www.media-web.fr

Implantation des éoliennes : la victoire des bobos ?

Concernant les nouvelles règles pour l’implantation d’éoliennes,Franck MARLIN député UMP d'Essonne dénonce un passage en force : « le gouvernement est devenu fou ! »

« C’est à plus de deux heures du matin que le gouvernement a présenté
des amendements à la proposition de loi sur la tarification
progressive de l’énergie visant à créer un bonus-malus sur la
facture d'énergie des consommateurs et à étendre les tarifs
sociaux. Des amendements sans rapport avec le texte examiné et qui
changent radicalement les règles pour permettre de créer ou
développer des parcs éoliens.

« Ils sont devenus fous ! Alors que l’énergie éolienne nécessite
un cadre de développement réglementé et organisé, le gouvernement
a détourné un texte en profitant de cette occasion pour tout
désorganiser ! » explique le député-maire d’Étampes.

En effet, la création d’un parc éolien nécessitait, jusqu’à
présent, d’être situé dans une Zone de Développement de
l’Eolien (ZDE) déterminée par le Préfet du département
concerné, selon des critères stricts, et de comporter au minimum 5
éoliennes. Ces règles, si le texte est adopté en l’état,
n’existeront plus
. »

« Nos paysages vont être littéralement dévastés ! »

« Les éoliennes vont pouvoir pousser comme des champignons un peu
partout, dès lors où elles se situeront dans des zones autorisées
par le Schéma Régional. La limite des 5 mats permettait d’éviter
un développement anarchique des parcs éoliens. Nos paysages vont
être littéralement dévastés ! Or les paysages sont indissociables
de l’identité d’un territoire, d’une région.

« Multiplier les éoliennes, de surcroit éparpillées, c’est aussi
multiplier les risques pour la faune. Et que dire des populations qui,
de toute part, seront cernées par ces éoliennes ! Est-ce donc cela
leur vision de la protection de l’environnement ? Même le Front de
Gauche s’est indigné de la méthode employée et devant cette
parodie de démocratie dans laquelle la concertation n’a aucune
place pour le gouvernement ! »


Pour le député, le gouvernement et sa majorité parlementaire à
l’Assemblée ont remplacé le concept de transition énergétique
par celui de la régression démocratique.

La victoire des bobos

« C’est encore la victoire des bobos qui, tranquillement installés
dans leurs beaux quartiers, à l’abri des pollutions visuelles et
sonores, vont profiter en toute bonne conscience du fruit des
nuisances qu’ils créent dans nos campagnes ! »

Franck MARLIN prend appui sur le Schéma Régional Eolien
d’Ile-de-France qui vient d’être approuvé et qui, pour le
département de l’Essonne, concerne 111 communes sur 196.

« Tout le monde le sait bien, les éoliennes seront implantées dans
les parties les plus rurales. Cela n’est pas acceptable pour tous
les habitants de nos villes et villages, mais aussi pour les
agriculteurs qui vont encore voir leurs terres se réduire alors que
la préservation des espaces agricoles est devenue une priorité en
termes d’alimentation des populations comme d’aménagement
cohérent d’un territoire.

Tant sur le fond que sur la forme, c’est profondément scandaleux !
Et puisque le gouvernement a engagé la procédure accélérée sur
cette proposition de loi, ce texte ne sera pas rediscuté à
l’Assemblée. J’espère donc que le Sénat saura réparer cette
cruelle erreur ! »

Communiqué de Franck Marlin député UMP relayé par la FED.
 

10/10/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Vers un débat public sur les éoliennes »
Article suivant : « La FED dit « non à la dictature des Verts ! » »

Vos commentaires

#1 - Le 11 octobre 2012 à 08h21 par Jean-Louis Garnier
C'est l'écologie qui est devenue une pure folie sans justification !
Il serait temps que notre mouvement dénonce sur tous les plans l'escrologie et spécialement une politique énergétique désastreuse et financièrement très couteuse pour les simples citoyens pendant que les lobbies se gavent!
#2 - Le 17 novembre 2012 à 12h36 par Samuel
C'est hélas encore une dérive de l'industrie… On surf sur la mode de l'éolien, du solaire en oubliant le but initial ! Ce n'est plus de l'écologie (ou escrologie comme nous dit l'ouverture d'esprit de Mr Garnier) mais du business, du moyen de se faire du fric, vive les lobbies !
#3 - Le 06 février 2013 à 17h24 par Avenir visionnaire, Paris
Bonjour.
Pardonnez moi, mais les commentaires précédents sont affligeants! Nous avons des objectifs nationaux de 23% d'EnR en 2020,non? Et bien l'énergie éolienne est de loin l'énergie renouvelable la plus compétitive. Et ceci est un peu plus vrai chaque jour qui passe. Allons il est grand temps de voir un peu plus loin et de penser aux générations futures, sans énergies fossiles et fissiles, qui sont par nature amenées à s'épuiser. Les termes employés par la F.E.D sont destinés à créer une peur, un climat anxiogène, ces méthodes sont délétères. Faisons un maximum d'éolien et d'Energie renouvelable de manière concertée et raisonnée, créons des emplois, développons les territoires!
#4 - Le 13 février 2013 à 14h11 par collas, Jans
Excusez-moi je ne suis qu'un retaité qui essaye de comprendre pourquoi il faut transformer les bocages en Zones Industrielles... je radote, je sais, mais de mon jardin, à la Foie, je peux observer les Parcs éoliens de Soudan, Erbray, Issé, St Vincent des Landes, Sion les Mines, Derval et Lusanger... ce matin aucun de ces Parcs éoliens ne tournait ses pâles, faute de vent...J'ai pu faire ce constat en allant participer à l'Enquête publique pour le Projet de parc éolien de Conquereuil où l'éolienne N°5 est prévue au raz de la route qui n'est parcourue que par moins de 2000 usagés par jour... Il est pourtant indiqué une Zone de Ruines où il est possible de recevoir de la Glace décollée des Pâles, des éléments, ou la chutte de la machine, un danger déja signalé par Recours au Tribunal Administratif de Nantes le 14 novembre 2011 pour l'ééolienne N°2 du Parc éolien de Sion les Mines... Ce Parc de Sion les Mines a été implanté sans possibilité de raccordement et il a fallu enfouir les Câbles HT de 20 000v sur 17 Km jusqu'au Poste EDF de Derval... Le 2 février 2012, le Sous-traitant EDF à mis à jour ces Câbles HT avec sa pelleteuse en voulant alimenter 2 nouveaux Pavillons à la Chevauchée... non signalé sur les Cadastres et sur le terrain, qui peut savoir que 20 OOO v sont enfouis à O,70 mètre de profondeur... Les Prometteurs d'énergie... ou Promoteur savent préparer leurs dossiers présentés aux Enquêtes Publiques afin d'affoler le citoyen, et il faut vraiment passer du temps à découvrir ces infos... c'est un peu notre rôle de Retraité de consulter ces infos et quand la presse n'est muselée, passer l'info afin de sensibiliser les Riverains... Oui Monsieur Avenir visionnaire, je suis contre cette énergie soit disant verte qui par exemple ne produisait que 407 MW le 9 janvier 2013 avec une puissance installée de 7014 MW, soit moins de 1% de la production électrique en France... arrêtons le massacre des bocages avec cette fausse solution...
#5 - Le 15 février 2013 à 10h32 par Le Pottier, Angers
A quoi a servi la très judicieuse directive n° 8 du rapport de la Cour des comptes dressant un audit de l'énergie electrique au début de 2012?
On renouvelle les absurdes décisions prises en 1997, malgré avis défavorable de notre élite scientifique, dans un autre domaine de production d'énérgie électrique

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter