www.media-web.fr

Ligue 1 - FC Nantes: "on va se défendre" (Waldemar Kita)

Le président du FC Nantes, Waldemar Kita, espère obtenir gain de cause auprès du tribunal fédéral suisse, après la décision lundi du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) qui a confirmé la sanction prononcée par la Fifa contre le club breton et l'interdisant de recrutement pour un an.

"Nos avocats engagent sans attendre un recours auprès du tribunal fédéral suisse. D'ici la fin de la semaine, le mémoire de recours sera déposé pour défendre les droits d'un travailleur que l'on a interdit d'exercer sa profession. On va le défendre et se défendre. Je suis déçu si c'est ça la morale et l'éthique de la Fifa ! Cette licence, on nous l'a accordée, et puis tout d'un coup...", a déploré le président du FC Nantes auprès d'un correspondant de l'AFP.
"Je me demande si les trois juges du TAS ont bien analysé le dossier sur le fond car je ne veux pas imaginer que nous ayons pu être pris à la légère", a poursuivi Waldemar Kita.
Le TAS a décidé de suivre la décision rendue le 4 février dernier par la Fifa interdisant de recrutement pour une durée d'un an le club nantais récemment promu en Ligue 1 et le condamnant à verser la somme de 4,5 millions d'euros au club d'Al Nasr (Émirats Arabes Unis), solidairement avec Ismaël Bangoura, le joueur guinéen transféré à Nantes en janvier 2012 et qui a par ailleurs purgé quatre mois de suspension.
La Chambre de résolution des litiges de la Fifa avait considéré que le FC Nantes avait incité le joueur à rompre abusivement son contrat pendant une période protégée. Les trois parties au dossier avaient fait appel, Al Nasr jugeant le dédommagement insuffisant.
Évoquant l'équipe actuelle, le président du FC Nantes a déclaré: "Il ne faut pas sous-estimer des garçons qui ont beaucoup de valeurs humaines et footballistiques. Et puis, on ne va pas épiloguer mais plutôt attendre, tout en se disant qu'il y a les jeunes du centre de formation. Dans pareil cas, la motivation n'est pas toujours la même, elle peut être décuplée. On peut se donner beaucoup plus..."
Prié de dire si tous les contacts du club en vue du recrutement sont désormais stoppés, suite à cette décision du TAS, Waldemar Kita a répondu: "Non, non... De toute façon, aujourd'hui, on ne pouvait rien faire. Tous les joueurs sont partis en vacances. On continue notre prévisionnel... D'ici la reprise, j'espère que le tribunal fédéral suisse nous offrira un répit".

Auteur : source afp | 03/06/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Ligue 1: l'appel de Nantes est suspensif, le club peut recruter (F. Kita) »
Article suivant : « Ligue 1: le FC Nantes interdit de recrutement pour un an (TAS) »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter