www.media-web.fr

Françoise Verchère refusée à la commission consultative de l’environnement de l’aéroport de Nantes Atlantique

Françoise Verchère (Parti de Gauche) du canton de Rezé, en Loire-Atlantique, a appris qu'elle ne siègerait plus à la Commission consultative de l’environnement de l’aéroport de Nantes Atlantique, où elle représentait le Conseil général. Pour elle c'est une décision politique.
Françoise Verchère
Françoise Verchère

Membre du Collectif des élus doutant de la pertinence du projet d’aéroport (Cedpa), la conseillère de Rezé analyse :
« Je posais des questions gênantes, sur les trajectoires, le plan d’exposition au bruit… En ce moment il y a une véritable guerre des nerfs sur cette nuisance sonore. M’évincer à six mois de la fin de mon mandat, c’est d’une petitesse ! Même la droite ne m’avait pas fait ce coup-là ! Mais ça montre bien qu’ils sont fébriles. »


La décision du conseil général de la remplacer par Gérard Allard (PS), dans la commission renouvelée daterait de juillet :  « Ils ont pris la décision en juillet, et je découvre aujourd’hui par le biais d’un arrêté préfectoral de mi-septembre que je n’en fais plus partie ! Même Gérard Allard ne savait pas qu’il entrait dans cette commission pour me remplacer ! Et je ne suis même pas sa suppléante alors que mon canton est le premier concerné. »


 

03/10/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : Primes de « résultats exceptionnels » pour la police »
Article suivant : « Hommage à Hervé Gourdel »

Vos commentaires

#1 - Le 04 octobre 2014 à 19h09 par Zou
Juste sanction pour une élue qui ne respecte ni la République, ni la Démocratie en soutenant les occupations illégales, les destructions de bien publique.
#2 - Le 09 octobre 2014 à 18h14 par PRIMAULT, Bouguenais
Françoise Verchère a toujours eu une liberté de paroles et c'est bien.
Elle n'a jamais manié la "langue de bois" comme l'effectue outrageusement l'ensemble de notre classe politique.
Chapeaux bas donc à cette Dame pour cette liberté de ton.
De plus, ses analyses se révèlent malheureusement de plus en plus exactes à en regarder l'article du "Canard Enchaîné" du 08 octobre 2014.
#3 - Le 27 octobre 2014 à 14h36 par GAB, Bouguenais
Quoi de plus antidémocratique que d'exclure du débat une personne élue (certes en dehors du Parti Socialiste) dès le 1er tour et avec une position "pro-Nantes-Atlantique" clairement affichée lors de son élection?
Quoi de plus logique que l'élue du Canton, sur lequel se situe l'actuel aéroport, ait son mot à dire dans une commission qui discute du bien fondé de cet équipement déjà existant? Comment ne pas trouver très républicain le fait de se préoccuper du maintien de milliers d'emplois dans son propore canton?
Tout le monde ne peut pas être le gros valet de Vinci!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter