www.media-web.fr

Journée pour la lutte contre les violences faites aux femmes

Comme chaque année, le 25 novembre - journée internationale dédiée à la lutte contre les violences envers les femmes - nous permet de faire le point sur la situation des femmes, en France et dans le monde. Michelle Meunier sénatrice de Loire-Atlantique incite à la vigilance.

"En France, une femme sur 10 est victime de violences conjugales, 148 sont mortes  tuées par un conjoint ou un ex-conjoint, 16% ont subi des rapports sexuels forcés ou tentatives de rapports forcés, 154 000 femmes de 18 à 75 ans ont déclaré avoir été victimes de viols entre 2010 et 2011. Dans le monde, les agressions sexuelles, enlèvements, viols de guerre, tortures…dont elles sont l’objet, nous le démontrent chaque jour.
Et pourtant ! Il y a des avancées indiscutables, des raisons d’espérer, petit à petit et pas à pas. Tout ce qui fait avancer la cause des femmes dans un pays, profite, à terme, à toutes les filles et femmes du monde. Chaque progrès acquis représente un espoir pour toutes les autres. Il ne faut donc pas baisser les bras !
Le Gouvernement a pris de nombreuses mesures depuis deux ans pour lutter contre les discriminations et les violences subies par les femmes et vient de lancer un nouveau plan d’actions – pour les années 2014-2016 - car de nombreux chantiers restent encore devant nous.
Nous devons d’abord rester vigilant-e-s quant à l’application des lois sur les violences conjugales, les violences au travail, les violences sexuelles.
Nous savons qu’il est difficile est de modifier les mentalités. Celle des filles et des femmes qui pensent encore trop souvent que la violence est une fatalité. Et surtout celle des hommes et des garçons qui doivent modifier leur rapport de domination pour entrer dans une relation égalitaire avec les filles et les femmes. Il nous faut parier sur les effets, à moyen et long terme, de l’éducation à l’égalité.
Nous devons aussi regarder en face les inégalités subies par les femmes sur le plan économique et trouver les moyens de remédier aux discriminations sociales et salariales.
Je pense enfin, bien évidemment, à la lutte contre le système prostitutionnel qui enferme de nombreuses femmes - des jeunes filles le plus souvent – dans un esclavage sexuel indigne de notre démocratie.
J’appelle à ce titre à l’inscription rapide - à l’ordre du jour du Sénat  - de la proposition de loi adoptée l’an dernier à l’Assemblée nationale afin qu’elle soit votée dès que possible et puisse enfin être appliquée dans notre pays"".






|
|
 

25/11/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « UMP : Bruno Le Maire est prêt pour le second tour »
Article suivant : « Ump : Nicolas Sarkozy enchaîne les bourdes »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter