www.media-web.fr

La qualité des gisements naturels de coquillages en Loire-Atlantique

Comme à chaque période de grandes marées, les amateurs de pêche à pied sont de plus en plus nombreux sur les côtes du littoral ligérien. Avant celles du début de semaine, l'ARS met en garde la population sur la qualité des gisements naturels.

Tout au long de l'année, l'Agence Régionale de Santé des Pays de Loire procède à des prélèvements mensuels. Ceux-ci sont réalisés sur des sites de pêche à pied tout au long du littoral de Vendée et de Loire-Atlantique. Ce contrôle sanitaire porte essentiellement sur les coquillages (moules, palourdes, coques et huîtres) a pour objectif de garantir la protection de la santé des consommateurs. Les dernières analyses bactériologiques en date du 23 août laissent apparaître que la plupart des sites de pêche à pied sont de bonne qualité.

Sur l'ensemble des 38 lieux prélevés, 25 sont de bonne qualité et indiquent que la pêche peut y être pratiquée sans restriction. Huit sites sont de qualité moyenne et nécessitent une cuisson des coquillages. Deux sites sont de qualité médiocre et montrent que la cuisson des coquillages est indispensable. C'est notamment le cas sur la plage du Nau au Pouliguen et à Port Meleu à Préfailles. Parallèlement, cinq sites sont de mauvaise qualité et par conséquent la pêche y est interdite. Le site des Barres de Pen Bron à la Turballe est concerné par cette interdiction.

Consignes à respecter

L'autre critère d'interdiction de la pêche à pied est la protection de la ressource. A ce jour en Loire-Atlantique, il n'existe qu'un seul cas pour la plage Benoît à la Baule. L'ARS conseille également de respecter certaines consignes pour votre sécurité et la protection des ressources naturelles.
- Renseignez-vous sur les horaires des marées
- ne pas pêcher sur un parc concédé à un professionnel et à moins de 25 m de celui-ci
- respecter les tailles et les quantités maximales de coquillages que vous avez le droit de prélever, par personne et par marée : moules (4 cm et 5 kg), Coques (3 cm et 5 kg), Palourdes (4 cm et 3 kg), Tellines (2,5 cm et 2 kg), Huîtres creuses (5 cm et 3 douzaines). Les pelles, fourches et râteaux ne sont pas autorisés. Seuls sont admis le couteau pêche-palourde muni d'un manche de 30 cm, la grapette à main et la grapette trois-dents dont le manche n'excède pas 80 cm.
 

Auteur : YE | 27/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Les manifestants anti-aéroport ne veulent rien lâcher ! »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : DLR Nicolas Dupont Aignan propose un plan de sortie de crise concernant le projet d'aéroport. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter