www.media-web.fr

La caravane du Parti Socialiste saccagée par des militants « anti-aéroport »

Dans le cadre de la campagne pour les primaires, la caravane du PS était ce matin à Rezé place des Lumières. Alors que les jeunes socialistes commençaient leur distribution de tracts, ils ont été pris à partie par une trentaine de militants « anti-aéroport » cagoulés et masqués. Pas de blessé à déplorer, mais des dégâts matériels importants.

"Avec cette agression gratuite, on observe un comportement qui n'est ni plus, ni moins qu'un déni de démocratie". A travers cette déclaration d’Annaïg Cotonnec conseillère générale, c'est toute la tristesse des militants socialistes qui s'exprime. Après Saint-Marc dimanche, où tout s'était déroulé dans une excellente ambiance, la caravane du PS faisait ce matin étape à Rezé avant de se rendre à Nantes cet après-midi pour sensibiliser les citoyens aux primaires citoyennes. Visiblement personne n'avait osé imaginer qu'un tel scénario puisse se produire. Laurianne Deniaud, la présidente du mouvement national des jeunes socialistes assure que ces actes n'entameront pas la détermination des jeunes militants : "Ces violences, ces intimidations n'arrêteront pas l'action des jeunes qui continueront d'aller informer les gens sur ces primaires. Personne n'a été blessé, mais tous sont extrêmement choqués. Les vitres du véhicule ont été brisées, les roues crevées, la carrosserie taggée de slogans « anti-aéroport » et anti Jean-Marc Eyraud. Bien évidemment, après ces incidents regrettables la caravane ne pourra pas rejoindre La Rochelle jeudi pour l'université d'été du PS. Les militants, eux, poursuivront leur périple". Il va sans dire que les responsables locaux du PS condamnent fermement cette violence. Annaîg Cotonnec voit à travers cette action, une radicalisation de la violence et une action pensée en amont :" C'est un geste de portée nationale, et tous les responsables nationaux vont s'exprimer sur ce sujet".

La réaction de Philippe Grosvalet :

Philippe Grosvalet, président du Conseil général de Loire-Atlantique condamne l’attaque perpétrée ce matin à Nantes contre la caravane des Jeunes socialistes par les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
« Je condamne fermement cette attaque et je rappelle que cette caravane n’a pour but que de faire connaître auprès des Français, les primaires citoyennes. L’opposition au futur aéroport se caractérise depuis plusieurs mois par des actions illégales et de plus en plus radicales.  Aux menaces verbales a succédé la violence physique : ces procédés ne sont absolument pas acceptables dans un Etat de droit où existent tant de façons d’exprimer son opposition.
Il n’y a pas de place en démocratie pour la violence.
Le projet d’aéroport est légal et régulier, les collectivités et élus qui le défendent ne se laisseront pas impressionner par ceux qui refusent les règles du jeu démocratique».

Auteur : YE | 22/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Caravane du Parti socialiste le Modem 44 condamne »
Article suivant : « A Saint-Nazaire Ségolène Royal rencontre les syndicats de la navale »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter