www.media-web.fr

Le lent déclin du support papier

Dans son dernier numéro, Paru Vendu annonçait sa disparition. L’éditeur de l’hebdo de presse d’annonces gratuites distribué dans les boîtes à lettres a été mis en liquidation par le tribunal de Lyon ce jeudi 3 novembre

Tiré à 11 millions d’exemplaires en France avec 200 éditions locales,  Paru Vendu (il n’y a pas de repreneur) entraîne avec sa disparition 1 650 emplois. La liquidation est « un véritable scandale » selon le porte-parole FO des salariés, Jean-Paul Fabre, il dénonce l’attitude du groupe GHM (Groupe Hersant Média) qui  appartient Paru Vendu.
Le journal gratuit de petites annonces est victime de ses concurrents sur internet (leboncoin.fr ou seloger.fr). C’est l’explication qui revient le plus souvent du côté des analystes. Les recettes publicitaires ne suivant plus, le pôle a enregistré une perte de 30,9 millions d’euros en 2009 et les comptes non définitifs devraient donner le même chiffre pour 2010.
Cet état de fait amène à une réflexion plus générale sur le support papier en terme de communication ou de simplification (les démarches administratives en ligne sont passées de 30 % du total en 2009 à 65 % en 2010). L’arrivée de l’impression numérique, du livre en ligne (les ventes de eBoocks ont augmenté de 115 % en un an), des livres scolaires numériques ou des tablettes tactiles ont forcément des incidences.
Si demain, le papier n’existait plus, on peut se poser la question de savoir si nos activités administratives seraient touchées puisque la loi française reconnaît aujourd’hui la valeur d’un document numérique.
Depuis plusieurs années, encore une fois avec l’outil internet, la tendance est à la disparition du courrier papier avec les possibilités nombreuses de traiter sa correspondance en ligne, de régler ses impôts, de passer une commande ou d’honorer une facture.
Enfin, l’arrivée de la « nouvelle génération » baignée depuis son premier biberon avec les portables, le câble et la toile a déjà saisi les applications liées à ces nouvelles technologies qui laissent parfois les seniors pantois.

Le devenir de la presse papier

Devant la disparition d’un support comme Paru Vendu, on peut aussi s’interroger sur le devenir de la presse papier.
On trouve source de commentaires sur regard.fr qui, dans un article récent évoquait le sort de la presse française et sa place dans le monde des médias, tv, radio, presse gratuite, téléphone et bien sûr internet.
Le Matin, le Quotidien de Paris, la République ont déjà disparu des kiosques, Libération repris par Édouard de Rothschild a vu ses effectifs se réduire comme sa pagination. Plus récemment France Soir annonçait l’arrêt de l’édition papier ne gardant la possibilité de lecture qu’à travers un écran.
Les raisons de ce déclin de la presse papier sont connues depuis longtemps : la baisse de la diffusion et des recettes publicitaires. Parallèlement à ce constat, poursuit Regard.fr, on assiste : « À une montée en puissance et à la multiplication des chaînes de tv et de radio d’informations, un mouvement qui s’est encore accéléré avec l’arrivée des gratuits comme 20 minutes et de la presse d’internet ».
Les nouvelles technologies apportent aussi du changement dans les habitudes des consommateurs, elles permettent de choisir leurs supports ou leurs choix et moments de lecture. La presse « traditionnelle » tente de réagir en créant ses propres sites sur internet, mais, il semblerait qu’ils n’entrent pas vraiment en concurrence avec Google ou Wanadoo, par exemple, qui absorbent une grande partie du marché publicitaire.

L’essor d’internet

Dans la revue de culture contemporaine Études, un article sorti en juillet 2009 fait état de la santé de la presse américaine. L’analyse montre une vraie menace de disparition liée à deux facteurs : la crise économique et l’essor d’internet. Les grands groupes de presse ont dû procéder à des mesures draconiennes, comme la mise en faillite du Los Angeles Time ou du Chicago Tribune. Le Christian Science Monitor a abandonné le papier pour une édition électronique précise Études, même si elle est complétée par une publication hebdomadaire payante.
On pourra aussi noter cette phrase assassine de Jack Shafer, spécialiste des médias du magazine électronique Slater : « Il est temps de tuer l’idée selon laquelle les journaux quotidiens sont essentiels pour la démocratie ».
Mais, certaines autres considérations sont à prendre en compte, la presse papier garde toujours ses fidèles, par habitude, par aversion ou incompréhension des nouvelles technologies, voir par le simple plaisir de toucher le bon vieux papier journal. Il est aussi certain que la presse papier, notamment régionale est proche de ses lecteurs, elle permet également de garder un support visuel palpable des informations diffusées.
Alors, doit-on croire les dires de Francis Gurry de l’organisation mondiale de la propriété individuelle, parues dans la Tribune de Genève prédisant que les journaux papier auront disparu dans 5 ans aux USA et qu’une étude montrerait que le phénomène touchera le reste du monde d’ici 2040 ?



 

Auteur : JRC | 03/11/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « -Varié, surprenant, superbe de bout en bout- Le parcours du 6° Réunion d’Aventures sera fabuleux »
Article suivant : « Gilles Servat : '' La flamme est en moi '' »

Vos commentaires

#1 - Le 03 novembre 2011 à 23h28 par Jiti44, PontchÂteau
Vous n'en parlez pas dans votre article mais il y aussi le fait que le web a aussi permis l'émergence de nouveaux formats plus libres, je pense bien entendu aux blogs qui pour certains d'entre-eux se trouvent parfois au cœur de l'action. Au delà de l'évolution technologique, il y a aussi une sorte de désintéressement de la presse classique dont on ne peut nier les liens plus ou moins proches avec le pouvoir. C'est d'ailleurs encore vrai sur Internet avec les "vieux de la vieille".

Une des forces de l'Internet, c'est aussi que l'information peut surgir de n'importe où, n'importe quand (avec bien sur les dérives que cela peut engendrer). Twitter par exemple permet réellement d'être informé pour peu que l'on sache faire le tri par sois-même. :D

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter