www.media-web.fr

La gauche indépendantiste bretonne salue la nouvelle république Catalane

La gauche indépendantiste Bretonne souligne dans un communiqué « qu'un peuple déterminé, uni et combatif peut vaincre la peur de la répression , l'indifférence complice des institutions et états européens en poussant ses propres élus à exercer le droit à l'autodétermination. »

« Le soutien sans faille de Macron ,Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Valls à la monarchie espagnole démontre que lutter pour la Catalogne c'est lutter pour nos propres droits tant la peur de la contagion démocratique transpire de leurs propos en solidarité aux héritiers de Franco.

Cette victoire déterminante sur la route de la liberté du peuple catalan est un message d'espoir pour toutes les nations sans état , dont la Bretagne, et  un encouragement à toutes celles et ceux qui pensent que l'action collective peut changer le cours de l'histoire.

Seule notre mobilisation internationaliste garantira la survie de la république catalane c'est pourquoi nous appelons les bretons à se mobiliser en solidarité avec le peuple catalan et contre la violence répressive lors des échéances suivantes :»

-Le dimanche 29/10 à Carhaix à 17h30 devant le Glenmor.

-Le mardi 31/10 à Nantes ( heure et lieu à confirmer )

-Le jeudi 02/11 à Guingamp place de l'échiquier 18h.

-Le vendredi 03/11  à 14h à Rennes quai Chateaubriand devant la maison internationale de Rennes lors de la permanence mensuelle du consul honoraire d'Espagne.

28/10/2017 | 4 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 28 octobre 2017 à 18h25 par Observa
Encore la gauche populiste en délire!
Le régionalisme pire que le nationalisme et cette extrême gauche qui se rejoint avec l’extrême droite
CQFD
#2 - Le 29 octobre 2017 à 10h52 par alain dubois, GuÉrande
bande de rigolos
#3 - Le 29 octobre 2017 à 22h01 par Martin, Nantes
Je comprends le désir d'indépendance du peuple catalan. Ils ont fait acte de démocratie. Comme les Anglais quand ils ont décidé de sortir de l'UE. Comme les Corses quand ils ont décidé de rester français. Le parallèle avec 1936 et Franco vient en effet à l'esprit. On espère que l'Etat espagnol n'enverra pas les militaires et qu'on évitera un bain de sang... C'est malheureux, ce manque de dialogue...
#4 - Le 05 novembre 2017 à 15h46 par Beber, Saint Brevin
Si le premier ministre catalan a été maladroit, le premier ministre espagnol a été très stupide en refusant tout dialogue. Et si un référendum dans les règles avait été organisé avec obligation d'un certain nombre de votant pour que le résultat soit significatif il n'est pas certain que le oui pour l'indépendance l'aurait emporté.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter