www.media-web.fr

Le tour de France de l'amitié par Jean-Lou Lauzach et Laurent Bocandé

C'est une longue relation d'amitié qui lie Jean-Lou Lauzach et Laurent Bocandé. Tous les deux sont également réunis par la même passion du vélo et du tour de France. Samedi, ils prendront le départ de l'épreuve mythique quelques heures avant les coureurs. C'est l’histoire d'un défi sans prétention, rien que pour le plaisir de pédaler et de découvrir les régions françaises.

A respectivement 60 et 44 ans, Jean-Lou Lauzach (Guérande) et Laurent Bocandé (St Lyphard) se lancent dans l'incroyable aventure qui consiste à faire le Tour de France à vélo. Ce projet qu'ils ont en tête depuis une dizaine d'années, ils l'ont peaufiné de jour en jour, avant de le concrétiser pour cette édition 2011.

Samedi matin, ils partiront en éclaireurs sur les routes de France accomplissant chaque jour, le même parcours et le même nombre de kilomètres que les coureurs. Du 2 au 24 juillet, les deux ex-sociétaires du VC Nazairien avaleront les 3 430,5 km de la boucle qui les conduira du passage du Gois aux Champs-Elysées. Ce défi à la fois humain et sportif, les deux compères n'en font pas une montagne, mais se sont préparés, avec comme objectif de faire du mieux possible.
Pour accomplir ce qui s'apparente à un exploit, Jean-lou et Laurent n'ont pas hésité à s'entraîner dur accomplissant pour le premier nommé 4 000 km et 10 000 pour le second. Parallèlement, tout a été savamment calculé : " Rien n'a été laissé au hasard. Nous serons accompagnés par deux copains : Michel Crublet qui conduira le camping-car et Louis Blot qui s'occupera de toute l'intendance". Grâce à l'appui de Laurent Jalabert, les deux « presquîliens » ont pu obtenir le maximum d'autorisations nécessaires pour accéder au tracé identique à celui coureurs.

Défi sportif et humain

L'un et l'autre partent relativement confiants dans cette formidable aventure, même s'ils ont bien conscience que cela ne sera pas de tout repos. Jean-Lou Lauzach, le retraité sexagénaire souligne : "Quelle que soit l'étape, nous partirons systématiquement de 5 à 6 heures avant les coureurs. Nous avons calculé une moyenne horaire de 28 km/h et environ 23/25 km/h sur les étapes de montagne. Cela veut dire, que tous les matins nous seront sur le vélo à partir de 6 heures". L'étape entre Dinan et Lisieux la plus longue avec ses 226,5 km ne fait pas peur à ce duo. Par contre celle entre Pinerolo et Galibier/Serre-Chevalier (200,5 km) pourrait s'apparenter à un chemin de croix. Qu'à cela ne tienne, rien ne semble perturber l'optimisme de ces deux "fous" de bicyclette. "Ce projet est un rêve, et nous allons pouvoir le réaliser. Cela suffit à notre bonheur".
Régulièrement, vous retrouverez les impressions de Laurent Bocandé et Jean-Lou Lauzach sur le site de : http://media-web.fr
 

Auteur : YE | 02/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Tour de France de l'amitié. Laurent Bocandé poursuit seul son grand défi »
Article suivant : « Edwy Plenel, le patron de Mediapart persiste et signe »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter