www.media-web.fr

La Baule : les jeunes Pop n’ont pas mobilisé

Malgré la présence d’Alain Juppé, de Claude Guéant, d’Eric Woerth les jeunes populaires en campus à La Baule n’ont réuni que 200 personnes dont 50% de têtes grisonnantes. Le retour de Nicolas Sarkozy planait sur les débats.
Alain Jupé
Alain Jupé

Claude Guéant a voulu rappeler le bilan du gouvernement précédent « vous devez avoir foi dans l’avenir et être fiers de ce que nous avons fait dans le passé. Loin de moi l’idée que tout ce que nous avons fait a été parfait mais n’oublions quand même pas ce qui a été fait. Certaines mesures ont été annulées par le gouvernement socialiste. Les droits de succession sur 85% du patrimoine, la revalorisation de 25 % de l’allocation adulte handicapé et minimum vieillesse, l’exonération d’impôts et de charges des heures supplémentaires qui a profité à 5 millions de travailleurs français, la création du fond stratégique d’investissement, la suppression de la taxe professionnelle, le programme des investissements d’avenir, la distinction pour les artisans entre le patrimoine professionnel et le patrimoine personnel. Du côté des jeunes l’autonomie des universités, l’accompagnement des élèves en difficulté, il y a 15% de nos élèves qui ne maîtrisent pas aujourd’hui l’écriture et le calcul, on fait les rythmes scolaires et j’ai du mal à comprendre en quoi des cours de ping-pong le mercredi après midi vont améliorer les performances de nos élèves. L’augmentation du nombre de boursiers dans les grandes écoles tout ça on l’a fait. Avons-nous à rougir de tout ce que nous avons fait ? » a conclu l’ancien ministre de l’intérieur.

Alain Juppé très attendu n’a dit qu’un mot sur le gouvernement Hollande « c’est un naufrage ». Puis il est revenu sur ce qu’il conviendrait de faire à l’UMP pour regagner la confiance des Français. « Nous avons remis de l’ordre dans le fonctionnement de la maison nous avons engagé un programme d’économie parce que c’est vrai on a beaucoup dépensé à tort et à travers, nous avons une feuille de route pour les trois mois qui viennent et réussir l’élection fin novembre du futur président de notre mouvement. Cette élection doit être incontestable. Certaines candidatures sont déclarées celle d’Alain Mariton, celle de Bruno Lemaire et beaucoup d’entre nous attendons la décision de Nicolas Sarkozy. Je serai attentif à deux engagements que les candidats devront prendre. D’abord une ligne de large rassemblement. Nous avons créé l’UMP pour rassembler la droite et le centre. Le 2e point essentiel est également d’organiser des primaires largement ouvertes pour désigner le moment venu notre champion pour l’élection présidentielle ».

Alain Juppé est revenu sur la percée du front national « la Nature a horreur du vide, d’un côté effondrement de la gauche de l’autre côté relatif effacement de la droite et du centre c’est un appel d’air pour le Front National et on en voit le résultat dans les sondages. Je voudrais exprimer ma détermination farouche à combattre le front national. En tant que gaulliste j’éprouve une allergie totale pour les références idéologiques, la culture, l’histoire de ce parti qui est viscéralement antigaulliste comme on a pu le constater en regardant l’histoire des quarantes dernières années. Et je ne veux pas de la France barricadée que propose le front national, je ne veux pas d’une France qui quitte l’Euro et contribue ainsi à la destruction de l’Europe, je ne veux pas d’une France qui a peur des autres, xénophobe qui a peur des étrangers, je ne veux pas d’une France qui a peur de la mondialisation car c’est un formidable progrès de pouvoir s’ouvrir sur es autres. »
Alain Juppé a fait remarquer que dans le dernier sondage du jour à part François Hollande : « Tout le monde écrase Madame Le Pen ce qui veut bien dire qu’il n’y a pas d’adhésion véritable à ce que représente son mouvement politique. »
Alain Juppé a présenté un livre les 12 travaux de l’opposition pour ouvrir les voies de l’avenir. Alain Juppé ne croit pas aux « ruptures tonitruantes » il croit aux réformes bien raisonnées et bien préparées. L’ancien ministre veut prioritairement renouer avec la croissance « en créant une période de nouvelle croissance. » Il souhaite également une remise à plat du système éducatif.

Demain ce sera le tour de François Fillon de venir s’exprimer aux journées d’été de l’UMP 44, il s’exprimera en fin de matinée, Luc Chatel clôturera les débats en fin d’après midi. Nous verrons si la mobilisation des adultes est supérieure à celle des jeunes Pop.



 

Auteur : JBR | 06/09/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « La Baule UMP François Fillon demande à Hollande de prendre ses responsabilités »
Article suivant : « L'UMP tient ses Universités d'été à La Baule »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter