www.media-web.fr

Interpellations dans le cadre d'une filière d'écoulement de bijoux

Les 13 et 14 octobre 2015, lors d'une opération menée entre Nantes, la région parisienne et la Belgique, les gendarmes de la section de recherches d'Angers (49), du groupement de gendarmerie de la Loire Atlantique, du GIR de Nantes (44) et de l'office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI)1, ont procédé à l'interpellation de 20 personnes impliquées dans une filière d'écoulement de bijoux volés lors de très nombreux cambriolages.
La gendarmerie de Loire-Atlantique
La gendarmerie de Loire-Atlantique

A partir de la région nantaise, plusieurs individus issus de la communauté des gens du voyage, travaillant en équipes, effectuaient plusieurs cambriolages quotidiens, recherchant essentiellement les bijoux en or. Un plan de ramassage était ensuite organisé à travers différents camps implantés dans la périphérie de la ville. Dans un second temps des porteurs montaient ces bijoux à Paris où ils étaient négociés et fondus dans des officines avant d'être transférés à Anvers en Belgique.

L’enquête a permis de matérialiser près d'une trentaine de voyages sur les dix derniers mois effectués entre Nantes et Paris ayant ainsi rapporté environ 750.000 €. Les enquêteurs, agissant dans le cadre d'une information ouverte à la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS)2 de Rennes pour des faits de recels en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment, ont identifié le mécanisme du blanchiment mettant en cause plusieurs sociétés en France et en Belgique.

L'opération, mobilisant 180 gendarmes, a permis l'interpellation de 20 personnes implantées sur 5 départements, dont certains déjà connus de la justice pour des faits similaires. 6 kg de bijoux, 4,5 kg d'or pour une valeur de plus 95 000 €, des pierres précieuses dont un diamant d'une valeur de 15 000 €, du matériel destiné à fondre l'or ont été saisis lors des perquisitions. L'évaluation totale des saisies peut être estimée à plus de 760 000 € (dont plus de 120 000 € en espèces).

A l'issue des gardes à vue, 11 personnes ont été mises en examen et 5 ont d’ores et déjà été écrouées. S'agissant d'une infraction commis en bande organisée les auteurs encourent jusqu'à 10 ans de prison.

17/10/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Un nouveau courant à l’UDI, la FED 44 est née »
Article suivant : « Contournement SNCF de Donges la gauche approuve, la droite divisée »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter