www.media-web.fr

La CARENE vote son budget dans un esprit « constructif » et solidaire

Le conseil communautaire s'est réuni ce mardi pour voter son budget primitif. L'intercommunalité a confirmé son choix de soutenir ses communes.

La CARENE prévoit 138 M€ pour ses dépenses de fonctionnement dont 96 pour le budget principal. Les dotations d'État sont en baisse de 10 %.
Les recettes fiscales pour 88 M€ se répartissent pour 61 %  au budget principal, 18 % sur celui des déchets et 21 % à celui des transports. Les produits provenant de l'eau et de l'assainissement sont attendus pour 33 M€.
La CARENE est particulièrement fière de confirmer qu'elle reversera 55 M€   à ses communes membres pour une « solidarité intercommunautaire renforcée ».
L'épargne nette est prévue de 28 M€, les investissements pour 72 M€ dont 30 pour le budget principal. On note 25 M€ pour la grande conduite d'eau de Loire destinée à sécuriser les approvisionnements de la CARENE et de Cap Atlantique, et 5 M€ pour les transports.
C'est donc une bonne santé financière qui est constatée mais la vigilance sera de mise notamment sur la « stricte gestion des dépenses de fonctionnement », et l'encours de la dette devra être surveillé .

Le groupe communiste a voté « sans état d'âme ». Alain Saillant qui portait la parole « du groupe majoritaire de Pornichet dans un esprit constructif » notait une augmentation des charges à caractère général de 5,6 % une baisse des . Il pointe par exemple des études pour 160 k€. Il serait intéressant de travailler sur « la mutualisation des charges ». Il propose un défi,« une réflexion collective » et un travail avec les services soulignant que « les communes ont des idées ». Pourquoi ne pas imaginer un prix « Excellence CARENE », une sorte de modèle et des méthodes pour contenir les charges ? Un poste mutualisé de contrôleur de gestion pourrait-il être créé ?  Marie-Anne Halgand explique qu'il existe déjà des groupements de commandes mais qu'il faut poursuivre dans ce type de coopération. Le président fait remarquer qu'il est nécessaire de commander des études, même si quelquefois il faut décider de ne pas poursuivre les projets.

Le groupe ACDC n'a pas chanté très fort, Ludovic Le Merrer saluant le travail des services et s'inquiétant d'une dépense qu'il juge importante (90 k€) pour Audacity. Il lui sera répondu que cette dépense est justifiée (formation, référencement, cartographie).
Les échanges sont courtois, et « l'esprit communautaire » est présent.

Le Front national s'est abstenu, sans prise de parole.



 





 

04/02/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Départementales en Loire-Atlantique : Nouvelle Donne s’engage sur onze cantons en listes citoyennes »
Article suivant : « Cap Atlantique trame en vert et bleu »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter