www.media-web.fr

La Baule Universités d’été : où sont passés les militants LR ?

Ambiance très clairsemée à La Baule aux universités d’été des LR. Ils étaient entre 400 et 500 militants pour entendre les 3 candidats à la présidence du mouvement et Gérard Larcher le président du Sénat.

De son côté, Valérie Pécresse faisait sa rentrée politique à Brive entourée de 1500 personnes. Elle a laissé une porte ouverte « Un jour, on sera tous réunis. »


Gérard Larcher a entrepris de sillonner la France pour rebâtir le parti en s'appuyant sur les maires. "Jamais, jamais, je n'accepterai  la disparition de nos familles de pensée. Pour le gaulliste que je suis, renoncer n'est pas dans nos gènes. Déserter quand ça va mal n'est pas dans notre construction", a déclaré Gérard Larcher.



Les divisions aux sénatoriales et législatives ont laissé des traces en Pays de la Loire. Les militants déçus de la politique locale de l’entre-soi sont partis. Christian Jacob n’a pas manqué de réagir : « En matière de divisions, j’espère que l’on a coché toutes les cases. » 
Il n’a pas manqué de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas : il a dénoncé la "trahison" des élus partis à En Marche. Il a plaidé pour un travail « d’équipe. »"Au milieu du gué, ceux qui faisaient campagne sous nos couleurs basculent dans l'autre camp. Jamais on n'avait connu ce niveau de trahison."

Christian Jacob a rappelé que le RPR, devenu UMP puis LR, "c'était un Rassemblement pour la République", avec Philippe Séguin et Charles Pasqua, mais aussi Alain Juppé, "chacun avec leur sensibilité".




Il semble néanmoins que les Républicains soient sur la bonne voie. Les municipales vont certainement leur donner le départ d'une nouvelle ère. Ces élections sont très importantes car elles détermineront la future majorité du Sénat.

Comment sont élus les Sénateurs

Les 348 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par environ 162 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral de grands électeurs formé d'élus de cette circonscription : députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux, élus à leur poste au suffrage universel.

Auteur : MJ | 31/08/2019 | 3 commentaires
Article suivant : « Les Républicains, vont-ils commencer la reconstruction à La Baule ? »

Vos commentaires

#1 - Le 01 septembre 2019 à 09h42 par michel bailly, Bouguenais
Bonjour,

LE grand journal politique, référent, annonçait 310 participants(mesure à la cuillère à café !!!), hier matin à La Baule.

Combien y avait-il de cars accourus du 72 et 85 pour cacher la misère ?

Valérie Pecresse, à Brive, entourée de 1500 personnes ... dont 150 maires, le même jour que LR 44 à La Baule.

Christian Estrosi, à Nice, au milieu de 6000 convives payants ... dont 200 maires, la veille de l'entre soi de quelques LR44, à La Baule.

Droite moderne à Brive, Droite modérée à Nice ont rassemblé 7500 militants dans le même temps que LR44 à La Baule et "son beaucoup moins".

C'est le constat, trop aisé à établir. Tout le monde en conviendra.

Jacob espère que toutes les cases servant les divisions sont cochées.

En Loire-Atlantique, en y regardant d'un peu plus près, quoi penser en observant l'actualité ?

Retailleau ne fut guère aimable le 30 Août, à l'encontre de Jacob, dans les colonnes d'un média papier national.
Les écrits ..., les paroles ... !!!

Pilard LR44, fondateur de Sens commun, le 30 Août, annonça la mise en place d'un mouvement Marion Maréchal compatible dont il est l'un des artisans.
Chassez le ..., il revient ... !!!

Des égarements, ici et là, de certaines têtes de listes LR44, en quête d'investiture LaREM pour les municipales 2020 ...

Une fédé départementale à bout de souffle claquemurée au fond d'un parking ...

Autant d'éléments (personnes et faits) qui font l'actualité de la droite et du centre 44, et dont Jacob a dû prendre la mesure pour réfléchir au retour des militants LR44, mais surtout à celui des électeurs de la droite et du centre en Loire-Atlantique et partout ailleurs.

A La Baule, où étaient passés les adhérents, les militants, les sympathisants LR malgré les appels, les relances pour être présents ?

A Brive, au premier rang dans la salle, à la tribune ensuite, Morin (NC) était présent ...

A Nice, Ciotti (LR) était absent ...

Deux messages à six mois des municipales ?

Michel Bailly
#2 - Le 01 septembre 2019 à 10h43 par Lequellec, Savenay
Media-Web et vous Mr Bailly vous avez raison de souligner ce point essentiel. Mais il ne faut pas cacher les responsabilités de ces dégâts en LA : Meunier toujours secrétaire départemental qui aurait du être renouvelé par Paris statutairement ? Priou tambouille, Retailleau qui dégage Trillard aux sénatoriales, etc
Les mesures à prendre pour retrouver un mouvement cohérent c'est de commencer par dégager tous les responsables de cette situation.
#3 - Le 01 septembre 2019 à 19h37 par raoul, GuÉrande 44350
vos analyses sont bonnes; sans vouloir tirer sur l'ambulance, c'est vrai que voir Priou, Meunier, Louvrier, Retailleau est désespérant et laisse penser qu'ils n'ont rien compris à ce qui s'est passé depuis Fillon. Ils continuent à s'accrocher à leurs petits sièges, à se disputer, à se diviser.
pendant ce temps là Macron bosse, et "En marche" avance inéluctablement.
Cette université de la Baule ne restera pas dans les annales de ce mouvement moribond .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter