www.media-web.fr

L'audience des dossiers d'occupation illégale de Notre Dame des Landes, reportée !

Mercredi matin, près de 200 militants anti-aéroport de NDL sont venus soutenir les 11 personnes convoquées par le tribunal d'Instance. Dans un souci de respect du contradictoire, le président du tribunal a décidé de reporter l'audience.

aéroport -expulsion

Ils se sont levés tôt pour accompagner les onze camarades qui devaient être jugés pour le motif "d'occupation illégale d'habitations délaissées situées sur la zone du futur aéroport de Notre Dame des Landes". Le tribunal ayant souhaité laisser le temps à la défense de s'organiser, les prévenus seront de nouveau convoqués le 6 septembre prochain à 14H. Pour Maitre Morgan Loret, cette décision est on ne peut plus justifiée :" Ce report est logique, dans la mesure où le tribunal a considéré que nous n'avions pas eu le temps de prendre connaissance des prétentions et des pièces produites par l'Aéroport du Grand Ouest". Sur les onze personnes convoquées, certaines sont venues avec des stratégies différentes, cinq d’entre elles refusant de comparaître. Si le report de cette audience s'avère une bonne chose pour la défense, les occupants de la ZAD ne sont pas dupes et savent bien que quel que soit leur système de défense, l'expulsion finira par être prononcée. Mais cette seule perspective n'est pas de nature à stopper le combat des opposants à Notre Dame des Landes : " refuser de comparaître devant la justice, de nous montrer dociles et de faire semblant de croire que la justice est juste ou choisir de traquer les vices de procédures, afin d'utiliser leurs règles contre eux quand c'est possible. Dans tous les cas, nous visons à enrailler le rouleau compresseur qui voudrait nous broyer. Chaque grain de sable est bon à prendre. Les expulsions n'arrêteront pas notre rébellion. Vinci dégage !"

Le combat continuera


Pour la coordination des opposants, il est clair que la protestation contre toute expulsion ne s'arrêtera pas à ce seul 17 août."Loin d'être criminelle, la présence des nouveaux habitants sur la ZAD est à nos yeux totalement légitime". Une impression qui est partagée par Brigitte et Joël venus tout spécialement de Vertou pour soutenir les prévenus. Candidate d'Europe Ecologie aux dernières cantonales, Brigitte considère que l'implantation d'un nouvel aéroport à Notre-Dame des Landes est une aberration économique et écologique. "Aujourd'hui, il y a un aéroport qui fonctionne au tiers de sa capacité avec 3 millions de voyageurs. L'argument comme quoi, on survole Nantes n'est pas justifié. Il n'y a qu'à voir à Washington où la poste d'atterrissage se situe au cœur de la ville". Pour eux, le fait que des jeunes se soient installés sur la ZAD est dans l'ordre normal des choses."Ces jeunes qui ne trouvaient pas de logement ont élu domicile sur une zone qui est à l'abandon depuis plus de 40 ans. Ils ne dérangent personne. Au contraire, ils font vivre cet endroit, cultivent et produisent leur consommation". D'un point de vue écologique, Brigitte et Joël ont également leur avis sur la question :"Ce qui pose également problème est la disparition de 100 ha. En fait, c'est tout le bassin laitier de la ville de Nantes qui s'en va, alors que l'on se doit de cultiver local pour apporter tout ce dont la métropole a besoin".

Un rassemblement à Rennes

Dans l'optique de ce rassemblement et compte tenu des incidents survenus à l'aéroport de Nantes en juillet dernier, un important dispositif policier a été mis en place. Fort heureusement celui-ci n'a pas eu à s'employer, les manifestants ayant défilé à travers la ville d'une façon pacifique. Ils se sont notamment arrêtés devant la CCI en lançant "La CCI complice de Vinci". Quelques mètres plus loin devant l'hôtel de ville, nouvelle halte de courte durée avec des slogans tels que "Vinci t'es pourri, Batteux aussi". Sur leur parcours, les opposants à NDL en ont profité pour arracher quelques banderoles de Vinci accrochées aux parcs voitures et vélos. Ils se sont ensuite dirigés vers la plage sur le front de mer pour un pique-nique dans une ambiance bon enfant, le tout avant que les groupes ne se disloquent. Outre les audiences du 6 septembre à Saint-Nazaire et du 15 à Nantes, un rassemblement général populaire contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est prévu le samedi 10 septembre place de la mairie à Rennes.
 

Auteur : YE | 17/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « A Saint-Nazaire Ségolène Royal rencontre les syndicats de la navale »
Article suivant : « SCOT de Cap Atlantique : un « guide pour les générations futures » »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter