www.media-web.fr

Le cri du cœur d’un militant UMP

Dans une lettre ouverte à la fédération UMP de Loire-Atlantique,Yves Hermian souligne les échecs électoraux, les incohérences, les divisions. Candidat sur la liste de Laurence Garnier aux municipales il pousse un coup de gueule comme bon nombre de militants qui disent tout bas ce que lui dit tout haut.

« Courage, fuyons ! »
« Dans un monde où chacun triche, c’est l’Homme vrai qui fait figure de charlatan » A. Gide - Les Faux Monnayeurs
Militant et adhérent du RPR, puis de l’UMP depuis des années, je prends aujourd’hui la plume, après en avoir été - vainement- dissuadé par certains, pour écrire ce que j’ai pu observer au fil des ans, et plus particulièrement ces derniers mois.

Aujourd’hui, je ne demande rien, je ne revendique rien - sauf ma liberté d’action, de pensée et d’expression -  je n’ai pour seule ambition que de défendre les idées auxquelles je crois, et dont je suis persuadé qu’elles devraient permettre d’aider à faire avancer notre pays. Mon honneur est de refuser d’être muselé en contrepartie de je ne sais quels « avantages » ou titres. Moins d’honneurs, plus d’Honneur !

Contrairement à certains, je ne suis pas un « apparatchik » dont la seule ambition est de vivre d’argent public.
J’abhorre les manoeuvres « politiciennes », la perfidie, les sous entendus, et par dessus tout le manque de courage et de franchise dont certains font preuve quotidiennement. Les « on dit », les rumeurs, les non dits tiennent souvent lieu de colonne vertébrale à certains, c’est plus que faible me semble-t-il. Les mêmes d’ailleurs critiquent allègrement , mais jamais directement, les prises de positions claires. On a le courage qu’on peut !
Force est de constater que, depuis des années, la Fédération UMP 44 ne peut globalement se « glorifier » que d’une succession d’échecs électoraux, si ce n’est les quelques succès aux dernières élections municipales dans la foulée de résultats nationaux. Cela devrait amener certains à se poser des questions, voire à se remettre en cause.

Bien sûr, la Fédération pourra se prévaloir d’un nombre relativement important d’adhésions en 2014: l’analyse, ou plutôt l’honnêteté, serait de reconnaître que celles-ci viennent en grand nombre de l’apport automatique de Sens Commun et des soutiens à Nicolas Sarkozy.

Force est de constater - et je ne suis pas le seul à le faire, loin de là - que malgré le théâtral « serment de La Baule », il n’est pas bien considéré de ne pas être sur la même ligne que certains dirigeants de la Fédération 44. Pourtant, si nous pensons tous la même chose, nous ne pensons alors rien ! Pourtant, c’est cette même fédération, ou plus exactement ses dirigeants, qui ont laissé, sans agir une circonscription s’endormir lentement, et ce malgré les remarques faites en Assemblée Générale, allant même jusqu’à « récompenser » ceux supposés la faire vivre. Copinage ? Aveuglement ? Désintérêt ?

Force est également de constater que cette Fédération qui s’est réfugiée derrière une « neutralité » à l’occasion du scrutin interne, s’est affichée ouvertement derrière un candidat (avant même qu’il ne se déclare) pour les prochaines régionales, après avoir ouvertement soutenu un candidat lors de la précédente élection interne. La neutralité n’est donc pas la règle ? Elle ne s’applique que si le présumé vainqueur n’est pas dans la ligne des dirigeants de la Fédération ?

Le manque de courage et l’incapacité à décider, sont, on peut l’observer sur le plan national, des plaies de notre monde politique. À trop vouloir ménager les uns et les autres, à trop vouloir se ménager, à trop espérer que le temps réglera les choses, à trop croire que les alliances hypocrites permettront de sauvegarder les petits avantages individuels, on fait passer à la trappe l’intérêt commun. Non, le temps ne règle rien, non, les ambitions personnelles ne servent pas la France, ni même sa famille politique, non, les « combinaisons » d’appareils ne font pas une ligne politique ! Se mettre perpétuellement en avant ne devrait pas être le mode d’existence de ceux qui affirment, la main sur le coeur ne penser qu’à l’intérêt général.

Militant actif et adhérent depuis longtemps, j’ai envie d’une famille politique qui ose, qui dise ce qu’elle a à dire, qui affiche clairement et fièrement sa différence et ses convictions, qui accepte la critique, qui ne cède pas aux « amicales » pressions des politiciens professionnels qui vivent « hors sol ».
J’ai envie d’une famille politique qui ne se complaise pas dans le pseudo-confort du « pas de vagues », qui n’hésite pas à utiliser les bonnes volontés et les capacités de ceux qui n’ont comme projet que le bien public, et à se séparer de ceux qui ne sont qu’à la recherche de titres ou de prébendes, qui, pensent-ils leur sont dus tout simplement parce qu’ils sont déjà en place, ou parce qu’ils affirment disposer de « réseaux » qui permettraient de gagner des élections. Certains s’arrogent même des mandats qui n’existent pas, et là aussi, par crainte d’on ne sait quoi, l’UMP44 laisse faire. On voit le résultat ! C’est d’ailleurs sans doute cette « logique » qui conduit à donner des investitures - et par là même des potentiels mandats électifs - à certains qui ne sont dans le département qu’un ou deux jours par semaine, ou à d’autres qui affirment ne pas avoir le temps de faire campagne, voire à des anciens colistiers de l’actuelle Maire PS de Nantes. En clair j’ai envie d’une famille politique, qui, comme le souhaite Nicolas Sarkozy pratique la méritocratie, et non pas l’entrisme, l’entre soi ou le népotisme. Les calculs, les compromissions et la mise en avant de « galons » obtenus grâce au travail des autres, à l’occasion de scrutins de listes ne peuvent pas être satisfaisants pour nos militants et nos sympathisants. Je suis convaincu que beaucoup se détournent de notre famille à cause de ces égos mis perpétuellement en avant, au détriment de l’action, du travail de fond, de l’écoute et de l’intérêt de tous. Aujourd’hui certains ne comprennent pas que l’on peut avoir envie de mener une action politique sans pour autant rechercher ses « intérêts ».Demeurer dans cet entre-soi réconfortant où l’on partage les mêmes idées avec pour conséquence de croire toujours avoir raison ne signifie pas que l’on a effectivement raison.

Cette famille politique je ne la reconnait pas dans l’UMP44. Est-il légitime que le parti politique numériquement le plus important laisse les partis « amis » décider de ses propres investitures - ou en tout cas se réfugie derrière des prétendus diktats de ses « alliés » -? Est-il judicieux, après avoir subi pendant des mois les indécisions du « national » pour l’investiture nantaise à la dernière élection municipale, avec les conséquences que l’on sait sur les difficultés que cela a entraîné et sur la durée et la densité de la campagne, le « local » reproduise les mêmes atermoiements, avec, n’en doutons pas les mêmes conséquences ? On pourrait se demander si certains ne pensent pas qu’il est plus confortable et facile de rester dans l’opposition: pas besoin de proposer, de travailler ou de mettre en oeuvre…
J’espère que Nicolas Sarkozy n’hésitera pas à prendre les décisions nécessaires pour que notre mouvement, localement et nationalement, se remette -enfin - en ordre de marche pour reconquérir dans un premier les territoires trop longtemps abandonnés à la Gauche, puis pour permettre à la France d’aller de l’avant. J’espère que, comme l’a promis Nicolas Sarkozy pendant la récente campagne interne, les militants seront non seulement consultés, mais surtout écoutés.


Dans cette lettre ouverte, il n’y a pas d’amertume, il n’y a aucune intention de nuire à tel ou tel. Les personnes, sur le plan politique ne sont pas mon centre d’intérêt -car en politique, m’intéressent prioritairement les idées, les actes et les résultats- . Je n’ai que la volonté de faire connaître mon point de vue, de faire part de mon expérience, en espérant que cette lettre permette à quelques-uns d’ouvrir les yeux, et à d’autres…de ne pas les fermer.

Yves Hermian
yhermian@free.fr
 

10/03/2015 | 8 commentaires
Article précédent : « Cap Atlantique : Le président renonce à contre-cœur à une augmentation des impôts »
Article suivant : « Le programme des courses-nature en Loire-Atlantique »

Vos commentaires

#1 - Le 10 mars 2015 à 21h44 par raminagrobis
Je signe à 2 mains; c'est exactement ce que nous avons subi dans la 8° et qui nous vaut la quasi disparition de notre mouvement
#2 - Le 10 mars 2015 à 23h08 par decevant, Nantes
Bravo effectivement le comportement de nos dirigeants est très décevant. Que faire pour changer attendre les élections internes ou aller chez Dupont Aignan
#3 - Le 11 mars 2015 à 12h03 par freche philippe, Saint Nazaire
Enfin quelqu'un qui ose dire bien fort , ce Que beaucoup de militants pensent bien bas......
#4 - Le 11 mars 2015 à 14h11 par alain dubois, La Turballe
Vous avez raison, le comportement de gatien meunier, et françois pinte est très decevant, et a entrainé l'ump 44 dans la situation où elle se trouve. C'est une manière de faire de la politique à mon sens dépassée, qui lasse les militants et surtout les électeurs, qui choisissent des voies mauvaises pour notre pays. Je souhaite, j'espère que le renouveau proposé par Nicolas Sarkozy dans le renouveau annoncé de l'ump sera l'occasion de renouveler les cadres et de proposer une alternative crédible à la situation dramatique de notre pays
#5 - Le 11 mars 2015 à 18h30 par Bill
Pro Fillon, je partage ce coup de gueule.
Pinte et Meunier, sous un management mou, dirigent la fédération a leurs seuls avantages.
La démocratie est absente et les débats sont interdits
Je souhaite que Francois Fillon prenne connaissance de cette lettre et fasse le ménage dans ses soutiens qui le discréditent.
#6 - Le 12 mars 2015 à 12h25 par militant UMP 44, Nantes
Cette lettre, c’est en réalité le discours, toujours le même, de ceux qui n’arrivent pas à obtenir ce qu’ils veulent en politique.
Je n’ai pas l’investiture ou je perds une élection, c’est de la faute de mon parti, surtout pas de la mienne.
Mais quand on perd les élections, c’est de la faute de Meunier et Pinte et quand on gagne c’est grâce à tout le monde sauf eux. Il faut plutôt se réjouir du travail qui est effectué par la fédération qui nous a conduit à la victoire aux municipales et je l’espère aux départementales.
Si ce monsieur n’attend rien, il ferait mieux de venir nous aider sur le terrain plutôt que de publier ce genre de texte.
#7 - Le 13 mars 2015 à 17h50 par Camael
@militant ump44
Mon dieux, c'est grâce a Mr meunier et Mr pinte que des municipalités sont passées à droite; moi qui croyait que c.etait grâce à Hollande ;-)
Quant au département que la gauche se rassure, ce n'est pas un Gatien Meunier qui va changer quoique ce soit. Et je rejoins Mr Hermian quand il dit que l'opposition est bien plus confortable que la majorité. Franchement 2000e par mois à critiquer les autres qui font tout le boulot.
Quand F.Fillon se déplace pour soit disant soutenir les candidats il vient au pouliguen, canton de Mr Meunier et pour faire du monde ils font venir les candidats des autres canton à eux. Personnellement moi candidat j'aurai préféré le recevoir dans mon canton. Donc à qui a servi cette visite?
J'habite St. Nazaire et j'ai reçu les tracts de Mme Beuvelt et Mr Cadiet; la qualité du document est ignoble, après m'être renseigné sur qui avait pu pondre ce genre de pelure, on m'a répondu que c'était Plebicit, une boîte de com conseillée par democratie44, j'imagine que cela ne doit pas être pas bien vu de refuser ce genre de conseils lorsqu'on est candidat. Mais c'est un autre problème.
Donc avoir la prétention de gagner le département, et envoyer les candidats sur le terrain avec ce genre de document, il faut vraiment être très mauvais ou ne surtout pas vouloir reprendre le département à la gauche.
Je voterai quand même pour Mme Beuvelet et Mr Cadiet car je suis un homme de droite. J'espère sincèrement qu'ils vont gagner, mais j'en doute car ils ne sont pas beaucoup aidé par démocratie44.
#8 - Le 17 mars 2015 à 19h32 par steiger , 74960
Entièrement d'accord, il y a un moment que j'ai baissé les bras.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter