www.media-web.fr

Jacques Barrot est décédé

L'ancien ministre et ex-commissaire européen Jacques Barrot est décédé mercredi des suites d'un "malaise" dans le métro parisien.

L'ancien ministre centriste et ex-commissaire européen Jacques Barrot, membre du Conseil constitutionnel depuis 2010, est décédé subitement mercredi midi à 77 ans dans le métro parisien. Selon une source policière, il a fait un "malaise" au niveau du métro Sablons à Neuilly-sur-Seine et a été pris en charge par les secours.

Une longue carrière politique. Né à Yssingeaux (Haute-Loire) le 3 février 1937, il avait été maire de cette ville de 1989 à 2001. Figure de la démocratie chrétienne, Européen convaincu, fils du député Noël Barrot, il avait été lui-même élu député de la Haute-Loire pour la première fois en 1967, cédant en 2004 son siège à Laurent Wauquiez.

La réaction de Nicolas Sarkozy

J’apprends avec une profonde émotion la disparition brutale de Jacques Barrot, dont toute la vie a été guidée par la volonté de servir les Français et de mettre les valeurs de la démocratie chrétienne au cœur de la politique.

Que ce soit dans sa ville d’Yssingeaux, dans son département de la Haute-Loire, en tant que ministre, commissaire européen ou membre du Conseil constitutionnel, il savait privilégier le dialogue et la recherche du bien commun.

Plus qu’une figure de notre vie politique, la France perd un grand humaniste.

Au nom de toute l’UMP, je présente à sa famille et à ses proches nos plus sincères condoléances.

La réaction de François Fillon

J’apprends avec tristesse le décès brutal de Jacques Barrot. J’estimais cet homme passionné et profondément humaniste qui servait la République avec générosité. C’était un combattant, défendant ardemment ses causes, mais il était soucieux de rassembler les forces positives de notre pays. Jacques Barrot fut l’une des grandes voix du parti centriste. Pour lui, l’intérêt national se conjuguait avec l’intérêt européen et le dépassement des clivages les plus partisans. Élu local, ministre, serviteur de l’État, Jacques Barrot, respectueux des institutions, amoureux de la France et de l’Europe, manquera au débat public actuel. J’adresse mes condoléances à ses proches et mesure la tristesse de sa famille politique et de ses concitoyens de Haute-Loire.

03/12/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Dragage du port de Pornichet suspendu par décision de justice »
Article suivant : « Bretagne Réunie poursuit sa surveillance des députés »

Vos commentaires

#1 - Le 03 décembre 2014 à 18h21 par Jean-louis Garnier
Le Velay est en deuil !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter