www.media-web.fr

Les « Gilets Jaunes » ont écrit aux différents ministres concernés et une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Les « Gilets Jaunes manifestent partout en France depuis le 17 novembre pour de nombreuses revendications. Ces revendications ont été adressées aux ministres concernés. Les « Gilets Jaunes » lancent un appel aux Français pour les rejoindre sur les différents points de manifestation. La deuxième garde à vue hier de Drouet, pour 50 personnes qui déposaient une bougie en signe de recueillement, va mettre le feu aux poudres.

Les principales revendications :

1- L’augmentation significative du SMIC pour tout le monde.

2- La suppression de l’augmentation de la CSG pour les retraités.

3- L’abaissement de toutes les taxes.

4- La revalorisation des retraites sur le coût de la vie.

5- La ré-instauration de l’ISF.

6- La suppression des sénateurs, car ce sont les députés qui ont leur dernier mot pour voter les lois.

7- L’instauration du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne)

8- L’abaissement du train de vie de l’Etat.

9- La réduction du nombre de ministres (17 sous Général De Gaulle)

10- La réduction du nombre de députés comme promis par Macron.

11- L’abaissement des salaires et avantages des ministres.

12- L’obligation d’avoir tous les députés présents à l’Assemblée lors du vote des lois.

13- La réduction des frais présidentiels.

La France en colère a écrit hier à Emmanuel Macron en réponse aux allocutions du président de la République. Lettre que nous publions ci-dessous.

Auteur : MJ | 04/01/2019 | 2 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 04 janvier 2019 à 14h04 par NS, Saint-nazaire
Incroyable !!! sur BFM TV à 13H50 le porte parole du gouvernement qui nous dit " La justice doit être respecté par tous " !!! oui Mr Et tous les politiques respectent ils cette phrase?
#2 - Le 05 janvier 2019 à 07h31 par michel bailly, Bouguenais
Sur les 13 principales revendications présentées ci-dessus, les 5 premières méritent réflexion et soutien au nom du pouvoir d'achat et de la justice fiscale.

Quant aux 8 autres, pour obtenir satisfaction, il faudra laisser travailler les parlementaires, qui sont nos élus au titre de la démocratie représentative.

Renforcer cette dernière ne passera pas en la bordurant d'une démocratie participative brandie par la sacro-sainte société civile et autres mouvements citoyens bien souvent éphémères.

Baisser le nombre de députés, supprimer le Sénat, imposer l'abaissement du train de vie de l'Etat, remettre en cause les salaires et avantages des ministres tout comme demander la réduction des frais présidentiels relèvent de brèves de rond-point bien loin des préoccupations réelles des français.

Baisser le nombre de députés, soit !!! Supprimer le Sénat, non !!! Il sert de point de réflexion avant la dernière lecture des députés et leurs votes.

Concernant les coûts à abaisser, supprimer, réduire ; il convient d'en accepter la réalité, car la démocratie représentative a un coût bien moins élevé aujourd'hui qu'une démocratie participative, demain, bien souvent vindicative, animée par l'entre soi de minorités.

Combien coûtent un député, un sénateur à chaque inscrit sur les listes électorales ? Pas grandes sommes, il faut en être conscient.

Enfin, je suis surpris qu'aucune des principales revendications ne ciblent la baisse obligatoire de la dépense publique, en partie à différents endroits ... le noeud du problème à résoudre tout de suite !!!

Sympathisant de ce mouvement, au départ, me permettant de manifester par procuration avec un brin de nostalgie, je n'en suis que plus déçu aujourd'hui, très loin qu'il est devenu de nos préoccupations.

Quant à la lettre ouverte, elle ne peut servir qu'à celui et ceux que vous combattez.

N'oublions pas que la première démocratie participative est la participation aux élections pour la démocratie représentative ...

Bon we.
M. Bailly

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter