www.media-web.fr

Le PS du Finistère souhaite la dissolution des Bonnets rouges

Les Bonnets rouges manifestaient ce samedi dans cinq départements. La mobilisation a été faible (1000 à 1500 personnes) mais elle a agacé beaucoup. La fédération PS du Finistère réagit très violemment dans un communiqué, s'en prenant aux porte-parole du mouvement qui ne représenteraient « qu'eux-mêmes ».

Ça barde en Bretagne. Reprenant le slogan des Bonnets rouges « re zo re » « trop c'est trop », le PS29 indique sur son site internet que, des Bonnets rouges, il en a … ras la casquette.

« Le 14 juin, les bonnets rouges s’étaient donné rendez-vous devant les préfectures de Bretagne pour casser. Tout était prêt. Les camions et les tracteurs remplis d’échalotes avariées et de fumier étaient sur place. Tout au long de la semaine, les messages diffusés sur les réseaux sociaux allaient dans le même sens : on va refaire le coup de la prise de la préfecture de Morlaix en 1961. »
Mais il manquait un élément, et pas des moindres, pour que cette journée d’insurrection soit un succès : l’adhésion des Bretonnes et les Bretons. Car il est clair que les porte-parole des bonnets rouges ne représentent qu’eux-mêmes : un élu du centre Finistère à l’ego surdimensionné et un producteur de légumes ultralibéral.
Faute d’avoir pu saccager les « symboles de l’État », le 14 juin, les bonnets rouges ont gravement abîmé l’image de notre région et de notre département. En s’accaparant le gwen ha du, ils font passer les Bretonnes et les Bretons pour des poujadistes réactionnaires qui descendent dans la rue pour déverser du fumier devant les préfectures sans aucune revendication.
Après cet échec retentissant, Thierry Merret et Christian Troadec osent encore convoquer le Président de la République ? Qu’ils se taisent donc ! François Hollande viendra dans le Finistère quand bon lui semblera et il y sera bien accueilli. Mais ni lui, ni aucun autre responsable de la majorité présidentielle, ne cédera aux injonctions des bonnets rouges.
Aujourd’hui, s’il leur reste un peu de lucidité, les dirigeants de ce mouvement seraient bien inspirés d’annoncer sa dissolution. »

Voilà qui ne va pas apaiser les relations à quelques heures d'annonces concernant l'écotaxe. En vidant leurs remorques de fumier devant la préfecture de Morlaix alors qu'ils venaient d'être reçus par le sous-préfet, les Bonnets rouges ont provoqué l'État. Mais est-ce le rôle de la fédération départementale PS de répondre pour "le Président et la majorité présidentielle" ? Cette fois c'est le parti rose qui défie les Bonnets rouges sur leur terrain. Alors gaffe de militants trop zélés ou ballon d'essai du gouvernement, les jours à venir le diront.






 

Auteur : LY | 15/06/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « Régions : une Assemblée de Bretagne et une grande région de Bretagne-Pays de Loire »
Article suivant : « Rassemblements de Bonnets rouges samedi en Bretagne et Loire-Atlantique »

Vos commentaires

#1 - Le 17 juin 2014 à 11h30 par Leanïg
Je suis bretonne, pas spécialement portant un bonnet rouge mais comprenant comme des milliers de bretons ce mouvement que j'ai suivi car fort intéressant dans sa démarche d'offrir aux gens d'écrire des doléances pour y mettre ce qu'ils ont sur le coeur et leurs souhaits. Je pense tout simplement que le PS prend peur pour les futures régionales. Mais plutôt que de critiquer et de demander la dissolution de ce mouvement, il ferait mieux de revoir sa copie avant de définitivement perdre LA TERRE qui il n'y a pas si longtemps votait majoritairement PS. Et puis je ne comprends pas , au lieu d'être dans la peur d'une Bretagne réunie ils feraient mieux de regarder les atouts et la force
économique et le dynamisme qu'aurait celle ci réunifiée et qui serait aussi un grand atout pour la France. Les indépendantistes si c'est ça dont ils ont peurs, ne sont qu'une minorité(cependant justment le gouvernement semble plutot produire de la radicalisation). Bref si le PS du Finistère ne comprends rien à la Bretagne ou préfère suivre les ordres d'en hauts, il faudra qu'il en assume les conséquences comme un grand. Enfin je vois dans les listes régionalistes le seul rempart vraiment solide au FN.
#2 - Le 17 juin 2014 à 23h50 par malin, Pornichet
Leanig quand je lis votre commentaire, j'ai peur car oser écrire que la Bretagne irait mieux en intégrant la LA c'est scandaleux et honteux, on dirait un discours de Poutine ou d'Hitler dans les années 30 ! Vive l'intégration de la Bretagne dans les Pays de Loire ce qui est beaucoup plus dans la modernité que vos revendications d'un autre âge !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter