www.media-web.fr

Le Qatar n'a pas que des amis parmi les politiques

Les déclarations se multiplient au sujet du Qatar. Le petit État est soupçonné à mots plus ou moins couverts de financer État islamique.

Berlin a dû présenter des excuses à Doha pour les propos d'un de ces ministres qui avait indiqué que le Qatar était un « mot-clé » pour le financement de l'État islamique. Angela Merkel « n'a aucune raison de ne pas croire ce que l'émir du Qatar lui avait dit ». Selon Tamim bin Hamad al Thani son pays ne finance pas d'organisation terroriste en Irak ou en Syrie et qu'il n'a jamais soutenu de tels groupes armés. « Ce qui se passe en Irak et en Syrie relève de l'extrémisme et de telles organisations sont en partie financées par l'étranger, mais le Qatar n'a jamais soutenu et ne soutiendra jamais d'organisations terroristes », (déclaration à Berlin).
Pour les États-Unis, le doute est permis concernant les sources de financement des rebelles sunnites de la part de certains pays arabes. Le Qatar a promis de soutenir la campagne contre l'État islamique en Irak et en Syrie.
La sécurité du Qatar est aussi concernée par la lutte contre Les djihadistes de l'État islamique indique l'émir.

En France, Nicolas Sarkozy assure qu'il n'a pas la preuve d'un financement du djihadisme par le Qatar. Mais Bruno Le Maire souhaiterait des distances avec cet État, « Je demande que nous réexaminions nos choix diplomatiques, au Proche et au Moyen-Orient, pour ne plus avoir pour alliés ou partenaires des États qui soutiendraient, parraineraient, financeraient ou subventionneraient des filières ou des discours terroristes » visant « l'Arabie saoudite, le Qatar et le Yémen ». Selon les attaques de Paris ont été menées par « des ennemis de l'intérieur parrainés et financés par des États extérieurs ».

Florian Philippot du Front national déclare « Comme menace, il faut peut-être rompre les relations diplomatiques (entre la France et le Qatar), soulignant que les Émirats arabes unis, ont rappelé leur ambassadeur au Qatar parce qu'ils n'apprécient pas que ce pays finance l'islamisme. Il faut arrêter l'hypocrisie. Au moins, arrêter d'être à plat ventre devant l'émir ». Ainsi «l'honneur de la France serait de refuser la coupe du monde au Qatar en 2022 ». (lefigaro.fr)
De plus, il note comme anormal « que toutes les élites françaises UMP et PS (fassent) le voyage de Doha tous les quinze jours. Qu'est-ce que ça cache ? J'espère qu'on ne va pas découvrir un vaste réseau de corruption ».





 

20/01/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Ségolène Royale répond sur le commerce de l'ivoire des éléphants »
Article suivant : « Le Hamburger Morgenpost attaqué cette nuit »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter