www.media-web.fr

Le plan d’austérité de François Fillon, il va même taxer les sodas !

Le gouvernement espère réaliser 11 milliards d’économies l’an prochain. Les hauts revenus seront symboliquement touchés, ainsi que certaines mesures fiscales dans l’immobilier. Un plan d’urgence réalisé à la hâte à cause de la pression des marchés financiers.

Le gouvernement de François Fillon va tenter de réaliser 1 milliard d’économies dès cette année, 11 milliards l’an prochain. Principales mesures pour y arriver :

- Les niches fiscales comme la loi Scellier dans l’immobilier, seront réduites de 10%.

- Les plus values sur la revente des résidences secondaires seront d’avantage taxées.

- Taxe de 3% sur les revenus supérieurs à 500 000 euros pour une personne seule et 1,5 millions d’euros pour un couple avec 2 enfants. Cela concernera environ 30 000 foyers fiscaux. Cette taxe sera mise en place tant que le déficit ne sera pas ramené à 3% du PIB.

- La surprise vient d’une nouvelle taxe sur les tabacs, les alcools et les sodas afin de lutter contre les dépenses de santé comme l’obésité.

Pour François Fillon le plan présenté n’a « rien à voir avec ce que font d’autres pays européens comme l’Italie , l’Espagne ou le Portugal, l’Irlande sans parler de la Grèce qui ont engagé des plans qui consistent à baisser les salaires et les pensions de retraite et augmenter massivement les impôts. » Pour le premier Ministre la France n’est pas dans cette situation : "nous ajustons seulement le budget à une situation économique difficile. » Pour François Fillon l’opposition a réagi en disant non à toutes les mesures avant même que le plan soit présenté, « cela ne donne pas une grande crédibilité à l’opposition. » « Nous allons essayer de trouver un équilibre sans casser la croissance " a conclu le premier Ministre qui a reconnu que la croissance française n'atteindrait pas 2% cette année. Le gouvernement a revu sa prévision de croissance pour cette année à 1,75.

Comment les marchés financiers vont-ils accueillir ce plan? Réponse lundi.

Les diverses réactions

Pour François Bayrou, président du Modem et candidat à la présidentielle. «C'est un plan de rustines. On va mettre des taxes sur les sodas, augmenter les prix du tabac pour la 100e fois, raboter ici ou là»…

Pour Ségolène Royal « il y aurait un geste très symbolique à faire, que les grandes fortunes remboursent les produits du bouclier fiscal engrangés depuis 2007. »

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle.«La politique d'austérité qui vient d'être décrétée, étranglant le budget de l'État et des collectivités territoriales, est un contresens dramatique. Elle va approfondir la récession économique et donc creuser les déficits. Elle creusera les inégalités sociales.»

Pour Marine Le Pen « La hausse des prix de certains produits de grande consommation est particulièrement mal venue.»

Auteur : JBR | 24/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « L’UMP resserre les rangs »
Article suivant : « Dette et crise financière le débat est ouvert sur les solutions »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter