www.media-web.fr

L'avocat de Dieudonné dénonce "l'acharnement" contre son client

L'avocat de Dieudonné a dénoncé jeudi à Nantes "l'acharnement" contre son client, après le recours du ministre de l'Intérieur Manuel Valls devant le Conseil d'Etat, qui doit tenir une audience à 17H00 pour statuer sur une interdiction du spectacle du polémiste.

 "Il est 15H30 à Nantes, je suis l'avocat de Dieudonné depuis des années, je connais l'ensemble de ses affaires et on me fixe une audience à 17H00 m'empêchant matériellement de pouvoir être présent à cette audience. Je trouve ça à proprement parler scandaleux", a dénoncé Me Jacques Verdier devant la presse. "C'est de l'acharnement, c'est clair", a-t-il ajouté.
   Le bras de fer entre Manuel Valls et le polémiste Dieudonné, condamné à de multiples reprises pour antisémitisme, s'est durci jeudi après la décision du tribunal administratif de Nantes d'autoriser le spectacle "Le Mur", prévu à 20h30, contre laquelle le ministre de l'Intérieur a immédiatement fait appel devant le Conseil d'Etat.
   "Pour faire en sorte qu'une audience soit prévue à 17h alors qu'une décision a été rendue à 14h30 sur des choses d'une +telle importance+ que le spectacle de Dieudonné", a dit ironiquement l'avocat, "il me semble très clair qu'il y a eu des pressions. Il y a des choses qui se passent et ces choses-là sont anormales".
   "Ce qui se passe actuellement est parfaitement anormal dans une démocratie, dans notre système judiciaire", a-t-il insisté.
   "Un avocat au conseil d'Etat vient d'être désigné, nous allons essayer de mandater d'autres avocats pour intervenir à l'audience - bien évidemment tout se passe dans l'urgence absolue - avec des avocats qui ne connaissent pas le dossier aussi intimement que moi", a poursuivi Jacques Verdier. "Vous imaginez qu'on aura une décision qui ne prendra pas tous les éléments développés aujourd'hui", a ajouté l'avocat, qui se dit "néanmoins confiant en la justice, confiant en ce qui pourrait être décidé par le conseil d'Etat".
   La décision du Conseil d'Etat devrait être prononcée dans la foulée de son audience à 17H, donc sans doute avant le début du spectacle prévu à 20H30 au Zénith de Saint-Herblain, près de Nantes.
   La décision de Nantes "n'éteint pas les voies de droit" car le tribunal administratif "a confirmé la thèse qui fait du respect de la dignité de la personne humaine une composante fondamentale de l'ordre public", a argumenté M. Valls.
   Il avait encouragé lundi les préfets à interdire au cas par cas la tenue de ce spectacle, dont la tournée nationale débute à Nantes.

Auteur : source afp | 09/01/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Réactions à la suspension de l'interdiction du spectacle de Dieudonné à Nantes »
Article suivant : « Dieudonné : la justice lâche le gouvernement »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter