www.media-web.fr

Législatives en Loire-Atlantique : à droite il n’en reste qu’un, Christophe Priou

Les élections législatives en Loire-Atlantique ont confirmé la poussée rose. Un seul député de droite sauve son siège Christophe Priou dans la 7e circonscription.

C’est par 2000 voix d’écart que Christophe Priou (52,05 %) a remporté l’ élection législative dans la 7e devant Hélène Challier (47,05 %). Ailleurs ça ressemble à une débâcle.

Dans la 1re circonscription Nantes-Orvault, François Pinte UMP (41,26 %) n’a pas pesé lourd face à François de Rugy EELV (58,74 %) et devra méditer sur la stratégie de la droite en Loire-Atlantique.

Dans la 6e  Ancenis-Chateaubriant, Michel Hunault Nouveau Centre (47,31 %) est battu par Yves Daniel PS (52,69 %) le redécoupage (Saint- Nicolas-de-Redon) a favorisé Christophe Priou mais a désavantagé Michel Hunault et Ancenis n’a rien arrangé.

Dans la 9e Pornic-Pays-de-Retz, l’appel au FN de Philippe Boennec (46,74 %) n’a pas fonctionné. La victoire de la candidate socialiste Monique Rabin (53,26 %) est large ; l’effet parité et le renouvellement de la classe politique ont certainement joué.

Dans la 10e Vertou, Sophie Errante PS (52,52 %) l’emporte devant le sortant UMP Laurent Dejoie (47,48 %).

Dans la 5e Nantes-Carquefou, Maurice Perrion Alliance Centriste (39,77 %) a été sévèrement battu par le PS Michel Ménard (60,23 %)

Avec les élus du 1er tour Marie-Odile Bouillé PS, Jean-Marc Ayrault PS et Dominique Raimbourg PS, le Parti socialiste n’était pas très loin de réaliser le Grand Chelem.

Il résulte de ce deuxième tour que le centre est en net recul. L’UMP est souvent battue par son inconstance à présenter un visage uni et par ses tergiversations vis-à-vis du Front National. Bruno Lemaire UMP expliquait dernièrement sur l’antenne de Canal « Je n'ai jamais défendu l'idée du front républicain , on ne va pas assez loin dans nos idées et c'est cela que nous reprochent nos électeurs. On gagne quand on va très loin dans ses idées et ses convictions et quand on ne regarde pas ni à droite ni à gauche s'il y a mieux. »


 

Les réactions : Hélène Challier

 "Je suis déçue par le résultat mais satisfaite par la progression importante de la gauche sur la 7e. J'espère que l'on arrêtera de me dire à chaque fois que c'est une circonscription de droite."

André Trillard sénateur de Loire-Atlantique

Il n’y a pas d’ambiguïté : les Français ont choisi, en toute cohérence,  de confirmer  leur vote des présidentielles,  encore que le taux de  participation soit, hélas, bien  loin de révéler  toute la France !

En Loire–Atlantique, les résultats particulièrement  décevants de notre camp s’inscrivent dans ce mouvement, malgré les bilans plus  qu’honorables de nos sortants et une campagne marquée par le travail, la qualité et  l’implication de nos  candidats.

Au regard du programme présidentiel que la nouvelle majorité  se devra appliquer, je ne suis pas certain que la France s’engage dans une voie qui préserve ses intérêts  fondamentaux !

En ce qui me concerne, au Sénat,  je  continuerai d’exercer mon mandat dans une attitude  d’opposition aussi vigilante que rigoureuse et constructive

Jean Louis Garnier UMP Saint-Nazaire

Les commentateurs des TV nous expliquent tous, ce soir, que la droite est battue car elle n'est pas assez centriste !
Or lorsqu'on voit dans notre région les résultats de centristes patentés, défaites,  Hunault , de Charette ou  courtes victoires,  Bourdouleix  ou Laffineur, on peine à voir la différence avec des hommes de droite plus avérés tel Boennec, Dejoie, etc..
Il en est de même au niveau national où le parti, MoDem, qui revendiquait la position centriste dans la vie politique disparaît presque totalement. ( Lassalle dans les Pyrénées-atlantique se sauve de justesse).
Les électeurs semblent aussi avoir exprimé une vraie préférence pour ceux qui avaient longuement convaincu localement contre les envoyés des appareils nationaux et dans les deux sens car ce qui arrive à Mme Royale arrive aussi à M. Guéant ; l’électorat de leurs adversaires vient voter pour la dissidence implantée.

Si nationalement  la présidentielle est confirmée sans que le PS puisse modifier la constitution à sa guise, départementalement il s'agit d'un tsunami. Gageons que notre direction départemental attribuera à la vague rose, seulement, la raclée reçue dans le 44 aujourd'hui et plus largement dans les PDL.
L'unité de notre mouvement est notre première force ; ne la gâchons pas dans des querelles byzantines sur l'emplacement du centre !

Michelle Meunier sénatrice de Loire-Atlantique PS

Ce résultat est historique !
Il vient confirmer les résultats de l’élection présidentielle qui avaient permis à François Hollande d’arriver largement en tête en Loire-Atlantique au soir du 6 mai.
Ils viennent aussi confirmer la confiance que les citoyennes et citoyens de notre département placent en la gauche et en ses élues, majoritaires à la Région, au Conseil général, et dans les différentes collectivités locales. Une confiance qui nous avait déjà permis d’obtenir trois élues lors des élections sénatoriales.
Selon les premières estimations nationales, il semblerait que la gauche soit largement majoritaire à l’Assemblée nationale. Les socialistes et leurs alliés recueillent, à eux seuls, la majorité absolue des sièges.
 
Ce très bon résultat nous rend fiers bien sûr. Mais nous devons surtout faire preuve de responsabilité et d’audace pour affronter les défis d’aujourd’hui et construire la France de demain autour du projet défendu par François Hollande et de 60 propositions.
 
Majoritaires au Sénat et à l’Assemblée nationale, nous avons désormais les outils politiques en main pour redresser la France, retrouver les chemins d’une croissance qui profite à toute et à tous, et améliorer concrètement la vie des françaises et des français. Au travail !

Marie-Odile Bouillé Députée de Loire-Atlantique

J'adresse mes plus vives félicitations aux nouveaux députés socialistes élus en Loire Atlantique ainsi qu'à mes collègues réélus.
Yves Daniel, Sophie Errante et Monique Rabin ont remporté un formidable succès en restant fidèles aux valeurs de la gauche et en mobilisant les électeurs autour du projet de F. Hollande afin de renforcer la majorité présidentielle. La sanction démocratique infligée à P. Boënnec suite à son rapprochement avec la candidate du FN est une bonne nouvelle et servira, je l'espère, de leçon pour les prochaines échéances.
Je note avec satisfaction que la part de femmes qui siégera dans l'hémicycle progresse, notamment grâce au parti socialiste.
Ma seule déception est le résultat d'Hélène Challier sur la 7ème circonscription qui échoue de peu malgré une campagne remarquable de proximité et de conviction. Elle vient de poser des jalons importants pour l'avenir de la gauche dans ce territoire et je souhaite qu'elle puisse très vite y jouer un rôle important.

Christophe Priou

Le premier ministre a assuré que la "démocratie parlementaire sera restaurée", suivant la promesse du président Hollande de renforcer le rôle du parlement. La majorité précédente n’a pas attendu Jean-Marc AYRAULT en réformant la constitution dès 2008 accordant des prérogatives élargies au parlement. Le décalage entre les paroles et les actes est flagrant quand on constate que la majorité de gauche n’a pas trainé pour modifier la réforme des retraites par un décret signé dans l’urgence électorale sans débat préalable à l’Assemblée Nationale.

Auteur : JBR | 17/06/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « Media-Web assigné pour avoir utilisé le mot « trublion » »
Article suivant : « Le guide du CPIE présente 86 sorties natures et autres recettes »

Vos commentaires

#1 - Le 18 juin 2012 à 01h07 par Laura.D
Encore félicitations à Monsieur Christophe Priou, l'Uni St Nazaire l'a soutenu jusqu'au bout et nous sommes très heureux, de garder une terre de droite dans ce département qui rosit.
#2 - Le 19 juin 2012 à 10h44 par Pierre
M Priou est élu dans une circonscription essentiellement peuplée de retraités qui n'ont aucun intérêt à ce que les choses bougent. Ils veulent simplement qu'on paient leurs retraites et se fichent pas mal de l'avenir de la jeunesse. Cela ne durera qu'un temps! Il ne faudra pas qu'ils viennent se plaindre la jour ou il faut baisser leurs retraites de 30% parce que 50% de nos jeunes seront au chômage.
#3 - Le 21 juin 2012 à 19h39 par El Troublionné, Le Croisic
"Cher" Pierre,
Opposer la jeunesse à la viellesse est une très vielle antienne de justification des échecs. Et, bien sûr c'est insultant.
Vous oubliez qu'avant vous, nous aussi on a travaillé, NOUS AVONS SEMÉ ET MAINTENANT NOUS RÉCOLTONS ne vous en déplaise.
L'argent de nos retraites nous l'avons versés pendant 41.5 années, mois après mois.
Quand à ce qui risque de se passer, excusez moi, mais de gauche ou de droite, le résultat sera strictement identique, l'Etat a besoin d'argent il viendra le chercher dans nos poches de retraités ce qui vous obligera encore à nous dire merci.
Nous ne sommes pas des naïfs nous Etc Etc Etc... et bla bla bla.
#4 - Le 22 juin 2012 à 16h52 par ah le mythe des jeunes votant à gauche
Autre catégorie symbolique, les jeunes, que le candidat socialiste a placés au centre de sa campagne: François Hollande arrive en tête chez les 18-24 ans avec 29%, contre 27% pour Nicolas Sarkozy et 18% pour Marine Le Pen. Un score qui viendrait confirmer les tendances des derniers sondage, même si la candidate du Front national avait été donnée en tête des intentions de vote chez les 18-24 ans à 26% (contre 25% pour Hollande) par un sondage controversé du CSA le 9 avril, deux semaines avant le premier tour.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter