www.media-web.fr

Gilles Servat : '' La flamme est en moi ''

Le chanteur Gilles Servat s’est arrêté à Saint-Nazaire pour signer son 21e album : "Ailes ou îles". Rencontre.

Touché par la grâce de l’île de Groix en 1969, Gilles Servat va entamer une carrière qui ne s’arrêtera jamais. S’il est connu du grand public pour son « tube » l’Hirondelle, les Bretons le vénèrent surtout pour son hymne militant à l’indépendance de la Bretagne : Blanche Hermine (disque d’or) en 1971. À l’évocation de cette date, Gilles Servat se met à compter sur ses doigts et conclut presque étonné : « Ben, ça fait 40 ans ».
Poète écologiste, il a côtoyé les plus grands, comme Alan Stivell, Glenmor ou Dan Ar Braz pour ne citer que trois noms. Il a produit Tri Yann An Naoned à ses débuts et a poursuivi son parcours d’auteur-compositeur interprète loin des grands médias. Ses expériences musicales l’ont emmené, par exemple, en Irlande (Sur les quais de Dublin, 1996).
Vrai militant, il utilise le support de la chanson pour arriver à faire passer son message. C’est le cas avec Ce que je voudrais titre adressé à un ministre qui voulait que la France soit monolingue ou cette chanson sur le naufrage de l’Erika.

Je suis contre la séparation

L’ex indépendantiste, à la question sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, s’exclame « Moi, je suis contre la séparation, pas pour la réunification ». L’air de dire que la plupart des Ligériens ne se sentent plus concernés, « Y’a que les chefs d’entreprises que cela intéresse, pourquoi créer une image qui n’existe pas, la Bretagne, ça fait vendre ».
Breton dans l’âme, même s’il est né à Tarbes, Gilles Servat se dit un homme de cœur, adepte de la Celte attitude. Il n’aime pas qu’on le définisse comme quelqu’un de « bourru ». « Je ne suis pas bourru, j’aime le vin bourru, même s’il peut donner des coliques, mais, je ne suis pas bourru, je suis plutôt sympathique, non ? ».
Comme beaucoup d’artistes, il a débuté en chantant dans des cafés et pour joindre les deux bouts exercer des professions un peu inattendues : « J’ai travaillé au service de recouvrement de la redevance de l’ORTF, un jour, on a épinglé Giscard pour un impayé ».

Une chanson sarkostique

« Ailes et îles, parmi vous je vis, la flamme est en moi » Gilles Servat

L’univers de Gilles Servat est doux, poétique, le 21e opus a été enregistré à Savenay dans les studios de Tri Yann (ils font les cœurs sur certains titres). Certains sont très engagés comme Le nain charmant : « C’est une chanson sarkostique » ou La paroisse prêchi-prêcha sur l’intolérance de l’église.
La maison de disques de Gilles Servat avait annoncé une surprise à la sortie de l’album, on la trouve à la fin du CD. C’est une reprise de la « jument de Michao » en verlan. « Il s’agit un double clin d’œil, à mes amis les Tri Yann, obligé de chanter depuis trente ans ce titre sur scène, sinon, le public râle et à cause du battage que l’on a fait autour de l’album de Nolwenn Leroy ». (Dans son tour de chant, la chanteuse reprend aussi la jument de Michao). Cela a dû énerver Gilles Servat.
Ce n’était pas une véritable surprise de voir Gilles Servat à Saint-Nazaire dans la librairie Gweladen pour cette séance de dédicaces. Il s’agit une librairie militante faisant partie d’un réseau. « C’est dans ce genre de lieu que je vends le plus de disques ».
Évoquer son âge (66 ans) ne fait pas frissonner Gilles Servat « Je suis à la retraite, donc, je ne dépends plus de la caisse des intermittents du spectacle, je chante où je veux et quand je veux ». « Lorsque je n’aurai plus à rien a dire, j’arrêterai ». Néanmoins, il caresse une envie « Mon oncle faisait la pêche au Croisic, j’aimerais bien y chanter un jour ». Avis aux programmateurs, après Tri Yann au Pouliguen en juin dernier, Servat au Croisic pour la fête de la musique ?
« Ailes et îles, parmi vous je vis, la flamme est en moi » (Gilles Servat)
Concert annoncé de Gilles Servat les 9 et 10 décembre au château des ducs de Bretagne à Nantes.

Auteur : JRC | 29/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le lent déclin du support papier »
Article suivant : « Remettre les pendules à l’heure »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter