www.media-web.fr
  • 2020

Les Républicains, vont-ils commencer la reconstruction à La Baule ?

La rentrée politique des Républicains se fera ce week-end à La Baule. Les candidats à la présidence du mouvement devront convaincre les militants d'éradiquer les divisions, les egos et les ambitions, facteurs d’échecs électoraux.
julien Aubert, Guillaume Larrivé, Christian Jacob
julien Aubert, Guillaume Larrivé, Christian Jacob

Christian Jacob le président du groupe LR à l'Assemblée nationale pourrait incarner ce renouveau du mouvement. Il appelle à l’unité « Quel est l'intérêt de créer dix, quinze, vingt, trente chapelles si notre ambition, c'est de construire une grande cathédrale qui soit la véritable force d'alternance après le macronisme ? »

Il a mis en garde ceux qui voudraient devenir « macron compatibles » à l’occasion des prochaines élections municipales. « C'est notre majorité au Sénat, ce sont les départementales et ce sont les régionales que nous perdrons ensuite. On n'ira pas sur des accords avec En Marche. Il n'est pas question pour moi de s'engager sur cette voie. En revanche, chaque maire a la liberté pour composer sa liste. Ce sont deux choses différentes. »

Guillaume Larrivé député de l’Yonne candidat à la présidence s’exprimera également à La Baule. « Certains se comportent comme s'il existait un candidat officiel nommé » et déclarait sur BFM « le vrai sujet, c’est de transformer les Républicains » et veut « qu’on mette sur la table des propositions pour la France d’aujourd’hui et de demain.»

Le député du Vaucluse julien Aubert exprimera également sa vision des LR et les raisons de sa candidature. Dans un entretien au Figaro Il reproche à Christian Jacob de «rester fidèle aux fameux ADN de l'UMP, c'est-à-dire l'union de la droite et du centre». « Nous ne devons pas être un parti de droite et du centre, mais un parti de droite », affirme-t-il, refusant que LR soit une « auberge espagnole » et plaidant pour une équipe dirigeante qui reflète « la ligne majoritaire » et non « la diversité idéologique ».

L’ambitieux Bruno Retailleau président de l’ancien micro parti de François Fillon Force Républicaine, vise bien plus que la simple présidence du parti. Il n’a pas pu s’empêcher de mettre de l’huile sur le feu dans un entretien à Libération. « Avec Christian Jacob à la tête des Républicains, tout sera fait pour que rien ne change et moi, je n'ai pas envie de m'esquinter pour un truc qui ne bouge pas » Mais dans ce cas que fait Monsieur Retailleau à La Baule ?

Auteur : NG | 30/08/2019 | 7 commentaires
Article précédent : « La Baule Universités d’été : où sont passés les militants LR ? »
Article suivant : « Notre-Dame : Robin des Bois met de nouveau en garde sur un risque d’effondrement »

Vos commentaires

#1 - Le 30 août 2019 à 13h44 par michel bailly, Bouguenais
Bonjour,

Le sénateur Karoutchi le dit : "Christian Jacob est la force tranquille dont LR a grand besoin ...".

En effet :

1) Pas besoin de quinze chapelles qui sont autant de divisions subies au sein de LR depuis 2012, année de LA défaite.

Au premier desquelles le Rump devenu Force républicaine, mais aussi Sens commun qui, au delà des divisions, ont fait boire le calice jusqu'à la lie à LR.

2) Pas besoin d'être Macron compatible en 2019 pour préparer les élections municipales de "dans 6 mois" pour celles et ceux qui ont été les opposants notoires à la macronie jusqu'à ces derniers temps depuis Mai 2017.

Certains LR en Loire-Atlantique, notamment, ont avoué avoir demandé l'investiture LaREM, et ce publiquement, acceptant pour sécuriser cette demande, la présence d'un chef de file LaREM sur leurs listes ... au risque d'être submergés.

Ou comment garantir un contingent de grands électeurs à la cause macronienne quelques mois plus tard pour les sénatoriales.

C'est le prix à payer pour se faire accepter par la CNI ... pour une investiture ou un soutien LaREM.

Le piège à c..s tendu avec une facilité déconcertante à tous ces LR insincères pour servir une ambition personnelle, en dehors de toutes celles, au nom d'un territoire et de ses enjeux aux noms de ses habitants.

Quant à la question de savoir ce que vient faire Retailleau à La Baule ?

La réponse est dans la question et sera lisible dès la proclamation des résultats de cette élection du président LR ...

Au fait ... combien de chapelles présentes ce week end à La Baule à qui Jacob, même en campagne, pourrait remonter les bretelles pour que les c.......s cessent ? !!!

Bonne journée bauloise à quelques anciens copains LR, tout de même.

Michel Bailly

Sympathisant Macron (sans être En Marche) de la 1ère heure (législatives 2017 par nécessité de moyens pour la réussite d'un quinquennat utile) ... sous les quolibets, d'alors, de ceux devenus de la 25éme, aujourd'hui.
#2 - Le 30 août 2019 à 14h40 par Marcel Jan, Saint Malo
Si Jacob est élu il devra agir de manière cohérente sur les dossiers qui fâchent. Les divisions viennent aussi des militants qui ne sont pas consultés sur les investitures. Des gens comme Béchu devrait être sanctionnés et une liste LR devrait se présenter contre lui à Angers.

Vous trouvez normal que le successeur de Jupé ai une liste LREM contre lui à Bordeaux ?

A La Baule Louvrier, Zuchowicz, et Gontier ont demandé l'investiture En Marche. C'est quand même invraisemblable pour Louvrier. Dehors.
#3 - Le 30 août 2019 à 22h04 par michel bailly, Bouguenais
Sébastien Pilard, fondateur de Sens commun, annonce, suite au dîner de c..s auquel il était convié, il y a quelques semaines à Paris, la création d'un mouvement d'élus LR Sens commun, DVD ... Marion Maréchal compatible.

Du plus bel effet, la veille de la rentrée bauloise de LR, parti qui l'a fait conseiller régional PDL sur la liste menée par Retailleau fin 2015.

Sans commentaires ...

Michel Bailly
#4 - Le 31 août 2019 à 08h57 par raoul, GuÉrande 44350
c'est drole marcel jan, vous ne parlez qu'en termes de sanction, liste LR contre Béchu (ce qui aurait l'effet contraire, une cata annoncée pour les LR)vous voulez virer ce pauvre Louvrier
Vous pensez que ce parti qui est en reconstruction doit faire des purges à la Staline ?
#5 - Le 01 septembre 2019 à 21h58 par Engagés avec vous pour La Baule
@Marcel Jan

Bonjour,
Xavier de Zuchowicz et son équipe, Engagés avec vous pour la Baule Escoublac, n'ont pas demandé l'investiture LREM. Il a été décidé dès l'origine du projet que la liste serait totalement indépendante des partis politiques.
#6 - Le 06 septembre 2019 à 18h44 par jean goychman, Guerande
M Bailly, vous avez le droit dêtre "sympathisant Macron" Avez-vous remarqué qu'un petit groupe (ils sont 9) de milliardaires français possède la quasi-totalité des médias? La recherche sur la "psychologie des foules" est un plein développement et permet de rendre sympathiques, et donc probablement de faire élire, les candidats qui leur paraissent les plus à-même de défendre leurs intérêts. Certains prétendent même, non sans raisons, que ce fut le cas de nombres de présidents américains depuis Woodrow Wilson, car les médias américains sont également contrôlés par un "so few"
#7 - Le 07 septembre 2019 à 17h58 par Lemere
M. Goychman Il est vrai que les présidents des USA doivent être oú riches ou soutenus par la presse , mariés, et de confession Chretienne mais si vous en avez la possibilité revoyez l'excellent documentaire d'Arte ou président après président on démontre que bien des exceptions confirment la "règle ".

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter