www.media-web.fr

L’Union Bouliste Bauloise labellisée par le comité départemental

Samedi matin, au nouveau Centre de stages de La Baule, le Comité bouliste départemental organisait son assemblée générale. Le président Jean-Yves Guihéneuf s’est montré pessimiste quant à l’avenir du sport de boules.
Entouré de Serge Olivier, à gauche, président du CRB et de Jean-Yves Guihéneuf, à droite, président du CDB, Hervé Albabadejo est fier de présenter son diplôme Photo JL Merlet.
Entouré de Serge Olivier, à gauche, président du CRB et de Jean-Yves Guihéneuf, à droite, président du CDB, Hervé Albabadejo est fier de présenter son diplôme Photo JL Merlet.

Le CBD regroupe 12 clubs dans le département. Cela représente seulement 364 licenciés. C’est très peu et inquiétant. « Chaque année, le nombre de licenciés au niveau national baisse en moyenne de 10 % alors que la moyenne d’âge augmente inexorablement. » Serge Olivier, président du Comité Bouliste Régional des Pays de la Loire, ne pouvait que confirmer  le pessimisme ambiant. « Nous avons de gros problèmes pour rajeunir les effectifs. Il nous faut augmenter les compétitions pour remobiliser nos boulistes. Il faut faire plus d’efforts pour proposer des licences loisir. Par ailleurs, il faut faire attention à l’alcool. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de contrôle sur les terrains qu’il faut se relâcher. «Boire ou pointer », il faut choisir. L’image de marque des boules lyonnaises en dépend. Lors de l’assemblée, le président Jean-Yves Guihéneuf, en fin de mandat, a annoncé qu’il ne renouvellerait pas sa présidence. L’avenir du comité semble suspendu à de nouvelles candidatures dynamiques. Apparemment, on ne se bouscule pas au portillon.

Des Baulois cumulards

Afin de remonter le moral de tous les participants, en fin de séance le CBD procédait à la remise de récompenses. L’UBB récolte quatre titres de meilleur joueur, dans différentes catégories, avec Pascal et Jérémy Beaufils, Patrice Sanna et Guillaume Jehanno. C’est une véritable razzia. Elle n’est sans doute pas étrangère au titre de meilleur club de Loire-Atlantique obtenu pour la 4e fois consécutive avec 1 135 points devant Le Pouliguen (416 points) et Basse-Indre (372 points).
Comme cela ne suffisait pas, la Fédération Française du Sport Boules a décidé de labelliser l’UBB au niveau trois des quatre labels officiels mis en place. Le club baulois obtient le label « Structurée » (club bien organisé, disposant d’un bon encadrement et des relations avec l’environnement) ; le label « Animée » (club menant de nombreuses actions de sensibilisation et de développement amenant ainsi de nouveaux licenciés) ; le label « Sportive » (club participant bien aux épreuves en traditionnel, en sportif et en jeunes). Accompagné du diplôme, un petit chèque de 150 € fera le bonheur du trésorier de l’UBB.

Avec tous ses succès, l’UBB a tous les atouts pour insister et insister encore auprès de la municipalité afin que celle-ci se décide enfin à procéder à l’extension du boulodrome Georges Angot pour que les boulistes baulois puissent jouer à domicile. Hervé Albaladejo est un président têtu. Il n’est pas prêt à lâcher le… cochonnet.

Auteur : JLM | 21/11/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Sans ancrage, Hervé Hamon se livre à Guérande »
Article suivant : « Jean-François Copé avec les militants UMP à Nantes »

Vos commentaires

#1 - Le 28 novembre 2011 à 18h49 par Jean-Paul ANDREAE
Excellent article qui va donner envie à de nombreux jeunes de venir jouer.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter