www.media-web.fr

Les protestants dénoncent « la scandaleuse et irresponsable association » du Front National

Le Président de la Fédération protestante de France exprime « sa vive réprobation en réaction aux propos intolérables à l'égard du protestantisme prononcés par Marion Maréchal-Le Pen », députée du Vaucluse, le 5 juillet au Pontet.

« La Provence est une terre d’identité et de résistance. Résistance des princes provençaux face à l’invasion sarrasine, résistance face à la terreur révolutionnaire, face à la réforme protestante, face à l’occupant allemand, face au funeste projet de l’Union européenne en 2005. ». (Marion Maréchal-Le Pen, discours du Pontet, 5 juillet 2015)

La réaction de la FPF par la voix de son Président, le pasteur François Clavairoly :
« A l’occasion du discours tenu par Mme Marion Maréchal-Le Pen, dimanche 5 juillet à l’hippodrome du Pontet pour lancer sa campagne pour les élections régionales, je tiens à formuler sereinement mais fermement mon interrogation et ma réprobation.
Je m’interroge sur les intentions de Mme Maréchal-Le Pen qui, dans un discours public, en une même phrase, évoque la résistance de la Provence à l'invasion sarrasine, à la terreur révolutionnaire, à l'occupation allemande, et... à la Réforme protestante. Telle grossière association de la part d'une députée de la République française est non seulement scandaleuse mais irresponsable. Scandaleuse car elle crée de la confusion dans les esprits et irresponsable car elle divise et crée de la suspicion entre les citoyens.

Les propos de Mme Maréchal-Le Pen heurtent les protestants, notamment la mémoire de ceux qui ont contribué à la conquête de la liberté religieuse. En effet, la Réforme protestante participe en France comme en Europe et dans le monde entier à l'annonce de l'Évangile. Depuis cinq siècles elle prend part à la défense de la liberté, notamment religieuse, oeuvre à l’exercice de la démocratie et soutient la laïcité, garante du pluralisme religieux.
La France fonde sa cohésion sociale sur les valeurs républicaines. Au nom de mes convictions protestantes et citoyennes, je dénonce la stratégie de division et de haine de l'autre mise en oeuvre par le Front National.
Je souhaite donc que Mme la députée ne s'aventure pas dans une réécriture de l'histoire ni ne dévoie à ce point et dégrade les notions de résistance et d'identité par ses propos.
Les protestants de Provence et d'ailleurs attendent autre chose d'un représentant de la nation. »

Communiqué de la fédération protestante de France

13/07/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « Handicap : L'Assemblée nationale valide l'inertie en ratifiant « l'ordonnance de la honte » »
Article suivant : « Anticor dépose plaintes pour détournements de fonds publics au Sénat »

Vos commentaires

#1 - Le 13 juillet 2015 à 10h11 par raminagrobis
Beaucoup d'anachronisme dans cette réaction car enfin la réforme ne fût pas dans le sud est de la France d'aujourd'hui une entreprise de bisounours, le baron des adrets en tête! En dehors de la conversion en bloc des barbets ou vaudois ce qui marqua le Dauphiné ou le Velay se furent d'épouvantables atrocités semblables à celles du Califat aujourd'hui pour s'emparer du pouvoir sur les hommes et leurs faits et gestes! Rappelons à ce hiérarque réformé la mémoire de Michel Servet, brulé sur le bucher sur l’ordre de Calvin à Genève. Chacun y alla du sien et effectivement le petit peuple résista fermement à ceux qui voulaient lui supprimer ses fêtes et ses joies car le premier calvinisme était très "coincé".

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter