de vue santé et protection du personnel de santé. On va pas leur souhaiter d'être emmerdés par la COVID tout de même....quoique...🤣🤣

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter