www.media-web.fr

Libération des otages d'Arlit: la tante de Pierre Legrand, heureuse, "a du mal à y croire"

NANTESLa tante maternelle de Pierre Legrand, 28 ans, le plus jeune des quatre otages d'Arlit (Niger) dont François Hollande vient d'annoncer la libération mardi après trois ans de captivité, s'est dite "heureuse", ajoutant avoir "du mal à y croire encore".

"Je suis heureuse, émue", a déclaré à l'AFP Brigitte Laur. "On a tellement attendu... Merci à tous ceux qui nous ont soutenus, merci", a-t-elle ajouté, des sanglots dans la voix. "Après trois ans, on a du mal y croire".
   "C'est incroyable, c'est un moment qu'on a tellement attendu, vous savez", a répété Mme Laur, qui, avec toute la famille de Pierre Legrand, depuis septembre 2012, date à laquelle ils avaient décidé de ne plus observer le silence demandé depuis deux ans par les autorités, a multiplié les manifestations et prises de parole pour que les otages ne soient pas oubliés.
   "C'est vraiment une chose qu'on attendait tellement, je ne peux même pas vous dire", a-t-elle souligné, la voix chargée d'émotion.
   Originaire de Couffé (Loire-Atlantique, près d'Ancenis), âgé de 25 ans lors de son enlèvement le 16 septembre 2010, Pierre Legrand travaillait pour une filiale de Vinci lorsqu'il a opté, au sein de cette entreprise, pour un VIE (Volontariat international en entreprise).
   C'est dans ce cadre qu'il est parti pour Imouraren, au Niger, où se trouve une mine d'uranium d'Areva. Et c'est à Arlit, à 80 km de là, alors qu'il était en route pour revenir passer des vacances en France, qu'il a été enlevé.

Auteur : afp | 29/10/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Les couacs du philarmonique de Paris »
Article suivant : « Taubira préoccupée par la recrudescence des injures faites aux personnes »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter