www.media-web.fr

Les valeurs gaullistes base d’une nouvelle droite de gouvernement

Suite à l’élection présidentielle, la droite se réengage à nouveau dans l'opposition à la politique de Macron pour le quinquennat (à l’exception de rares mesures qui peuvent être consensuelles).

"Pour organiser cette opposition, il importera de réaliser une analyse critique de tous les actes et les positions de Macron et de son gouvernement (du contenu du programme politique, des attitudes des responsables, de la cohérence des discours…). Il importera de revenir aux valeurs gaullistes dans l’organisation d’une nouvelle droite républicaine de gouvernement.
 


En entamant une période de «traversée du désert», comme ce fut le cas entre de 1946 et 1958 pour le général de Gaulle, les valeurs du gaullisme doivent demeurer les références pour les membres de la droite gaulliste et républicaine. Il faut réaffirmer nos principes et nos valeurs, il faut s’engager sur les problèmes de fond et trouver des solutions, il faut, aussi, contribuer à répondre aux questions posées par l’évolution des contraintes nationales et internationales.
 


Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) réaffirme quelques grands principes gaulliste, notamment, un pouvoir exécutif fort et stable, reposant sur l’exercice pertinent des Institution de la Ve République, privilégiant les fonctions régaliennes de l’État (police, justice, défense, diplomatie) ; une approche politique globale et dans le temps, c’est à dire une vision claire, sur les questions majeures de la France et de ses citoyens ; la volonté de rassembler tous les Français sur tous les grands enjeux, pour éviter l’éclatement social ; l’indépendance de la France dans les domaines politique, économique, culturel, diplomatique et militaire, en respectant nos alliances et les traités internationaux, et en préparant leurs évolutions ; une vision internationale en faveur de la liberté, de la paix et de la défense de la Nation ; la défense de la famille, de la jeunesse et de l’Éducation nationale ; une exigence de justice sociale pour tous, assurant la continuité et le développement des régimes sociaux ; la responsabilité légitime de l’État dans le développement économique de la Nation.
 


Les priorités politiques, inspirées par l'esprit gaulliste, doivent être les références de l'ensemble de la droite de gouvernement. Ces objectifs politiques doivent être simples, compréhensible et partagé par les élus de droite et par les citoyens. Ils sont destinés être partagé par une très grande majorité de français. Ils s’avèrent opposé aux projets des deux gauches : la gauche sociale-démocrate de Macron (candidats «Ensemble !») et la gauche marxiste conduite par Mélenchon (Nupes).



Dans cet esprit gaulliste, le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) considère qu’il existe des enjeux généraux et des priorités découlant de l’actualité récente.
 


Les enjeux généraux portent, notamment, sur la sécurité des personnes et des biens, le contrôle de l’immigration, la lutte contre le terrorisme, et le communautarisme, islamiste radical, la croissance économique basée sur une réindustrialisation, l’atteinte effective du plein emploi, la maitrise des dépenses publiques et la baisse des impôts et taxes pour les particuliers et les entreprises, la défense de notre environnement.
 


Les impératifs imposés par l’actualité récente comptent, notamment, l’arrêt de la guerre en Europe, la maitrise de la montée de l’inflation, la défense du pouvoir d’achat des travailleurs et des retraités, la résolution des défauts du système de santé et de prévention, la nécessaire évolution de la politique étrangère française, la progression rapide des moyens humains et matériels de nos Armées pour défendre notre Patrie."

Auteur : tribune du MIL | 01/06/2022 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 02 juin 2022 à 18h18 par Jean Goychman, Guerande
Je ne doute pas de la bonne foi du ou des rédacteurs de ce texte, mais ils devraient essayer de délabyrinther leur pensée. Je suis devenu gaulliste non pas pour les valeurs de de Gaulle, que lui-même n'a jamais défini, mais pour ce qu'il a accompli. Pragmatique, il aimait réduire les choses en "nombres premiers" et cet esprit simplificateur lui a permis de discerner la résultante des forces et la façon dont le système allait bouger.
Il passait pour visionnaire mais il était avant tout rationnel.
C'est cette rationalité et ce pragmatisme qui font défaut aujourd'hui, y compris parmi ceux qui se réclament ardemment du gaullisme, mais qui ne veulent pas pousser le raisonnement jusqu'au bout.
Sinon, ils arriveraient tous à la conclusion immédiate qu'il faut quitter l'euro, l'union européenne, l'OTAN et tous ces fourbis mondialistes.
Mais comme c'est difficile de se faire élire sur un tel programme, alors, on compose, on amménage, bref, on tergiverse pour rester en place.
De Gaulle, lui, essayait d'abord de convaincre et n'hésitait pas à remettre son mandat en jeu. C'est ça, le gaullisme, le vrai.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter