www.media-web.fr

Il traversera l'Atlantique à la nage et « ce sera pour eux »

C'est dans les eaux Atlantiques du Maroc, que Christophe Mathieu prit un jour la décision qui le mènerait à ce pari fou : Traverser l'Atlantique à la nage, du Cap Vert à la Barbade.

Alors qu'il nageait avec une personne tétraplégique dont seule la tête était encore mobile, celle-ci s'écria, au comble de la joie : Elle est belle la vie ! Ce fut un choc pour Christophe Mathieu qui se promit ce jour-là de « faire un truc de fou » pour les personnes à mobilité réduite.

Traverser l'Atlantique à la nage était une idée cohérente dans le parcours de Christophe Mathieu. Pompier et sauveteur en mer de carrière, Christophe est aussi un nageur expérimenté, de nombreuses fois médaillé. L'homme est calme, plutôt doux et semble déterminé. Sa force réside dans son équipe qu'il ne laisse pas de citer et de nommer. On y retrouve entre autres personnes de qualité, le skipper Hervé Lefranc qui navigua avec Marc Pajot, le médecin et ami Jérôme Devoize qui suivra le nageur en kayak, et le skipper Damien Seguin, champion paralympique et marin de la route du Rhum, qui parraine cette aventure avec deux autres sportifs de haut niveau.
Une aventure qui a trois buts : Récolter des fonds pour venir en aide aux personnes tétraplégiques du centre de rééducation de Pen-Bron et aux Orphelins des Sapeurs Pompiers, homologuer cette tentative pour en faire un record inscrit au Guiness Book et accomplir la destinée sportive de cet homme. Même s'il se défend de nager pour le plaisir, « Si je m'appelais Zidane, je n'aurais pas besoin de nager pour attirer l'attention sur les associations qu'on défend ! », il semble évident que Christophe Mathieu est un compétiteur qui voit là une occasion d'assouvir sa passion.

Si les dieux de la mer et des finances soufflent un vent favorable sur le projet, le départ se fera en décembre 2012 du Cap Vert. Christophe Mathieu s'élancera pour une course de 3 400 kilomètres, toujours en pleine mer, suivi par un catamaran de 15 mètres, en direction de la Barbade, sur la route des alizés. Aucune escale sur le parcours, il nagera « de plage à plage ! ». A raison d'une centaine de jours de traversée, il devra nager 34 kilomètres par jour, durant 10 ou 12 heures par tranche de 24 heures. Ce qui représente une très longue journée de travail au beau milieu de l'océan. Naturellement, il fera des pauses. Son médecin qui le suivra de plus près avec son kayak, tiendra à disposition eau, vivres vitaminées et réconfort moral. Car c'est la principale inquiétude du staff de Christophe. « Dans cette traversée, le physique sera important, mais le mental sera primordial. » Jérôme Devoize, le médecin, confirme. Aucune inquiétude sur les capacités physiques de l'athlète, mais on restera vigilant sur la bonne forme mentale du nageur. Christophe Mathieu compte sur son équipe et chacun prend la mesure de ses futures responsabilités dans l'aventure.

Pendant la traversée, chaque pause fera l'objet d'un relevé GPS des coordonnées du point d'arrêt et la course repartira de ce point. Christophe Mathieu sera équipé d'un bonnet, d'une combinaison de nage et de lunettes. Pour homologuer son record, qui fut tenté sans succès par trois fois précédentes, il ne peut utiliser de moyen de propulsion comme des palmes. C'est donc pieds et mains nues qu'il nagera. La précision est importante car ce que Christophe redoute plus particulièrement, ce sont les méduses qui hantent les eaux qu'il devra traverser. Certaines d'entre elles provoquent des douleurs intenses qui peuvent s'avérer dangereuses en eaux profondes. Outre ce danger réel, ces aventuriers ignorent toute peur, tout à leurs préparatifs.

Préparatifs difficiles puisqu'aucun engagement de financement n'est encore signé. « Pour l'instant, pour les sponsors, on ne nage pas, on rame ». A l'évidence c'est une aventure qui commence mais tous semblent soudés autour de la personnalité de Christophe Mathieu. Rendez-vous est pris pour suivre les progrès de ce projet un peu fou à la hauteur des plus grandes ambitions humaines.

Un site est en construction et l'on peut retrouver des infos sur cette transatlantique à la nage sur internet en saisissant Christophe Mathieu sur votre moteur de recherche.
 

Auteur : Rod Gayrard | 06/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Sénatoriales : André Trillard présente la liste »
Article suivant : « Angoisse dans les ruchers »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter