www.media-web.fr

Handball : La France tient sa sixième étoile !

Au terme d’une partie qui a basculé en sa faveur en seconde période, l’équipe de France a remporté le sixième titre mondial de son histoire en dominant la Norvège ce dimanche dans une AccorHotels Arena bondée et bouillante (33-26). Le Championnat du monde 2017, qui aura attiré 540 000 spectateurs, se clôt en apothéose.
Crédit photo : Julian Schlosser / DPPI
Crédit photo : Julian Schlosser / DPPI

Le scénario était rêvé par tous les supporters de l’équipe de France, restait à l’écrire, les hommes du tandem Didier Dinart-Guillaume Gille s’y sont attelés avec une énorme détermination pour clore ce 25e Championnat du monde en apothéose et ajouter une sixième étoile à leur maillot bleu. Seize ans après le titre remporté dans cette même AccorHotels Arena par la bande de Daniel Costantini, la France confirme son règne sur la planète handball, au terme d’un parcours sans-faute, qui, de Nantes à Paris en passant par Lille, l’aura vu remporter tous ses matchs de la compétition, comme en 2001. Thierry Omeyer et Daniel Narcisse étaient alors des débutants, le premier, seul joueur de l’histoire à désormais compter cinq titres mondiaux, a eu les honneurs de soulever le trophée à l’issue de la cérémonie de clôture.

Les Bleus étaient les grands favoris de cette finale disputée devant 15 609 spectateurs, dont le Président de la République François Hollande et le Président du Comité International Olympique, Thomas Bach, ils ont, comme face à l’Islande en huitièmes de finale puis la Suède en quarts, souffert au démarrage face à des Norvégiens sans complexes et portés par leur réussite au tir de loin (7-10, 13-16). Mais ils ne se sont jamais affolés et ont spectaculairement redressé la barre lorsque Vincent Gérard, rentré à la place de Thierry Omeyer, a commencé à sortir tous les tirs adverses (11 arrêts sur 27, 41%), permettant aux partenaires Nikola Karabatic, meilleur buteur tricolore du match (6 buts), de virer en tête à la pause (18-17), avant de s’envoler en seconde période grâce à un 5-1 qui a définitivement enfoncé les Scandinaves.

A cinq minutes de la fin, l’affaire est entendue (32-24), permettant aux Bleus de savourer les dernières minutes de la finale et au public de l’AccorHotels Arena de fêter avant l’heure ce sixième titre. Un ultime but de Nikola Karabatic, comme un symbole pour celui qui a été élu MVP du tournoi pour la deuxième fois de sa carrière (après 2011), vient sceller le score (33-26), les Bleus peuvent alors exulter et communier avec un public qui, depuis le début de la compétition le 11 janvier face au Brésil, n’a jamais cessé de l’encourager, puisqu’ils ont disputé leurs neuf matchs devant des assistances pleines et enthousiastes. Vaincue en 1993 lors de sa première finale mondiale par la Russie, la France n’en a plus perdu depuis, elle a su rebondir après son échec en finale olympique à Rio face au Danemark l’été dernier et confirmé que le handball est le sport collectif n°1 en France en termes de résultats. 

Ce 25e Championnat du monde se clôt en apothéose pour l’équipe de France, mais également pour la France que le président de la Fédération Internationale de Handball, Dr Hassan Moustafa, a chaleureusement remerciée en ouverture de la cérémonie de clôture pour son accueil et la qualité de l’organisation. En tout, 540 000 spectateurs auront assisté aux 84 matchs, 23 se seront joués à guichets fermés. 4643 buts ont été marqués, soit un peu plus de 55 par match, le meilleur buteur est le Macédonien Kiril Lazarov, la compétition a été diffusée dans 183 pays. 

Les réactions :

Nikola Karabatic (France, demi-centre, MVP du Championnat du monde) : « Nous avons su ne pas baisser les bras lorsque nous étions menés. Je ne sais pas comment remercier tous les gens qui nous ont soutenus. On ne voulait pas décevoir, on n’avait pas le droit de perdre. On avait énormément de pression car tout le monde nous voyait avec la médaille d’or, maintenant on va profiter ! »

 François Hollande (Président de la République française) : « Il faut vraiment remercier les organisateurs, les joueurs et la Fédération, qui nous ont donné une énorme émotion avec la victoire, mais également un coup de main pour les Jeux Olympiques. Si nous avions voulu faire une promotion pour Paris 2024, nous ne nous y serions pas pris autrement. Il y avait ici plusieurs représentants du Comité International Olympique, cette finale et ce Championnat du monde ont été une formidable opportunité. Après, il y a la compétition en elle-même, l’équipe de France était favorite, on disait qu’elle était sûre de gagner… mais rien n’était acquis. En première mi-temps, fiers nous l’étions, mais sûrs nous ne l’étions pas. Ensuite, l’équipe de France a déroulé jusqu’à cette belle explosion de joie. »

29/01/2017 | 0 commentaire
Article suivant : « Handball : La France lance idéalement le Championnat du monde ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter