www.media-web.fr

Les gilets roses manifestaient aujourd’hui en Bretagne et Pays de la Loire

Les assistantes maternelles sont 360 000 en France. Elles redoutent une perte de leurs revenus à cause de la réforme de l’assurance-chômage. Elles manifestaient à Nantes, Vannes, Rennes, Brest, Laval et Angers, sur le thème " la précarité c’est pas notre métier. "
Les gilets roses à Vannes
Les gilets roses à Vannes

La mobilisation était inégale en Bretagne et Pays de la Loire. Elles étaient selon notre estimation, 1500 manifestantes de Brest à Laval.

Pourquoi les nounous sont en rogne ?

Les assistantes maternelles considèrent que les négociations entre les partenaires sociaux sur le projet de réforme du chômage ont été un échec.

Comme de nombreuses autres gardes d'enfants à domicile, elles contestent de voir diminuer, pire, de voir disparaître leur allocation de retour à l'emploi. Cette indemnisation chômage permet de compenser la perte d'un contrat lorsque l'un ou plusieurs enfants dont elle s'occupe entre à l'école ou déménage. « Ça permet de ne pas mettre la clef sous la porte, le temps de retrouver un autre enfant à garder, » confie une mère de famille divorcée.

Les manifestantes répondaient à l’appel des syndicats FO et CGT.

« Dans ces métiers où l’on travaille la plupart du temps pour plusieurs employeurs et où les contrats se succèdent au fil des différents événements tels que la scolarisation des enfants, le déménagement des parents, l’hospitalisation des personnes âgées, le complément d’activité versé par Pôle emploi est un élément essentiel pour disposer d’un revenu à peine décent » écrivent les syndicats dans un communiqué de presse.

Les gilets roses à Brest
Les gilets roses à Brest
09/03/2019 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter