www.media-web.fr

Greenpeace s’en prend aux pesticides et à Leclerc

Greenpeace vient de lancer une opération contre les pesticides dans les fruits et légumes et principalement dans les pommes de terre et dans les pommes. Une opération menée dans une vingtaine de Centre Leclerc que l’organisation accuse de n’avoir pas répondu clairement à une enquête sur les pesticides.
Photo Greenpeace
Photo Greenpeace

Afin de pouvoir les comparer les unes par rapport aux autres, l'ONG leur a demandé de renseigner leur utilisation de pesticides dans la production des pommes et pommes de terre qu'elles vendent dans leurs magasins. Toutes les enseignes, sauf Leclerc, ont joué le jeu de la transparence et répondu à un questionnaire.

En effet, Leclerc a fait savoir à Greenpeace qu'ils ne souhaitaient pas répondre.

«Leclerc conçoit la défense du consommateur uniquement sur la course au prix bas et sur la baisse du pouvoir d'achat. Nous souhaitons que l'enseigne s'engage aussi bien sur, la production et le travail des agriculteurs que sur ce qu'elle distribue. Les politiques publiques sur la question, certes, sont défaillantes, mais défendre le pouvoir d'achat n'est pas la seule défense du consommateur. Loin de là. C'est de la vie de tous dont il est question. Soutenir une agriculture sans pesticide, c'est possible. Il faut travailler avec la nature et non contre elle…» précise Anaïs Fourest chargée de l’agriculture à Greenpeace.

A La Rochelle l’organisation a déployé une banderole Chez Leclerc les pesticides c’est offert.

Leclerc n'a pas encore réagi à cette  action. Mais l'enseigne avait affirmé, samedi lors de la première action des militants écologistes, qu'elle respectait la législation européenne et avait même «pris les devants dans des réglementations à venir.» Un avis que conteste Greenpeace pour qui Leclerc est le groupe de distribution «qui a fait le moins pour la transparence.»

Auteur : JR | 27/10/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « C.Chocolat C. bon, C. innovant, C. une belle entreprise bretonne »
Article suivant : « Les côtes bretonnes sont en danger. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter