www.media-web.fr

Ligue 1: l'appel de Nantes est suspensif, le club peut recruter (F. Kita)

NANTES, Le FC Nantes va pouvoir participer au mercato d'été, le Tribunal arbitral du sport (TAS) ayant accordé un caractère suspensif à l'appel contre son interdiction de recrutement d'un an, a-t-on appris vendredi auprès du directeur général du club promu en Ligue 1, Franck Kita.

 "Le TAS a reconnu ce vendredi matin le caractère suspensif. Nous allons pouvoir recruter au minimum jusqu'au 28 juin", a déclaré Franck Kita à un correspondant de l'AFP.
   Le 3 juin (bien 3 juin), le TAS avait confirmé une décision de la Fifa interdisant le FC Nantes de recrutement durant un an, à la suite d'un litige concernant le transfert du Guinéen Ismaël Bangoura en janvier 2012.
Le club avait immédiatement fait appel auprès du Tribunal fédéral suisse, compétent en la matière, mais le TAS s'était laissé quelques semaines avant de décider si cet appel aurait ou non un caractère suspensif, qui n'est pas automatiquement accordé.
"Aux termes d'une ordonnance rendue le 13 juin 2013 , le Tribunal fédéral (équivalent de la Cour de cassation en Suisse) a accordé au FC Nantes le bénéfice de l'effet suspensif au recours déposé contre la sentence du TAS du 3 juin 2013", a confirmé le club dans un communiqué.
"Dans l'immédiat et jusqu'à nouvel avis, le FC Nantes peut donc procéder à l'enregistrement de nouveaux joueurs", ajoute le texte.
Avec ce feu vert, les Canaris vont pouvoir relancer leur programme de recrutement d'été, qui doit porter sur cinq joueurs, à savoir au moins un par ligne. Nantes a notamment en vue l'attaquant sochalien Giovanni Sio.  Pour ceux qui recherchent l'adrénaline du jeu et attendent impatiemment le début de saison pourquoi pas visiter le site casino en ligne Français qui offre des jeux flash sur le thème du football.

Les décisions du Tribunal fédéral suisse concernant les sentences du TAS, basé à Lausanne, interviennent en moyenne dans un délai de trois mois.
   La Fifa et le TAS ont considéré que le FC Nantes avait incité fin janvier 2012 Ismaël Bangoura à rompre abusivement son contrat avec le club d'Al Nasr, à Dubaï, hors des périodes autorisées. Outre l'interdiction de recrutement, le club a été condamné, solidairement avec le joueur, à verser 4,5 millions d'euros à Al Nasr. La Chambre de résolution des litiges de la Fifa avait considéré que le FC Nantes avait incité le joueur à rompre abusivement son contrat pendant une période protégée, fin janvier 2012. Les trois parties au dossier avaient fait appel, Al Nasr jugeant le dédommagement insuffisant. 

Auteur : souce AFP | 14/06/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Football : L’entraîneur du PSG optimiste pour la Ligue des champions »
Article suivant : « Ligue 1 - FC Nantes: "on va se défendre" (Waldemar Kita) »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter