www.media-web.fr

Les socialistes savent-ils (se) compter ?

En signant dans le journal le Monde un « appel des 200 - ni godillots, ni déloyaux » les députés socialistes montrent qu'ils ne sont pas si nombreux autour de leur chef, plus qu'une addition, il posent une division.
La petite archimède
La petite archimède

290 places roses sur le site du Parlement : 275 socialistes et 15 apparentés.
Les 208 députés signataires de « l'appel » sont listés non par ordre de signature mais par ordre alphabétique,
Les noms des 28 % d'absents sont soulignés, négativement, mais « visiblement », par les trous dans le classement.
L'équipe des « frondeurs » s'est fait connaître. Mais les autres ? les uns n'ont pas signé mais clament leur loyauté comme Jean-Marc Ayrault, d'autres vont-ils annoncer qu'ils n'ont pas signé parce qu’ils sont « godillots » ? On rappelle pour sourire que l'équipe s'est définie par « ni godillots, ni déloyaux ».
En attendant et plus sérieusement, par ce comptage nominal, les socialistes majoritaires à l'Assemblée, voulant s'afficher « regroupés » ont démontré par l'absurde, leur faiblesse. Ils ont identifié par défaut, leurs « maillons faibles », réels ou non, les obligeant à se justifier, et à se souvenir qu'ils ont été définis comme les «vilains » de la famille, frondeurs ou pas, puisqu'ils n'ont pas signé. Pour réunir, il y avait mieux, mais ce n'était sans doute pas le but de l'opération.

Voir http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/28/l-appel-des-200-deputes-socialistes-ni-godillots-ni-deloyaux_4477879_3232.html

 

Auteur : LY | 29/08/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint-Malo : L'émir de Dubaï en visite en France »
Article suivant : « Jérôme Lavrilleux menace l'UMP »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter