www.media-web.fr

Le nouveau gouvernement Macron n'est pas une "Renaissance"

Le gouvernement Macron a été nommé cet après-midi. On retiendra que le tournant écologique et social annoncé par Emmanuel Macron entre les deux tours de l'élection présidentielle n'y est pas. Il y a même un recul important, le ministère de la mer devenant un secrétariat d'Etat. On constate l'arrivée au gouvernement de ceux qui courent après un poste depuis de nombreuses années au mépris des convictions politiques, Damien Abad, Christophe Béchu.

Voici la composition du nouveau gouvernement, emmené par la Première ministre Elisabeth Borne composé de 27 membres (13 femmes et 14 hommes)

Elisabeth Borne Première ministre
Elisabeth Borne Première ministre

Les ministres

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances, de la Souveraineté industrielle et numérique

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Pap Ndiaye, ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse

Sébastien Lecornu, ministre des Armées

Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé et de la Prévention

Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion

Damien Abad, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées

Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-Mer

Rima Abdul Malak, ministre de la Culture

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique

Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques

 

Les ministres délégués

• Auprès de la Première ministre

Olivier Véran, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et de la Vie démocratique

Isabelle Rome, ministre déléguée chargée de l'Egalité entre les hommes et les femmes, de la Diversité et de l'Egalité des chances


• Auprès du ministre de l'Economie, des Finances, de la Souveraineté industrielle et numérique

Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics


• Auprès du ministre de l'Intérieur et de la ministre de la Transition écologique

Christophe Béchu, ministre délégué chargé des Collectivités territoriales


• Auprès de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité 

Clément Beaune, ministre délégué chargé de l'Europe

 

Les secrétaires d'Etat

• Auprès de la Première ministre

Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement

Justine Benin, chargée de la Mer

Charlotte Caubel, chargée de l'Enfance


• Auprès de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

Chrysoula Zacharopoulou, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux

20/05/2022 | 2 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 21 mai 2022 à 09h59 par Jean Goychman, Guerande
Certes, le tournant écologique n'y est pas. C'est plutôt une bonne nouvelle pour ceux qui, comme moi, ne croient pas que l'émission de CO² due uniquement à l'activité humaine soit à l'origine exclusive de ces changements climatiques.
Le GIEC et l'ONU nous disent les mêmes choses depuis plus de 30 ans sans jamais apporter de preuve réellement scientifique. DE là à penser qu'il s'agit uniquement de justifier la taxe carbone et une augmentation du prix de l'énergie par emploi généralisé de l'éolien...
#2 - Le 03 juin 2022 à 13h17 par breizh44, Pornichet
M. Goychman, le changement climatique causé par l’activité humaine n’est pas une question de croyance, mais un fait. La communauté scientifique est quasi unanime là-dessus et a apporté – contrairement à ce que vous fabulez – de multiples évidences. Bien sûr vous allez me sortir tout-de-suite LE scientifique qui prétend le contraire et déclarer son opinion comme opinion général, mais les preuves sont irréfutables pour ceux qui veulent bien les voir. Evidemment une allusion aux éoliennes ne devait pas manquer dans votre commentaire. C’est devenu un sujet idéologique et irrationnel cher à l’extrême droite, tout comme l’étaient les masques il y a quelque temps.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter