www.media-web.fr

Le MoDem et l’UDF mis en examen pour " complicité et recel de détournement de fonds publics "

Suite à l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires d’eurodéputés centristes, le MoDem et l’UDF ont été mis en examen au mois de décembre dernier.
François Bayrou
François Bayrou

François Bayrou et quinze autres personnes sont poursuivis. Michel Mercier et les anciens eurodéputés Sylvie Goulard, Nathalie Griesbeck et Jean-Luc Bennahmias, sont poursuivis dans cette information judiciaire menée depuis 2017.


Il est reproché au MoDem et à l’UDF d’avoir embauché des assistants parlementaires pour les eurodéputés, mais qui travaillaient à temps complet ou partiel pour le MoDem et l’UDF.


Le maire de Pau a été, lui, mis en examen en décembre 2019 pour "complicité de détournement de fonds publics" entre juin 2005 et janvier 2017. Cette mise en examen fragilise les alliés du président Macron.


Selon un rapport de l'Office anticorruption (Oclciff) "Pour faire vivre son parti et assurer son fonctionnement à moindre coût, François Bayrou et Marielle de Sarnez, épaulés par les cadres du parti, ont mis au service de l'UDF, puis du MoDem, des assistants parlementaires rémunérés par le Parlement européen", y est-il résumé. Le préjudice du Parlement européen est évalué à 1,4 millions d'euros. Selon une information AFP.

06/01/2022 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 06 janvier 2022 à 22h58 par Jacqueline, Redon
1,4 millions d'euros ! l'affaire Fillon c'est peanuts à côté de ça.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter