www.media-web.fr

Les Républicains 44 la grande déconfiture

Ils avaient espéré 3 à 4 sièges, ils n’en auront aucun. Les LR Loire-Atlantique feront-ils pour autant leur autocritique pour mieux reconstruire.

Le parti Républicain en Loire-Atlantique a été balayé par la vague En Marche. Ils ont subi comme ailleurs l’effet Macron. Mais au delà ils avaient les moyens de sauver quelques sièges, s’ils avaient proposé à l’investiture à Paris d’autres candidats. Les LR 44 payent la politique de l’entre-soi. Depuis des années, ils n’écoutent pas le ressenti des militants, uniquement relégués à coller des affiches ou distribuer des tracts.  Différents évènements ont démotivé bon nombre de militants qui n’ont pas renouvelé leur cotisation. La gestion du cas Annereau dans la 3ème circonscription. L’investiture de Louvrier dans la 7ème circonscription parachuté et contesté en interne. La mauvaise gestion de la situation dans la 9ème circonscription qui a conduit à la candidature de deux candidats de droite, dont l’un a fini par demander l’investiture En Marche. L’association contre productive avec un candidat « Sens Commun » dans la 2ème circonscription.

Les LR réélus en France ont fait campagne sur un discours de droite clair et sans ambiguïté avec une forme de connivence présidentielle.

Si au niveau national les LR doivent retrouver une ligne politique de droite claire, il en va de même dans le département. Cela commence par un profond changement, en consultant les militants. Mais en sont-ils capables ? 

Auteur : Rédac | 19/06/2017 | 3 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 19 juin 2017 à 21h47 par alain dubois, GuÉrande
il y a un moment que je dis que les LR du 44 devraient se remettre en question et renouveler leurs cadres. chaque élection confirme le ras le bol de la population à leur égard. Rien n'y fait, ils restent, inamovibles, insensibles aux critiques, sourds au souhait des militants. Voilà le résultat flagrant, brutal, aucun député , et les prochaines élections seront de la même veine. Ce parti disparaitra avec ses dirigeants qui seront resté jusqu'au bout à leur poste, comme le commandant du titanic
#2 - Le 20 juin 2017 à 14h05 par michel bailly, Bouguenais
JUIN 2012/JUIN 2017 : Constat LR44.

2015 : élections départementales annoncées imperdables ... perdues.
2015 : élections régionales avec un score amplifiant la défaite des élections départementales (liste 44) loin derrière la gauche.

2016 : élections internes consacrant la moitié des élus 44 au conseil national, le long du remblai de la plus belle baie d'Europe, et quelques couacs ailleurs.
2016 : FF écrasant tout sur son passage, lors de la primaire de Novembre ... Tout le monde marchait sur l'eau chez LR44.

2017 : FF battu en 44, à plate couture, sans que le zèle déployé par certains n'enrayent la chute du candidat tant apprécié.
2017 : Catastrophe aux élections législatives ... plus de député LR44.
Les candidats étaient de qualité, mais rien n'a été fait pour atténuer l'effet Macron ... avouons-le.
Un exemple d'erreur flagrant : sur la 4404, LR soutient la candidate UDI. Pourquoi pas, au titre d'accords nationaux ?
Tout le monde en convient ; la 4404 est ingagnable, de ce fait elle revient à une femme.
Situation convenue depuis la nuit des temps par l'entre soi des uns et autres à gauche, au centre et à droite, instaurant ainsi un yalta politique datant de 1986.
Comble de l'insolence, le 23 Mars 2017, huit jours avant le 1er tour de l'élection présidentielle, la candidate UDI, soutenue par LR44, appelle par voie de presse à voter Macron, sans que personne n'y trouve à redire.
Alors, ayant rencontré, échangé avec la candidate LREM, je me suis aperçu que je préférais l'original à la copie. Je n'ai pas voté Macron à la présidentielle mais j'ai autrement estimé mon vote les 11 et 18 Juin dernier en toute honnêteté.
Ainsi, une femme a gagné cette circo, le yalta a pété.

JUIN 2012/JUIN 2017 : Conclusion toute personnelle ... à partager peut-être.

Sans insulter les dirigeants LR44, il convient de leur signifier qu'ils ne sont plus qualifiés pour les fonctions que leur ont confiées pour l'un, les adhérents ..., pour l'autre, les instances.

Michel Bailly
#3 - Le 20 juin 2017 à 18h45 par gilles
Touché? oui mais pas coulé! Nan! vont continuer comme d'habitude nos génies de la connivence et de l’entre-soi de la fausse droite

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter