www.media-web.fr

Les Verts de la région Pays de la Loire demandent aux communes d’accueillir les migrants dignement

EELV demande aux institutions et collectivités territoriales locales de se mobiliser d'urgence, à la hauteur des besoins, pour offrir un accueil digne à l'ensemble des migrants.

Urgence pour les migrant-e-s : les collectivités doivent les accueillir dignement 

La crise migratoire au sein de l'Union Européenne est sans précédent. Plus d’1,2 million de femmes, d’hommes et d’enfants ont franchi les frontières extérieures de l’Europe au péril de leur vie. La France s’est engagée à accueillir sur deux ans 30 000 réfugiés à partir de novembre 2015. Un objectif encore loin d'être atteint, alors même que le gouvernement a annoncé un plan pour l'accueil des migrants calaisiens sur l'ensemble du territoire. Même si l’Etat est détenteur de la compétence en matière d’accueil des demandeurs d’asile et d‘octroi du statut de réfugié, les collectivités restent en première ligne puisque ce sont elles directement qui accueillent les réfugiés et qui doivent affronter les questions de terrain. Elles doivent s'engager et se mobiliser pour les accueillir dignement. 

Ces phénomènes migratoires sont structurels, demain les migrants seront plus nombreux à cause des guerres autant que du réchauffement climatique

Manque d'anticipation en Loire Atlantique 

En concertation avec les services de l’Etat, le conseil départemental de Loire Atlantique, Nantes métropole et les communes de l’agglomération, en plus des actions déjà menées, se doivent de prendre des mesures plus ambitieuses pour les accueillir décemment, répondre à leurs besoins vitaux (alimentation, logement, scolarité, transports) et les accompagner dans leur volonté de s'insérer dans la société. 

Des centaines de migrants dont des mineurs isolés vivent dans des squats ou dans la rue, dans la promiscuité et des conditions sanitaires indignes : 90 mineurs isolés ne sont pas scolarisés, de nombreux jeunes majeurs sont livrés à eux-mêmes. 

Le Conseil Départemental de Loire Atlantique a stoppé la mise à l'abri des jeunes mineurs isolés arrivant sur Nantes : des dizaines de jeunes primo-arrivants sont à la rue. 

L'Aide sociale à l'enfance peine à répondre à ses missions : pas de prise en charge pour tous. L’Éducation Nationale ne répond pas à ses missions : pas de scolarisation pour tous. 

Travaillons ensemble et prenons la mesure des enjeux 

Les collectifs et associations locales mobilisés mettent toutes leurs énergies pour venir en aide aux migrant-e-s mais leurs actions ne suffisent pas face à la gravité de la situation. Avec l'appui de l'intersyndicale des salariés, ils sont prêts à discuter avec les collectivités territoriales un plan d'actions et des moyens afin de répondre à l'urgence. 

A Grande Synthe, ou dans notre région à Saint-Nazaire et à Challans, des maires ont eu le courage d'agir. 

EELV se mobilise dans les collectifs et ses élu-e-s s'engagent, entre autre par les parrainages républicains : s'il est difficile d'aider tout le monde, tout le monde peut aider quelqu'un ! 

Les collectifs constitués à Nantes autour de l'accueil des mineurs et de l'hébergement des migrant-e-s ont lancé un appel à la présidente de la Métropole pour créer des centres d'hébergement capables de tous les accueillir, quel que soit leur statut, pour leur garantir un toit et les facilités d'accès aux services, aux formations, aux associations. EELV soutient cette initiative.

EELV et les élu-e-s écologistes et citoyens de Nantes métropole, de Loire Atlantique et la région Pays de la Loire

29/09/2016 | 1 commentaire
Article précédent : « 3000 personnes à Rennes pour soutenir Alain Juppé »
Article suivant : « Universités d’été de l’UDI  Jean-Christophe Lagarde « le programme de Marine Le Pen c’est celui de Georges Marchais dans les années 70. » »

Vos commentaires

#1 - Le 01 octobre 2016 à 18h44 par Breizh44, Pornichet
Loin d’être un grand fan des écolos, je trouve tout-de-même que cette prise de position mérite d’être entendue. L’accueil fait par la France aux personnes qui fuient la barbarie de Daech et d’Assad est absolument indigne. Nous nous plaisons de dire que nous sommes le pays des droits de l’homme. Mais seulement dans les discours du dimanche. Quand cela devient concret, et même peut-être un peu contraignant, on préfère fermer les frontières. Soupçonner, comme c’est arrivé récemment, les immigrants avant même de les avoir rencontrés, d’être tous, soit terroristes, soit violeurs, soit voleurs ou bien tout à la fois, est totalement indigne. 99,9% sont des êtres humains comme vous et moi qui ont besoin de notre aide. On ne peut ignorer la situation en Syrie. Comment peut-on rejeter ces hommes, femmes et enfants qui sont menacés de mort ? N’avons-nous plus de cœur en France ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter