www.media-web.fr

Le marché de l'occasion automobile en 2017

C'est un constat sans appel : la plupart des automobilistes jettent leur dévolu sur un véhicule d'occasion au moment de changer d'automobile. C'est donc sans surprise que le marché de l'occasion reste en 2017 celui qui a généré le plus de ventes automobiles. Cependant, on constate plusieurs tendances différentes au cours de l'année, d'autant plus que le diesel a perdu de sa vigueur.

Un début d'année record pour le marché de l'occasion automobile

Depuis le début de l'année, les ventes de véhicules d'occasion n'ont cessé d'augmenter, représentant une hausse de 2,8 % de janvier à août 2017, comparé à la même période l'année passée. Au cumul des six premiers mois de l'année 2017, ce sont 2,9 millions de voitures particulières d'occasion qui se sont écoulées sur le marché, ce qui représente une hausse de 2 % par rapport à l'année précédente. Les marques comme Dacia - avec une croissance de 18 % - ou Mercedes-Benz - avec une croissance de 10 % - ont le vent en poupe. Les véhicules d'occasion qui ont le plus de succès sont ceux qui ont entre 1 et 2 ans, avec une progression de 16 % en août de cette année. Derrière, on trouve le segment des véhicules âgés de moins d'un an, avec une hausse de 13,2 %. Enfin, les véhicules âgés entre 2 et 4 ans ont connu une hausse de 5,6 %, tandis que ceux de plus de cinq ans ont progressé de 1,3 %. Opter pour une reprise de votre véhicule  peut donc être une bonne idée.

Une tendance à la baisse à partir du milieu d'année

En novembre 2017, on a dénombré 424 320 changements de main, ce qui correspond à un recul de 9,6 % par rapport au mois de novembre de l'année passée. Seules gagnantes, les marques Dacia et Kia qui affichent une hausse à un chiffre. Volkswagen de son côté a vu ses ventes de véhicules d'occasion baisser de plus de 10 %.

La morosité du diesel profite aux véhicules propres

Le diesel est en perte de vitesse...

Depuis plusieurs mois, la popularité du diesel a baissé, au profit de l'essence. Ainsi, cette année, le diesel a reculé de près de 13 %. En novembre 2017, ont été dénombrées 64 930 immatriculations de véhicules au diesel âgés de 2 à 5 ans, contre 79 654 en novembre 2016. De son côté, l'essence remonte en flèche puisque les transactions concernant les véhicules d'occasion de moins de 5 ans fonctionnant à l'essence ont progressé de 10 %. Cela repose en réalité sur l'existence d'un hiatus entre l'offre et la demande concernant les véhicules de seconde main. En effet, d'un côté 67 % des véhicules aujourd'hui disponibles sur le marché roulent au gazole. Or, la demande se porte de plus en plus sur une motorisation essence, d'où un déséquilibre notable. Cela pourrait à terme engendrer la saturation du marché par des voitures diesel que les propriétaires n'arriveront plus à vendre. Cela pourrait dans le même temps faire baisser la cote de ces véhicules. 

...ce qui profite aux véhicules d'occasion propres : 

Face au désamour du diesel, l'hybride en profite pour grimper en flèche, enregistrant une progression des ventes de 19,16 %. L'électrique en a également bien profité et a augmenté ses ventes de 53 %. L'idée des marques est désormais de proposer de plus en plus de voitures propres, à l'image de Renault et de ses Zoé d'occasion.

13/12/2017 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter