www.media-web.fr

Frelon asiatique : Cap Atlantique s'organise

L'intercommunalité de la Presqu'île guérandaise prenait jusqu'à maintenant les coûts de destruction des nids de frelons asiatiques à sa charge. Le conseil communautaire a décidé de facturer la prestation au forfait, organise la lutte et insiste sur la nécessité de détruire des nids jeunes autant que faire se peut.

Les frelons asiatiques sont dangereux pour les abeilles qu'ils massacrent et pour l'homme quand ils attaquent à plusieurs. Ils construisent leurs nids dans les arbres ou dans les haies.
Le côut de destruction est important variant de 80 à 2000 euros selon les moyens à déployer. Trois nids  détruits en 2011 (cout 250 euros), 261 en 2014 (38 000 euros), la progression est énorme.
En 2015 il est possible d'avoir à détruire 1500 nids pour un coût de plus de 200 000 euros. Cap Atlantique a déjà provisionné 80 000 euros.

Plan de bataille

La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Loire Atlantique (FDGDON44) a proposé une organisation avec :
- des référents locaux (niveau communal) pour authentifier les nids, et définir la hauteur, les matériels nécessaires pour l'intervention, l'urgence etc.).
- la  FDGDON44 se charge de la destruction et de l'enlèvement des nids, de la gestion administrative et comptable.

Les demandeurs régleront 40 euros et l'intercommunalité 105 euros, le coût moyen de 2014 ayant été calculé à 145 euros.

Plus un nid est identifié tôt en saison, plus sa destruction est simple, et donc moins coûteuse.
Il est rappelé que les frelons asiatiques peuvent aussi s'installer dans les haies et que dérangés par un  taillage imprudent, ils attaquent en groupe et leurs piqures multipliées peuvent être très dangereuses.

Il est recommandé d'appeler les mairies en cas de repérage de nids.
Des informations vont être distribuées pour l'information de la population.

Voir aussi :

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/05/26/23771-periple-frelon-asiatique-raconte-par-genetiqueoir

http://www.terraeco.net/Pourquoi-il-ne-faut-pas-pieger-le,58870.html

-

29/05/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Cap Atlantique étudie le projet d'une recyclerie »
Article suivant : « Débroussaillage le long des servitudes des canalisations d’eau de la CARENE »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter