www.media-web.fr

Le Rassemblement National en état de cessation des paiements ?

Pourquoi le tribunal de Nanterre ne prononce pas la mise en redressement judiciaire du Rassemblement National dont la dette avoisine aujourd’hui les 25 M€ ?

Le parti de Marine Le Pen a lancé un emprunt national patriote à 5 % d’intérêts. Le parti emprunte pour rembourser de la dette ce qui en terme de gestion s’appelle de la cavalerie.



N’importe quelle entreprise en France avec un tel niveau d’endettement serait immanquablement convoqué au tribunal pour explications. Une entreprise ne peut pas exercer en état permanent de cessation des paiements.


Au bilan 2017 le RN affichait un total de charges de 22 931 828 € pour 15 048 417 € de produits soit une perte de 7 883 411 €. La dette s’alourdit chaque année.

En 2018, les comptes sont déficitaires pour la septième année consécutive, ce qui porte le déficit cumulé à 19 millions d’euros. Avec une dette globale de 24,4 millions d’euros, le RN voit son ratio d’endettement augmenter.

 

https://www.lepoint.fr/politique/le-rn-reste-dans-le-rouge-et-perd-des-adherents-28-02-2020-2364980_20.php


La dette pourrait s’alourdir encore en fonction du résultat des procédures (attente de délibéré) du micro parti Jeanne où l’Etat réclame 11,6 millions de dommages.

L’affaire des emplois fictifs d'assistants parlementaires européens, où le Parlement européen estime son préjudice à 6,8 millions d’euros. 
Si le Rassemblement National était condamné lourdement dans ces deux affaires, la dette avoisinerait les 40 millions d’euros.


Quand l’on sait que l’URSSAF met un artisan par terre au tribunal de commerce pour 15 000 euros de dettes, il y a de quoi s’interroger ?


Le Rassemblement National a un cap à franchir qui ne va pas être facile. Certains dans le parti commencent à penser à l’après-scénario catastrophe.


Car si Marine Le Pen peut se présenter à l’élection présidentielle de 2022, il va falloir encore beaucoup, beaucoup d’argent.


Wallerand de Saint-Just le trésorier du parti, minimise et conteste le niveau d'endettement dans une déclaration à Mediapart, il l’estime « de l’ordre de 16 ou 18 millions d’euros ».

Auteur : MJ | 10/05/2020 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter