www.media-web.fr

L’UMP 44 de nouveau divisée pour les élections régionales

L’UMP 44 n’a pas analysé son échec aux élections départementales. Elle renouvelle ses querelles de personnes pour les têtes de liste aux élections régionales.

L’UMP 44 qui n’a jamais gagné une élection depuis 10 ans aurait dû remporter la départementale si certaines investitures avaient été mieux choisies. Clouet à Pontchateau a perdu dans la spirale de la défaite des municipales. Audion à Machecoul aurait été bien inspiré de ne pas vouloir faire à tout prix le mandat de trop. Le canton de Blain est également significatif des mauvais choix au niveau des investitures. Ces départementales dans le 44 sont plus la défaite de l’UMP que la victoire de la gauche.
L’UMP 44 offre maintenant un triste spectacle en prévision des élections régionales futures. Selon le journal Presse Océan, ils sont trois à revendiquer la tête de liste en Loire-Atlantique, synonyme d’une vice –présidence à la région en cas d’élection :
- François Pinte filloniste conseiller régional sortant,
- Christophe Priou député de Loire-Atlantique,  dont on ne sait pas très bien dans quel courant de l’UMP il se situe et qui pourrait être rattrapé par le cumul des mandats en cas d’élection, et enfin
­- Sebastien Pilard fondateur de Sens commun, chef d’entreprise qui a le lourd handicap d’être un inconnu en politique, et dont ses ennemis disent qu’il a les dents qui rayent le parquet.
Le journal révèle la 2e position de Laurence Garnier, parité oblige, et la 3e place au maire UDI de Ligné dans le cadre des alliances avec le parti centriste.
Que va décider la commission d’investiture de l’UMP ? Les militants seront- ils consultés ? François Pinte a la légitimité du sortant mais il est très contesté en sa qualité de président de l’UMP départementale et n’est pas du tout certain de retrouver son poste aux élections internes de janvier prochain. Finalement l’UMP pourrait peut-être organiser un sondage fantôme, comme pour désigner les candidats aux dernières élections municipales.


Les élections régionales 2015 se tiendront les 6 et 13 décembre.

Auteur : JBR | 10/05/2015 | 2 commentaires
Article précédent : « Républicains : Jean-Luc Mélenchon interpelle les militants UMP »
Article suivant : « De Villiers se paye Retailleau »

Vos commentaires

#1 - Le 10 mai 2015 à 17h03 par robin, Nantes
L'UMP 44 ne changera pas sauf renouvellement de ses cadres vivement janvier que se dégagent de nouvelles candidatures
#2 - Le 14 mai 2015 à 11h36 par michel bailly, Bouguenais
"L'UMP44 n'a pas analysé son échec"
A l'UMP44 d'en tirer les conséquences.
Le Secrétaire départemental avait présenté comme acquise, sa présidence du cd44 comprise, tout au long de la campagne, la victoire face à la majorité socialiste sortante esquintée par 3 années consécutives de défaites ... au plan national.
Que nenni en 44.
Alors ? Comme en Angleterre, lorsque les Chefs de partis sont battus, à ce titre, ils démissionnent.
Le Secrétaire départemental de l'UMP44, chef de l'UMP44 et du groupe Démocratie44, autre grand perdant de ces élections départementales, devrait être à la hauteur de l'événement que constitue cette défaite.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter